Nexity confirme ses objectifs, dans un marché français atone

Le groupe d’Alain Dinin a publié hier ses résultats trimestriels. Il confirme ses objectifs pour l’année 2014 en termes de réservations, malgré la baisse globale des ventes de logements observée au niveau national.

Le groupe Nexity a publié jeudi ses résultats semestriels. Le résultat net part du Groupe s'est élevé à 35,1 millions d'euros pour la période, contre 45,1 millions d’euros au premier semestre 2013. Dans un contexte de marché atone, et malgré une baisse du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel sur les 6 premiers mois de l’année « conforme aux anticipations du Groupe », il a néanmoins confirmé son objectif de ventes pour 2014. Le groupe a également rappelé que le semestre avait été marqué par la finalisation de deux importantes opérations de croissance externe (Oralia et PERL).

Nexity vise ainsi toujours 10.000 réservations nettes, soit un chiffre identique à 2013, tout en précisant qu’il anticipe un marché français sera « en repli par rapport à l’année précédente ». Il a annoncé un total de 4.537 réservations nettes au premier semestre 2014, en progression de 2,2% d’une année sur l’autre. Le prix moyen des logements vendus en France, hors ventes en bloc aux bailleurs professionnels et ventes d’Iselection, est lui en baisse, de 1,7% par rapport à 2013.

Les bailleurs professionnels, dont les réservations ont cru de 16,4%, ont généré 38% des réservations nettes de Nexity en logements. A l’inverse, les réservations des accédants à la propriété ont reculé de 7,1% sur ce semestre et celles des investisseurs individuels, de 2,9%.

Baisse de 18% des lancements commerciaux

Face au ralentissement du rythme des réservations, le groupe a procédé à moins de lancements commerciaux, avec une baisse de 18% de ces derniers en nombre de lots par rapport à la même période de l’année précédente.

« En immobilier résidentiel, le marché français a connu depuis le début de l’année, et particulièrement au deuxième trimestre, des conditions particulièrement difficiles. La poursuite de la baisse du pouvoir d’achat des ménages, le choc de complexité réglementaire induit notamment par l’entrée en vigueur de la loi ALUR et, plus que tout, la baisse du moral des clients, se sont conjugués pour ralentir le rythme des mises en vente de logements, déjà historiquement bas, tant pour la clientèle investisseurs que pour les accédants à la propriété » a précisé Alain Dinin.

Les annonces du 25 juin devraient selon lui, si elles sont mises en oeuvre rapidement, contribuer à enrayer la baisse du marché dans les derniers mois de l’année, et devraient avoir un effet positif à moyen terme, « à condition de s’inscrire dans un plan plus global et plus volontariste, condition nécessaire pour rétablir la confiance des particuliers acquéreurs et des investisseurs ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Il est toujours important de rester optimiste malgré les défaites. Je pense que ce groupe a pris la bonne initiative en s’ouvrant au marché français.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les cimentiers en nette hausse, dans le sillage d’Holcim

Les foncières ont évolué en ordre dispersé à la Bourse de Paris. Holcim et Vicat ont publié leurs résultats semestriels.


Le plafonnement de l’IRL à 3,5% adopté en 1ère lecture

L’Assemblée nationale a approuvé le plafonnement de la hausse des loyers à 3,5 % pendant un an ainsi qu’une revalorisation de 3,5 % des APL, dans le cadre de l’examen du projet de loi en faveur du pouvoir d’achat. En première lecture, le projet de loi en faveur du pouvoir d’achat était examiné ce jeudi […]


Des organisations opposées au plafonnement de l’ILC

nullL’UNPI, la FEI et le CNCC se disent, dans un communiqué commun, opposées à l’adoption d’une mesure de plafonnement de l’indexation des baux commerciaux.


Livret A : le taux de rémunération relevé à 2% début août

C’est ce qu’a indiqué jeudi le ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Bruno Le Maire.


La CNCEF Immobilier va faire des propositions au ministre du Logement

L’association avait récemment alerté la Première ministre sur l’importance du portefeuille du logement pour l’économie.


Un « bouclier loyers », fruit du lobbying des propriétaires ?

nullLa hausse des loyers sera limitée à 3,5% pour un an d’ici au 1er juillet. Selon la CLCV, le gouvernement serait davantage à l’écoute du lobby des propriétaires


Lyon 2 : Sofidy acquiert deux boutiques en Presqu’île

Ces actifs sont situés rue Victor Hugo. Ils ont été achetés pour le compte de la SCPI investie en murs de commerces Immorente 2 et d’un fonds dédié institutionnel.


Patrimonia 2022 aura lieu du 29 au 30 septembre

Cette édition permettra, comme chaque année de découvrir les grands enjeux des professionnels de la gestion de patrimoine.


Patrimoine réversible : Novaxia Neo acquiert 4 immeubles

La SCPI acquiert un portefeuille d’immeubles loués offrant un potentiel de recyclage urbain à terme. Un des immeubles est situé à Beynost.


77 milliards d’euros de capitalisation pour les SCPI de rendement

Rock-n-Data a fait état de son étude trimestrielle sur les performances du marché des fonds immobiliers.


Capelli annonce un chiffre d’affaires 2021/2022 de 290 millions d’euros

Le groupe, qui a publié ce jour ses ventes annuelles, a annoncé viser pour l’exercice 2022/2023, un chiffre d’affaires de plus de 350 millions d’euros.


La proposition d’un gel des loyers fait débat

nullLa CLCV a plaidé pour un gel des loyers. Cette proposition a été fustigée par un certain nombre d’organisations, dont l’UNPI, la FNAIM, l’UNIS et Plurience.


La Métropole de Lyon instaure un « permis de louer »

Le dispositif a pour objectif de lutter contre l’habitat indigne.


Livret A : collecte cumulée en baisse par rapport à avril 2021

La Caisse des dépôts et des consignations a fait part de ses chiffres de collecte sur les différents livrets.


Inéa : chiffre d’affaires en hausse de 7% au premier trimestre


La foncière a dévoilé ce mardi son chiffre d’affaires consolidé pour le 1er trimestre 2022.