Région Rhône Alpes : les 5 projets présentés

La région Rhône-Alpes a présenté hier les 5 projets des candidats retenus pour la reconversion de l’Hôtel de Région, laissé libre depuis plus d’un an par la Région après son départ à la Confluence.

Les 5 candidats retenus en début d’année pour la reconversion du site de Charbonnières devaient présenter avant le 13 septembre dernier leur projet de reconversion de l’ancien Hôtel de Région, laissé libre par l’institution depuis son départ à la Confluence, dans le deuxième arrondissement de Lyon. L’heure était hier à la présentation des projets.

Parmi les cinq candidats, on trouvait Bouwfonds Marignan, Nexity, mais aussi Bouygues Immobilier, Financière Rive Gauche / Brémond, ainsi qu’Icade, allié à Altarea Cogedim. Pour l’heure, le Comité de Pilotage a fait le choix de négocier prioritairement avec les trois derniers candidats. Le choix du lauréat interviendra le 13 janvier 2013, avant délibération de la Région en février, et un compromis de vente en mars. Les permis d’aménager et les permis de construire devraient être délivrés début 2014 pour un début des travaux au 2ème trimestre de cette même année.

Un strict cahier des charges

Pour la Région, le projet devait poursuivre plusieurs objectifs bien définis pour ce quartier qui occupera, dans 6 ans, les 10,5 hectares du site. Tout d’abord, le quartier sera intégré au développement de la commune de Charbonnières et de l’Ouest lyonnais. Il s’inscrira également dans une perspective ambitieuse en termes de développement durable, tout en permettant une certaine mixité des fonctions : habitation, certes, mais aussi activités économiques.

Du point de vue de la seule fonction résidentielle, le projet doit également s’inscrire dans les objectifs fixés par les grandes politiques publiques, telle que la loi SRU. Les logements seront ainsi à 30% sociaux. A terme, ce devraient être 1000 habitants qui peupleront le quartier.

Différents projets

L’idée n’était en outre pas de recentrer l’ilot sur lui-même, mais bien de l’ouvrir sur l’extérieur, avec une possibilité pour les activités commerciales d’être utilisées par les riverains de la route de Paris. La création d’un centre de santé et de bien-être, projet porté par la Ville de Charbonnières s’inscrit également dans cet optique, tout comme le maintien de l’activité hôtelière. Autre contrainte, les espaces verts prédominants sur le site devaient être conservés, laissant un rapport bâti / non bâti dans une proportion de 30 / 70.

Ce strict cahier des charges laisse une marge de manœuvre que les promoteurs ont su saisir : aussi certains envisagent-ils de réutiliser largement l’aspect extérieur et le bâti du site, quand d’autres font le choix de détruire et reconstruire.

30.000 m² de logements

La partie logement, pour l’ensemble des projets, s’approche de 30.000 m². Elle est toutefois répartie de façon différente pour chacun des candidats. Si la partie locative sociale approche dans, tous les cas, les 9000 m2, un seul (Bouwfonds Marignan) propose de l’accession sociale. L’accession abordable est en revanche présente dans tous les projets, sur des surfaces allant de 3000 m² (Bouwfonds) à 7160 m² (Bouygues). La partie logement individuel est également plus ou moins présente – elle atteint 4367 m² chez Financière Rive Gauche/ Brémond. Trois des projets prévoient également une résidence séniors (Bouygues, Financière Rive Gauche/ Brémond, et Nexity), laquelle développe de 3000 m² chez Financière Rive Gauche/ Brémond à 7690 m² chez Nexity SIER. Enfin, l’accession libre est de loin la partie la plus importante, avec des surfaces allant de 10555 (Bouygues) à 18300 m2 (Nexity).

20.000 m2 d’activités

Dans la partie activités, les offres des cinq candidats offrent des différences assez importantes sur la place accordée aux bureaux : Bouygues, Financière Rive Gauche, et Altaréa Cogedim ont plutôt poussé cette partie, contrairement à Bouwfonds et Nexity (3500 et 2610). Concernant le centre de santé et de bien-être porté par Charbonnières, la surface est également variable, allant de 4000 m2 pour Financière Rive Gauche à 1650 m² pour Bouwfonds. Ce dernier prévoit en revanche, tout comme Bouygues, une pépinière d’entreprise. La place des commerces va, elle, suivant les projets, de 1490 à 3800 m². Enfin on notera que deux des projets prévoient la création d’un centre des Congrès (Bouygues et Financière Rive Gauche), qui réutiliserait la salle du Conseil Régional.

» Voir le détail des 5 projets






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La nouvelle RE2020 présentée


La ministre de la Transition écologique et la ministre chargée du Logement ont fait part ce mardi des principales orientations de la réglementation environnementale 2020. L’une des principales mesures est l’élimination, à terme, du chauffage au gaz.


La CAPEB Rhône et Grand Lyon demande un report de la ZFE

Pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon, la zone de faibles émissions aura des conséquences sur l’emploi. Les responsables demandent ainsi de rencontrer les élus de la Métropole.


La promotion attend un déblocage des projets au niveau local


La déclinaison locale du pacte pour la relance de la construction durable récemment signé par les professionnels et le ministère en charge du logement devrait permettre de faire avancer un certain nombre de projets.


La promotion immobilière face à la crise de l’offre

La fédération des promoteurs immobiliers présentait la semaine dernière ses chiffres de ventes pour le troisième trimestre au niveau national.


Après Epure, Youse planche sur 3 nouveaux dossiers


Alors qu’elle a livré sa première opération cet été à Lyon Gerland, la jeune société de promotion lyonnaise Youse mène aujourd’hui trois dossiers de front : People Connect à Grenoble, la Villa Monoyer à Lyon 3e ainsi que la All In Academy à Décines.
» La « All In Academy », conseillée par JLL


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.


Immobilier neuf : les prix en forte hausse dans le Rhône sur un an


Plusieurs acteurs du secteur ont publié lundi le 1er baromètre digital de l’immobilier neuf.


Un pacte national pour la relance de la construction durable


Ce pacte matérialise l’engagement pour la relance de la construction de logements avec les principales fédérations et organisations.


Un nouvel effort sur l’accession sociale souhaité par les Coop’HLM et Procivis


Si les deux organisations se sont montrées satisfaites du report à fin 2022 la disparition du PTZ, elles demandent la mise en place d’une prime exceptionnelle à l’achat et un soutien aux dispositifs PSLA et BRS.


Malgré une reprise sur un trimestre, les ventes de logements neufs baissent


24.300 logements ont été réservés au 3eme trimestre, ce qui marque un redressement par rapport au 2ème trimestre. Ce niveau reste néanmoins inférieur à celui observé un an plus tôt à la même période.
» L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon
» « Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


L’activité du marché immobilier neuf en chute libre à Lyon

Si les prix continuent de s’envoler, les ventes et les mises en vente de logements neufs sont en nette baisse dans la Métropole de Lyon.


« Nous n’avons pas connu ça depuis 20 ans »


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du secteur et l’impact du second confinement.


La FPI alerte sur le niveau des permis de construire

La fédération des promoteurs immobiliers faire remarquer que la baisse de la construction publiée ce mercredi est antérieure à l’épidémie.


Malgré un rebond au 3ème trimestre, les mises en chantier chutent sur un an

Le SDES du ministère de la Transition énergétique a fait part ce mercredi ses statistiques de mises en chantier et d’autorisations de logements au troisième trimestre 2020.


Beynost : 6e Sens immobilier remporte un appel à projet

Le groupe a remporte l’appel à projet municipal sur l’ancien site de l’Etablissement Français du Sang.