Les prix de l’immobilier à Lyon reculent sur un an, selon Century21

Les prix de l’immobilier ont baissé de 1.8% à Lyon, un recul plus prononcé qu’au niveau national.

Les prix de l’immobilier ont continué de se tasser au premier semestre, selon les réseaux d’agences Century21 et Guy Hoquet. Les prix ont en effet reculé de 0.4% au niveau national. Les ventes ont reculé de 2,8% entre le 1er semestre 2013 et le 1er semestre 2014, « ceci résultant essentiellement d’une forte contraction des ventes d’appartements (-6,8%) » note le réseau.

Cette nette baisse des volumes pour ce type de biens s’explique à la fois par l’entrée en vigueur de la loi ALUR à partir du 27 mars, et la baisse des ventes à titre d’investissement locatif pour le 5e semestre consécutif. La baisse du prix moyen au m² devrait favoriser une reprise d’activité. « Et pourtant, il n’en est rien : celle-ci se fait désespérément attendre » regrette le réseau.

Prix moyen au m² de 2 477 euros

A Lyon, le prix moyen au m² s’établit à 2 477 euros, en baisse de 1,8 % sur 12 mois, avec toutefois des différences selon le type de biens : les prix des appartements ressortent ainsi à 2 545 euros le m2, soit une baisse de 0,8 % sur 12 mois. Pour les maisons, les prix sont moins un peu moins élevés, de 2 400 euros le m², soit une baisse de 2,3 % sur 12 mois.

Le montant moyen d’une acquisition s’élève lui quant à lui à 194 107 euros : avec un montant de 168 362 euros pour un appartement, soit une baisse de 5,6 % sur 12 mois, et 270 097 euros pour les maisons, soit une baisse de 6,4 % sur 12 mois.

Le réseau d’agences note en outre une augmentation du délai de vente moyen, de l’ordre de 8 jours, par rapport à la même période de 2013. L’écart de prix entre les prix affichés et les prix du compromis reste lui stable, à 4.3% (avec un écart un peu plus élevé pour les maisons que pour les appartements, 4.6% contre 3.8%)






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Je pense que c’est normal car Sylvia Pinel veut promouvoir la construction de nouveaux logements (cf : http://www.lyonpoleimmo.com/2014/06/25/32365/le-plan-de-sylvia-pinel-pour-relancer-la-construction-de-logements/), il faut alors que les prix baissent et soient accessibles ! Cela permettra certainement aux futurs locataires de bénéficier d’avantages, comme le dispositif Duflot (cf :http://www.simulation-duflot.fr/les-avantages-de-linvestissement-duflot/), leur permettant de cumuler les réductions au niveau des prix !! En attendant, espérons que cela continue à la baisse…

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La crise sanitaire a un impact mesuré sur les prix, selon la FNAIM

La fédération a fait état en fin de semaine dernière de sa dernière note de conjoncture.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


Laforêt décrit un marché immobilier en mode «rattrapage»


Le réseau d’agences franchisés faisait part ce mardi de son point marché semestriel. Malgré une activité soutenue depuis la fin du confinement, il appelle à un plan de relance pour le secteur.


La demande reste soutenue, constate Century 21

null
Le réseau d’agences franchisées faisait aujourd’hui son point trimestriel sur le marché immobilier en France et en Auvergne-Rhône-Alpes


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.