Vers une création de 10.000 emplois dans le bâtiment en 2017

La fédération française du bâtiment a fait mercredi matin un point trimestriel plutôt positif concernant l’activité dans le secteur.

Après une année 2015 marquée par la destruction de 35.000 emplois et une année 2016 marquée par une stabilité des effectifs, l’année 2017 devrait être celle de la création d’emploi dans le bâtiment. C’est en substance le message délivré par Jacques Chanut le président de la fédération française du bâtiment.

« Si, la croissance se maintient et si l’environnement institutionnel reste favorable, la création d’emploi dans notre secteur sera bien au rendez-vous en 2017 » a indiqué la fédération. L’activité est notamment tirée par la construction neuve, les mises en chantier s’affichant en nette hausse. « Compte tenu de ces éléments, nous maintenons nos prévisions pour 2017, soit une hausse d’activité de 3,4 % en volume tirée par le neuf et une reprise à + 0,9 % de l’emploi, soit 10 000 postes de plus en solde net » a indiqué la FFB.

Deux risques pour 2017

L’amélioration entretien est, pour sa part, un peu plus à la peine. « De fait, le segment de l’amélioration-entretien reste à la peine. La faible évolution des prix de marché, soit + 0,7 % en 2016 et + 0,9 % en glissement annuel sur le dernier trimestre, tout comme l’effondrement des travaux avant relocation pour le segment du locatif privé, ne laissent guère percevoir d’amélioration dans l’immédiat » notent les professionnels. Pourtant, les dispositifs de soutien existent et la rapide reprise des transactions dans l’ancien depuis la fin 2014 laissaient espérer mieux. Il est donc, selon la fédération, nécessaire « de recalibrer et d’amplifier les dispositifs d’incitation existants ».

Dans cet environnement plutôt positif, la fédération note deux risques, à savoir la hausse des taux d’intérêt et la présidentielle. Concernant les taux, si ceux-ci sont en hausse depuis la fin 2016, « mais à un rythme très contenu ». « De fait, la hausse affecte à ce jour les taux d’emprunt d’État, sans réelle répercussion sur les taux clients des établissements de crédit et personne n’anticipe, à ce jour, de réelle accélération à l’horizon de la fin 2017… sauf coup de tabac » affirme l’organisation.

La FFB veut un débat sur le logement

Concernant la présidentielle, la FFB note trois autres points oubliés du débat. Tout d’abord celui de de la simplification, thème sur lequel les candidats font preuve d’« une grande frilosité ». « C’est un défi qu’il nous faut relever, y compris à la FFB, d’autant plus important que l’accumulation des règles et normes, en rehaussant prix et coûts, élimine du marché une partie de la clientèle ». La FFB évoque ensuite la transition énergétique. « Le parc a crû de 25 % depuis 1990, alors que les consommations et les émissions de gaz à effet de serre restaient stables », rappelle la FFB. « Là où le bât blesse, c’est que la rénovation énergétique ne progresse que faiblement. Si l’on veut atteindre les objectifs fixés dans le cadre de la stratégie bas carbone, il faut changer de braquet ».

Enfin sur le front des finances publiques, le budget du logement est également évoqué. Avec ces 42 milliards d’aide, celui-ci fait l’objet de toutes les supputations, de toutes les attaques qui sont, selon la FFB, « injustifiées ». « Car, à court terme, pour nous, l’essentiel n’est pas là. Dans l’hypothèse d’une politique hardie de redressement des comptes publics, à quelle hauteur et dans quel domaine ce budget sera-t-il affecté ? Il faut que, sur ces questions, un vrai débat s’ouvre avant les élections. C’est une exigence démocratique » affirme la FFB, qui s’insurge également contre la proposition d’un ISF immobilier. « Le monde de la construction est choqué que l’immobilier soit assimilé à une rente improductive. Un tel raisonnement est erroné et conduira à un désastre » indique la fédération.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Renaud Payre, nouveau président de l’OFS métropolitain

Le vice-président de la Métropole de Lyon délégué à l’habitat, au logement social et à la politique de la ville, a été élu ce lundi président de l’organisme de foncier solidaire métropolitain.


Loi de finances 2021 : la FFB presse le gouvernement


La FFB attend de nombreux compléments et détails par voie d’amendements pendant les débats parlementaires ou sous forme de textes règlementaires à venir.


Benjamin Courraud, nouveau délégué régional de la FPI Alpes


Le nouveau délégué souhaite instaurer une proximité avec l’ensemble des élus locaux, leurs représentants et leurs administrations, ainsi qu’avec l’ensemble des institutions locales.


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Les mises en ventes de logements neufs en chute libre à Lyon

La fédération des promoteurs immobiliers a communiqué il y a quelques jours les derniers chiffres en matière de réservations de logements neufs, et de prix, toujours orientés à la hausse.


Immobilier neuf : les craintes des promoteurs

La fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a fait un point la semaine dernière sur l’activité du secteur au cours du premier semestre, marqué par le confinement.


Ardoix : pose de la première pierre de l’usine ASF 4.0

La Région Auvergne-Rhône-Alpes accompagne ce projet, qui devrait à terme permettre la création de 40 emplois.


Entrée en vigueur des logements évolutifs au 1er janvier prochain

Dans un peu plus de trois mois, l’obligation de construire des logements neufs avec des salles de bain adaptables avec zéro ressaut de douche sera effective.


LCA-FFB devient le « Pôle habitat FFB »

null
LCA-FFB organisait ce jour sa convention nationale. Elle a émis des propositions pour une reprise du secteur et annoncé son changement de dénomination


Le dispositif Pinel et le PTZ seront prolongés en 2022

C’est ce qu’a confirmé la ministre déléguée au logement à plusieurs reprises ces derniers jours. Le gouvernement a par ailleurs entamé un dialogue avec les professionnels dans le cadre du plan de relance.


«Nous sommes entrés dans une crise de l’offre»


Hervé Simon est le président de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui l’activité du marché immobilier neuf.


Hélène Geoffroy, nouvelle présidente de la SERL


Le conseil d’administration du groupe SERL s’est réuni ce lundi. Les administrateurs, dont certains sont des nouveaux administrateurs représentant la Métropole de Lyon, ont élu la nouvelle présidente de la structure.


BTP Rhône et Métropole redoute l’inertie des aides étatiques et des projets locaux

null
Pour sa rentrée, Samuel Minot, le président de la Fédération BTP Rhône et Métropole a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme. S’il reconnait que les mesures de soutien à l’économie et au secteur sont nombreuses, il craint leur inertie et par là-même, le risque qui pèse sur l’emploi.


Pierre Berger, nouveau président de la CERC Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la fédération régionale des travaux publics Auvergne-Rhône-Alpes a été élu à la tête de la cellule économique régionale de la construction Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB mitigée sur le plan de relance

La confédération s’est montré satisfaite des intentions du gouvernement en matière de rénovation énergétique, mais elle lui demande de lever les freins existants pour une relance efficace de l’activité du secteur.