Quid du geste de la BCE sur le marché du crédit immobilier?

La baisse des taux de la BCE ne devrait pas avoir de grand impact sur le marché des crédits immobiliers. Même si la tendance des taux de crédit reste baissière sur le fond.

La baisse de 25 points de base du principal taux directeur et celle de 50 points de base des taux de facilité de prêts, ne devrait guère avoir d’impact sur son taux directeur. Car si la Banque Centrale a fait le choix d'assouplir sa politique monétaire, une telle décision ne peut avoir d’impact direct que sur les taux fixes.

Car en baissant les taux de 25 points de base, la priorité est une nouvelle fois de faciliter le crédit en amoindrissant son coût. Surtout, la BCE pourrait bien ne pas vouloir être accusée de rester bras croisés face à un chômage au plus haut en zone euro, alors même que l’inflation diminue sans cesse. L’indice d’inflation IPCH en zone euro est en effet ressorti à 1.2% le mois dernier, un niveau loin du seuil des 2% visé par la Banque centrale.

« C’est une bonne nouvelle pour notre économie, un plus pour la consommation et surtout les entreprises, car ce sont les prêts courts ou révisables qui vont en bénéficier», a de son côté indiqué Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint de Cafpi, même si pour lui, la mesure devrait avoir, en ce qui concerne les prêts immobiliers, « pas beaucoup d’incidence sur les taux à long terme », lesquels étant « déjà historiquement bas ».

Des emprunts d’État attractifs

Certes, pour l’OAT, les taux sont déjà bas. Mais rien ne dit que les planchers soient atteints, au vu des dernières évolutions en termes de perspectives de croissance. Bruxelles a en effet indiqué en fin de semaine un report de l’objectif du ratio des 3% de déficit public sur PIB, ce qui devrait soulager le gouvernement dans sa recherche d’économies, et permettre d’échelonner dans le temps la réduction des déficits. De meilleures perspectives de croissance sur 2014 et 2015 pourraient ainsi avoir un impact positif sur le rendement de la dette. Rien ne dit que ceci ne puisse pas être interprété positivement sur les marchés de taux. On constate d'ailleurs pour l'heure une attractivité accrue de la dette française (qui se traduit actuellement par une baisse des taux de l’OAT).

Outre ce premier fait, le changement de la politique monétaire récemment intervenu au Japon, et l’accélération prévisible de la production monétaire, a provoqué un mouvement vendeur de la part de certains investisseurs sur les obligations d’Etat japonaises par crainte d’une reprise de l’inflation. Ces derniers ont arbitré en priorité en faveur de la dette européenne, et en particulier sur les dettes italiennes et françaises, qui ont toutes deux vu leurs rendements s’effondrer. On ne peut pas exclure la poursuite de ce mouvement, même si le geste de la BCE va effectivement réduire l’écart de rémunération entre les OAT françaises et les T-Bonds américaines. Si tel était le cas, une baisse des taux longs aurait nécessairement un impact à la baisse sur la courbe des taux de crédit immobilier. Ce sont donc principalement des éléments exogènes à la politique de la BCE qui expliquent pour l'heure cette baisse des taux de l'OAT 10 ans.

Car l’impact direct de la baisse des taux de la BCE sur ceux du crédit immobilier devrait être très limité, y compris sur les taux variables. Selon le courtier Emprunt Direct, « la baisse des taux de la BCE, et notamment celle qui touche la facilité de prêt marginal, pourrait avoir un très léger impact baissier sur les taux de l’Euribor 3 mois, lesquels sont le plus souvent pris en référence pour les prêts à taux variables ». Le repli de l’Euribor, qui représente le taux auquel se prêtent les banques sur les marchés interbancaires, sera toutefois nécessairement limité, lui-même gravitant autour de 0.20%.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Vers une hausse des taux de crédit immobilier

L’ensemble des intermédiaires en crédit à l’habitat ont, ces derniers jours, réagi à la forte hausse des taux constatée sur les marchés obligataires.  


​Crédit immobilier : nette remontée des taux de l’OAT

Les taux de l’OAT ont pris, depuis l’élection de Donald Trump, près de 0,25 point. Un mouvement qui pourrait avoir un impact substantiel sur les taux de crédit immobilier.


Brexit : les marchés d’actions reculent, net recul des taux

Le CAC 40 baisse de 5% à l’ouverture des marchés. Les taux des obligations d’Etat reculent sur le marché secondaire.


L’inflation remonte, tension sur les taux

L’INSEE a publié un indice des prix à la consommation en hausse jeudi. L’inflation reprend un peu de vigueur en France, avec une hausse de 0.3 %. Les taux de l’OAT se tendaient dans la foulée.


Nouvelle baisse des taux de l’OAT 10 ans

Les taux de l’OAT 10 ans ont encore reculé mercredi. La perspective d’un rachat d’obligations souveraines par la BCE provoque de nouveaux reports sur les dettes françaises et allemandes.


Taux : l’OAT 10 ans s’approche des 0.80%

Le rendement de la dette à 10 ans s’est encore affaissé ce vendredi, touchant même un nouveau plus bas historique.


Crédit: la baisse des taux de l’OAT aura un impact, selon Vousfinancer

Le courtier en crédit immobilier prédit une baisse des taux de crédit dans le sillage de l’OAT 10 ans.


Les taux de la dette française tombent sous les 1%

Les taux de l’OAT 10 ans ont reculé sous les 1% ce jeudi sur le marché secondaire.
» La baisse des taux aura un impact sur le crédit immobilier selon Vousfinancer


Des taux de l’OAT 10 ans en légère hausse mercredi, avant la BCE

Les investisseurs ont modérément vendu des obligations d’Etat mercredi, avant une réunion de la BCE.


Les taux descendent à un plus bas sur le marché obligataire

Les taux de l’OAT 10 ans ont chuté aujourd’hui à 1.13%. Les investisseurs se sont portés sur les marchés obligataires, suite à une chute des marchés financiers européens et américains.


Taux : l’inflation reste au plus bas en zone euro

L’inflation en zone euro a baissé en janvier par rapport à décembre. Une nouvelle statistique qui pourrait inciter la banque centrale à agir lors de sa prochaine réunion de mars.


Immobilier : certaines banques baissent leurs taux

Les taux ont diminué en janvier chez de nombreuses banques, selon le courtier Meilleurtaux.com.


Dégradation de S&P : quel impact pour l’immobilier ?

Selon les courtiers en crédit, les taux de prêt immobilier pourraient augmenter, suite à cette décision de l’agence.


S&P abaisse la note de la France, les taux de l’OAT remontent

La France a vu sa note de nouveau abaissée par l’une des principales agences de notations. Du côté du marché de la dette souveraine, les taux français augmentent.


Le Triangle des Bermudes de l’Economie

TRIBUNE – Par Steen Jakobsen, Economiste en chef Saxo Bank. Le mystère du triangle des Bermudes a stimulé l’imagination de bien des générations. Il a également attiré mon attention et j’ai le sentiment qu’il existe un triangle des Bermudes de l’Economie : un espace où tout tend à disparaître des écrans radars, un trou noir dans lequel la rationalité et la science sont remplacées par l’espoir, la superstition et le non-sens.