Logement social: Communay et Ternay intègrent la liste des mauvais élèves

A l'occasion du Comité Interministériel à l’Egalité et à la Citoyenneté, cette liste a été publiée par Manuel Valls et Thierry Repentin, délégué interministériel chargé de l’égalité dans l’habitat .

Se tenait aujourd'hui à Vaulx-en-Velin le 3ème Comité Interministériel à l’Egalité et à la Citoyenneté (CIEC). Étaient notamment présents pour l'occasion Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Myriam El Khomri, ministre du Travail et de l'Emploi, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Comme aux Mureaux en octobre dernier, ce CIEC a été l'occasion de mettre la pression sur certaines communes ne respectant pas les obligations en termes de logement social. En plus des 36 communes mises à l'index en octobre, 11 nouvelles villes se sont ainsi ajoutées à cette liste. Deux font partie du Rhône administratif : Communay et Ternay, qui font toutes deux partie de la Communauté de communes du Pays de l'Ozon.

Mettre la pression sur les communes récalcitrantes

L'article 55 de la loi SRU, du 13 décembre 2000, renforcée par la loi de mobilisation foncière du 18 janvier 2013, avait en effet imposé aux communes urbaines doivent de se doter, d'ici 2025, de 25% de logements sociaux dans leur parc de résidences principales.

Si nombre de communes, y compris dans le Rhône, ne respectent pas l'ancien seuil des 20% (objectif avant la loi de 2013), et plus encore les 25 %, la majeure partie d'entre elles se sont engagées dans un processus de rattrapage. Mais d'autres mettent en revanche moins de bonne volonté : ce sont elles qui sont appelées les communes carencées, présentes dans cette liste. Pour celles-ci, les préfets pourront préempter des terrains afin de mener la réalisations de logements sociaux . Un bon moyen pour mettre la pression sur celle-ci. Présentes dans la liste des 36 dévoilée en octobre, les maires de Charbonnières et de Chazay d'Azergues se sont depuis engagés dans une démarche plus positive, avec la signature de contrat de mixité sociale.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Genay : Cozip acquiert des locaux d’activités

Valoris Real Estate était conseil de la transaction.


Grenoble : Promoval et Financière Petrus revalorisent le Palais du Parlement

nullLes deux entités avaient remporté l’appel à projet initié en 2018 par le Département de l’Isère.


Locaux d’activités : 175.259 m² placés au 1er semestre à Lyon

nullCe chiffre est en hausse de 30% sur un an et supérieur de 5% à la moyenne décennale. JLL a commenté les derniers chiffres de ce segment de l’immobilier d’entreprise.


Lyon 6 : Ambition Consulting & Services acquiert des bureaux

Sorovim et Elipso étaient conseils de l’opération.


6e Sens Unik, nouvel acteur européen de la promotion logistique

nullCette nouvelle structure fondée par KSI, filiale de promotion d’APRC Group, et 6e Sens Entreprises, filiale du groupe 6e Sens Immobilier, a été créée en juin.


Loi climat et résilience : l’impact sur l’immobilier et les transports

Après plusieurs mois d’examen et une commission mixte paritaire conclusive, les députés et les sénateurs ont adopté cette semaine ce projet de loi qui aura un impact important en matière de végétalisation, d’isolation des bâtiments ou sur la qualité de l’air via de nouvelles ZFE.


400 m² de bureaux/showroom aménagés vendus par Espace 39

nullValoris Real Estate assurait la commercialisation de ce bien situé au sein du programme Greenopolis, dans le 9e arrondissement de Lyon.


Lyon 2 : Sofidy annonce l’achat d’un immeuble rue de la République

Cette acquisition est réalisée pour le compte des épargnants de sa SCPI Immorente.


126.523 m² de bureaux placés à Lyon au 1er semestre

Avec le retour des grandes transactions, le premier semestre est jugé « satisfaisant » par JLL.


«Pouvoir construire l’avenir ensemble, à travers une collaboration régulière»

Loïc de Villard, directeur de l’agence de Lyon de CBRE, a récemment été nommé président de la FNAIM Entreprises. Nous évoquons avec lui le cap de son mandat, les relations qu’il entend entretenir avec la Métropole de Lyon, la situation du marché des bureaux lyonnais et l’impact de la crise sanitaire sur ce dernier.


Pour Grégory Doucet, Silex2 est « à la hauteur des enjeux du 21e siècle »

Le maire de Lyon avait, lors de la présentation du nouveau projet Part-Dieu, fait part de sa satisfaction quant à cette réhabilitation/extension.


Les mises en vente de logements neufs restent au plus bas à Lyon

nullLa fédération des promoteurs immobiliers de la région lyonnaise a présenté ses chiffres semestriels en matière de vente et de commercialisation de logements collectifs.


L’«hybridation», nouveau maître mot en matière d’immobilier de bureaux

Le retour progressif au bureau n’a pas éteint le débat toujours présent au sein des entreprises sur le rythme post-Covid en matière de télétravail. Plusieurs conseils en immobilier d’entreprise ont publié des études sur ce sujet.


Le marché de l’immobilier très actif au 1er semestre

null
A fin mai, 1.130.000 ventes de logements anciens étaient dénombrées sur 12 mois. Mais si les ventes augmentent, de nouvelles typologies de biens et zones géographiques sont prisées. A Lyon, la tendance des prix reste haussière.


L’OPCO de la construction en suspens

La décision du tribunal administratif de Paris du 29 juin a annulé l’arrêté d’agrément de Constructys, l’opérateur de compétences de la construction. La FFB réaffirme être en faveur d’un OPCO.