Le plan de Sylvia Pinel pour relancer la construction de logements

La ministre a détaillé ce mercredi son plan visant à relancer une construction de logements au plus bas.

Au lendemain de chiffres très négatifs pour la construction de logements en France, avec des mises en chantier en berne, la ministre du logement dévoilait ce matin un ensemble de mesures. Parmi elles, la réduction des délais d'attribution des permis de construire, dont l’intention avait déjà été annoncée par l’exécutif. Elle a également indiqué vouloir procéder à la suppression de certaines normes. L’agrandissement de maisons sera facilité.

50 premières mesures de simplification de la réglementation élaborées avec les professionnels auront pour but de faire baisser les coûts de construction et faciliter la conception et les réalisations des projets. « Elles seront proposées aux instances consultatives obligatoires dès cet été pour une mise en œuvre à l'automne au plus tard. Le conseil supérieur de la construction sera installé dès juillet. Il évaluera l'impact économique de toute nouvelle règle concernant la construction » indique le ministère.

L’Etat soutiendra en outre la construction de logements sociaux et celle d’une nouvelle offre de logement intermédiaire en zones très tendues. Le ministère a également indiqué un renforcement de la mobilisation de foncier public.

Un PTZ élargi à l'ancien

L’une des principales nouveautés, qui était demandée par certains professionnels, reste le Prêt à taux zéro élargi à l'ancien. L’objectif étant de le rendre accessible dans l’ancien dans un certain nombre de bourgs périurbains et ruraux. « Le prêt à taux zéro sera prolongé et recentré sur les zones où son effet de levier est le plus grand pour les classes moyennes et modestes. Il sera également ouvert à l'achat de logements anciens sur quelques zones très précises pour favoriser la revitalisation des centres bourgs et conditionné à des travaux de rénovation, afin de permettre l'acquisition et la rénovation d'un logement existant » a indiqué le ministère du logement.

Seuls les ménages les plus modestes pouvaient commencer à rembourser leur PTZ au bout de quatorze ans.L es accédants à la propriété de la tranche 2 pourront désormais attendre de cinq à sept ans pour commencer leur remboursement, et les ménages de la tranche 3 pourront patienter cinq ans. La mesure ne sera en effet réservée qu'aux acquéreurs des zones B2 et C. Un autre PTZ sera également mis en place pour les logements anciens à la campagne, avec toutefois des travaux. Une réouverture qui a toutefois été regrettée par les promoteurs.

Des promoteurs qui ont d’ailleurs accueilli avec une satisfaction mesurée les annonces de la ministre. « La FPI note avec satisfaction une volonté nouvelle et des premières mesures qui vont dans le bon sens mais restera vigilante sur leur mise en œuvre. Elle souligne que d’autres mesures seront nécessaires pour lutter efficacement contre la crise » note la fédération des promoteurs immobiliers.

Investissement

Sur l’investissement locatif, la fédération se montre confiante. « S’agissant de l’investissement locatif qui représente 30% du financement des logements neufs en zones urbaines, l’allongement de la durée de location de 9 à 12 ans permettant d’augmenter de 18% à 21% le taux de déduction de l’impôt sur le revenu devrait permettre de relancer un dispositif qui reste encore loin des objectifs annoncés » a précisé la FPI. La fédération est également satisfaite de la décision du Gouvernement « d’adapter les plafonds de loyers dans quelques villes tendues pour rendre le dispositif plus attractif et demande que ces évolutions interviennent très rapidement pour conforter les investisseurs ».

Par ailleurs, la limitation à 1 des parkings dans le sous sol est pour la FPI une nécessité: « la FPI rappelle notamment que la limitation à 1 du nombre de parkings par logement constitue une mesure essentielle pour permettre une diminution sensible des coûts de construction et contribuer à la resolvabilisation des ménages ».

La fédération du bâtiment a également satisfait pour partie la fédération du bâtiment. « L’ensemble de ces mesures est de nature à réduire le choc et à éviter le pire sous condition d’une mise en œuvre rapide. On peut néanmoins craindre que d’autres mesures soient encore nécessaires dans les prochains mois. Toutefois, la FFB salue le changement de perspective quant au rôle du bâtiment pour la croissance et donc d’emploi ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’appel du président de BTP Rhône & Métropole à un dialogue entre élus

nullPar la voix de Samuel Minot, la fédération s’interroge sur l’avenir pour la construction de logements dans le Rhône.


Palmarès BBCA 2021 : Nexity et Woodeum-WO2 se distinguent

Au palmarès des maîtres d’ouvrage immobilier bas carbone français, les deux groupes se partagent la pôle position.


Clermont Auvergne Métropole : vers un record des mises en ventes en 2021

L’OEIL a présenté le 17 novembre dernier les chiffres du 3e trimestre du marché du logement neuf en Auvergne.


« Réunion de chantier », une web-série sur la RE2020

La FFB a lancé celle-ci pour accompagner pour les professionnels.


Val d’Azergues : une nouvelle installation à l’usine Lafarge

Une installation de chargement de trains a été réalisée, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


Le logement neuf toujours à l’écart de la reprise


La fédération des promoteurs immobiliers présentait jeudi dernier ses chiffres du 3e trimestre. Le regain des ventes constaté au 1e semestre par rapport à un 1e semestre 2020 très faible ne se confirme pas sur la période. Au contraire, les ventes baissent de nouveau, faute d’une offre suffisante. Et la construction de logements collectifs stagne.


Filière à responsabilité élargie des producteurs : un décret bientôt publié

Le gouvernement a précisé ce jour les modalités de mise en œuvre de la nouvelle filière pour les produits et matériaux de construction du secteur du bâtiment.


Les ventes de logements neufs baissent, mais les mises en vente rebondissent

Le SDES a fait part ce mardi des chiffres de commercialisation de logements neufs au titre du troisième trimestre 2021.


La CAPEB Auvergne-Rhône-Alpes alerte sur la pénurie de main d’œuvre

L’artisanat du bâtiment en Auvergne-Rhône-Alpes a fait part de son étude de conjoncture du 3e trimestre 2021. Celle-ci fait état d’une activité dynamique sur un marché toujours en tension.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


Seyssuel : pose de la première pierre d’ «Esprit Village»

Au sein de ce programme développé par le promoteur viennois Biens Surs, Advivo a acheté en VEFA 25 logements collectifs


Vicat : croissance du chiffre d’affaires 9 mois

Le cimentier basé à L’Isle d’Abeau a fait part de chiffre en croissance sur le 3e trimestre, mais également sur 9 mois.


La croissance de l’artisanat du bâtiment dopée par l’entretien-amélioration

La CAPEB, qui a présente les chiffres de l’activité du secteur, a fait part d’une croissance de 4 % au troisième trimestre. La rénovation énergétique des logements est notamment portée par le dispositif MaPrimeRénov’.


LP Promotion s’implante à Lyon

Le groupe dit ambitionner « un développement fort, notamment sur le marché des résidences gérées ».


Rebond des mises en chantier et des permis de construire dans la région

null
En France, le nombre de logements autorisés est désormais assez nettement supérieur à son niveau précédant la crise sanitaire. La hausse est également sensible en Auvergne-Rhône-Alpes.