Région Rhône Alpes : les 5 projets présentés

La région Rhône-Alpes a présenté hier les 5 projets des candidats retenus pour la reconversion de l’Hôtel de Région, laissé libre depuis plus d’un an par la Région après son départ à la Confluence.

Les 5 candidats retenus en début d’année pour la reconversion du site de Charbonnières devaient présenter avant le 13 septembre dernier leur projet de reconversion de l’ancien Hôtel de Région, laissé libre par l’institution depuis son départ à la Confluence, dans le deuxième arrondissement de Lyon. L’heure était hier à la présentation des projets.

Parmi les cinq candidats, on trouvait Bouwfonds Marignan, Nexity, mais aussi Bouygues Immobilier, Financière Rive Gauche / Brémond, ainsi qu’Icade, allié à Altarea Cogedim. Pour l’heure, le Comité de Pilotage a fait le choix de négocier prioritairement avec les trois derniers candidats. Le choix du lauréat interviendra le 13 janvier 2013, avant délibération de la Région en février, et un compromis de vente en mars. Les permis d’aménager et les permis de construire devraient être délivrés début 2014 pour un début des travaux au 2ème trimestre de cette même année.

Un strict cahier des charges

Pour la Région, le projet devait poursuivre plusieurs objectifs bien définis pour ce quartier qui occupera, dans 6 ans, les 10,5 hectares du site. Tout d’abord, le quartier sera intégré au développement de la commune de Charbonnières et de l’Ouest lyonnais. Il s’inscrira également dans une perspective ambitieuse en termes de développement durable, tout en permettant une certaine mixité des fonctions : habitation, certes, mais aussi activités économiques.

Du point de vue de la seule fonction résidentielle, le projet doit également s’inscrire dans les objectifs fixés par les grandes politiques publiques, telle que la loi SRU. Les logements seront ainsi à 30% sociaux. A terme, ce devraient être 1000 habitants qui peupleront le quartier.

Différents projets

L’idée n’était en outre pas de recentrer l’ilot sur lui-même, mais bien de l’ouvrir sur l’extérieur, avec une possibilité pour les activités commerciales d’être utilisées par les riverains de la route de Paris. La création d’un centre de santé et de bien-être, projet porté par la Ville de Charbonnières s’inscrit également dans cet optique, tout comme le maintien de l’activité hôtelière. Autre contrainte, les espaces verts prédominants sur le site devaient être conservés, laissant un rapport bâti / non bâti dans une proportion de 30 / 70.

Ce strict cahier des charges laisse une marge de manœuvre que les promoteurs ont su saisir : aussi certains envisagent-ils de réutiliser largement l’aspect extérieur et le bâti du site, quand d’autres font le choix de détruire et reconstruire.

30.000 m² de logements

La partie logement, pour l’ensemble des projets, s’approche de 30.000 m². Elle est toutefois répartie de façon différente pour chacun des candidats. Si la partie locative sociale approche dans, tous les cas, les 9000 m2, un seul (Bouwfonds Marignan) propose de l’accession sociale. L’accession abordable est en revanche présente dans tous les projets, sur des surfaces allant de 3000 m² (Bouwfonds) à 7160 m² (Bouygues). La partie logement individuel est également plus ou moins présente – elle atteint 4367 m² chez Financière Rive Gauche/ Brémond. Trois des projets prévoient également une résidence séniors (Bouygues, Financière Rive Gauche/ Brémond, et Nexity), laquelle développe de 3000 m² chez Financière Rive Gauche/ Brémond à 7690 m² chez Nexity SIER. Enfin, l’accession libre est de loin la partie la plus importante, avec des surfaces allant de 10555 (Bouygues) à 18300 m2 (Nexity).

20.000 m2 d’activités

Dans la partie activités, les offres des cinq candidats offrent des différences assez importantes sur la place accordée aux bureaux : Bouygues, Financière Rive Gauche, et Altaréa Cogedim ont plutôt poussé cette partie, contrairement à Bouwfonds et Nexity (3500 et 2610). Concernant le centre de santé et de bien-être porté par Charbonnières, la surface est également variable, allant de 4000 m2 pour Financière Rive Gauche à 1650 m² pour Bouwfonds. Ce dernier prévoit en revanche, tout comme Bouygues, une pépinière d’entreprise. La place des commerces va, elle, suivant les projets, de 1490 à 3800 m². Enfin on notera que deux des projets prévoient la création d’un centre des Congrès (Bouygues et Financière Rive Gauche), qui réutiliserait la salle du Conseil Régional.

» Voir le détail des 5 projets






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La FFB Auvergne-Rhône-Alpes attend des précisions avec le plan de relance

Suite aux récentes annonces du ministre de l’économie et du Conseil de défense écologique, la fédération régionale a salué des avancées pour le bâtiment, tout en demandant des précisions.


Les résultats semestriels de Vicat bien accueillis

Le groupe a fait part jeudi soir d’une baisse limitée de son chiffre d’affaires et de son EBITDA. Ceux-ci ont montré un impact limité de la crise sanitaire sur les comptes du groupe.


La Compagnie Foncière Lyonnaise acquiert le Cubiik


Vinci Immobilier et la compagnie ont signé la vente en l’état futur d’achèvement de l’immeuble en construction à Gerland, dans le septième arrondissement de Lyon.


Capelli : chiffre d’affaires 2019-2020 en hausse

Le groupe a fait part ce jeudi de ses résultats annuels 2019-2020.


Bruno Bernard va s’entretenir avec BTP Rhône

Le président de la Métropole de Lyon recevra cet après-midi les représentants de la fédération du BTP.


Chute de la construction de logements au deuxième trimestre


Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a fait part ce jour des chiffres de la construction de logements sur la période, marquée par le confinement.


Le confinement a impacté la construction de locaux

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la Transition écologique a dévoilé ce mercredi ses chiffres d’autorisations à la construction et de mises en chantier de locaux non résidentiels.


Promogim ne veut pas prendre le contrôle de Kaufman & Broad

Malgré une montée de Promogim Groupe au sein de Kaufman & Broad, le promoteur a répété ne pas envisager pas d’acquérir le contrôle du groupe coté.


Partenariat entre Mazaud et LafargeHolcim en Auvergne-Rhône-Alpes


Les deux groupes ont signé un partenariat inédit dans la région, afin de développer du béton bas carbone et des modes de construction durables.


La FFB lance une campagne de promotion de l’apprentissage


La fédération française du bâtiment (FFB) Auvergne Rhône-Alpes a lancé une campagne, intitulée «Wanted!», afin d’inciter les jeunes à se former aux métiers du BTP.


Le promoteur rennais Lamotte s’installe durablement à Lyon

Installé depuis trois ans à Aix-les-Bains et plus récemment à Lyon, le promoteur Lamotte franchit une étape en recrutant un directeur régional chargé d’asseoir définitivement l’entreprise en Rhône-Alpes. Avec de fortes ambitions : 600 logements par an d’ici trois ans.


Un plan de relance de 4 à 5 milliards d’euros pour le bâtiment et la rénovation


Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique en charge du Logement, était dimanche matin l’invitée de du grand rendez-vous Europe 1/Cnews/Les Echos.


Le confinement a fait chuter la construction en France

Les mises en chantier de logement chutaient de plus de 45 % à fin mai en France, suite aux mois de confinement.


Le prix des appartements neufs a progressé de +3,4% en 6 mois

C’est la conclusion de la 2ème édition du baromètre des prix de l’immobilier neuf du Laboratoire de l’Immobilier.


Capelli : chiffre d’affaires annuel de 201,7 millions d’euros

Le groupe Capelli publiait mercredi soir ses résultats annuels.