Affine: quasi stabilité des loyers à périmètre constant au 1er trimestre

Le titre Affine réagissait peu à la Bourse de Paris, suite  à la publication de ses résultats effectuée mercredi.

Affine a communiqué mercredi ses résultats au titre du premier trimestre 2017. Le groupe a fait état d’une stabilité de ses revenus locatifs à périmètre constant (+0,4% par rapport au trimestre précédent). Il a également indiqué poursuivre son programme de concentration et de rajeunissement de son patrimoine.

Ses revenus locatifs ont été affectés par les cessions réalisées au cours du dernier trimestre 2016 (Aulnay-sous- Bois et Aix-les Milles) et du premier trimestre 2017 (Tremblay-en-France). Ceux-ci reculent en effet de 2,9 %. « Comparés à la même période l’an passé (T1 2016), les revenus locatifs diminuent de 1,5 %, mais restent également quasiment stables (-0,3 %) à périmètre constant » note le groupe dans son communiqué.

3 nouveaux baux

Au premier trimestre, la société a signé 3 nouveaux baux portant sur une surface totale de 500 m² et un loyer annuel global de 0,1 million d’euros. Par ailleurs, 2 locataires ont quitté leur locaux, représentant au total une surface de 300 m² et un loyer annuel de 0,1 million d’euros. 4 renégociations de baux portant sur un total de loyers de 0,5 million d’euros (après renégociation – impact en année pleine : +0,3 M€) ont en outre été réalisés. L’impact de ces évolutions devrait se monter à 0,3 million d’euros en 2017.

Un locataire a par ailleurs délivré congé avec un impact de 0,4 million d’euros pour 2017, un fait déjà rendu public à l’occasion de la publication des résultats annuels. Pour le rajeunissement du portefeuille, celui-ci s’est concrétisé au cours du trimestre via l’acquisition en VEFA de deux immeubles de bureaux – le Kibori à Nantes et le #hashtag à Lille (voir communiqués du 21 février et du 11 avril) – ainsi que par la cession du complexe immobilier de Tremblay-en-France, à usage de bureaux et d’entrepôt, à un prix correspondant à la juste valeur de fin 2016.

Concernant la structure financière, aucun grand changement n’a été communiqué. Affine a mis en place deux financements pour l’acquisition des VEFA, et deux refinancements ont été mis en place pour des bureaux situés à Lyon et à Corbeil-Essonnes, pour un montant global de 31,8 millions d’euros.

Bonnes perspectives

Concernant les perspectives, au cours du trimestre, le volume d’opérations engagées s’approche des 25 millions d’euros, en prenant en compte la promesse pour l’acquisition du dernier étage de la tour Lilleurope. « Ces opérations représentent au global un loyer potentiel en base annuel de 1,7 M€ ». Le groupe précise que d’autres projets sont en cours d’étude, tant pour des opérations en VEFA que pour des immeubles de rendement.

Le groupe entend poursuivre sa stratégie d’investissements, essentiellement dans le secteur des bureaux. Cette stratégie est développée entre Paris Métropole et six métropoles régionales, dont Lyon ( avec Bordeaux, Lille, Marseille, Nantes et Toulouse), dans un contexte de vive concurrence des investisseurs. La société a par ailleurs confirmé son intention de proposer un dividende de 1 euro par action pour l’exercice 2017.

Suite à ces résultats, le titre était en léger recul jeudi à la clôture, de 0.57%, à 15,70€ à la Bourse de Paris.

» Affine a inauguré Tangram






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


L’absence de ministère du logement fait réagir certains professionnels

Les acteurs du logement sont partagés après l’annonce du gouvernement. La FNAIM dénonce l’absence de ministère, peu de temps après avoir dénoncé la prise de près de 400 décrets en fin de quinquennat. D’autres acteurs sont plus positifs.
» 400 décrets passés avant la fin du quinquennat : « un procédé inadmissible et méprisant », pour Jean-François Buet, de la FNAIM


BNP Paribas: bonne dynamique commerciale au 1er trimestre

BNP Paribas publiait mercredi matin ses résultats trimestriels.


Mercialys : croissance des revenus locatifs au premier trimestre

Le groupe a fait état mercredi de ses résultats trimestriels. Les revenus locatifs en hausse de 1,4% à 46,2 millions d’euros.


Affine: quasi stabilité des loyers à périmètre constant au 1er trimestre

Le titre Affine réagissait peu à la Bourse de Paris, suite à la publication de ses résultats effectuée mercredi.


Un portefeuille virtuel de SCPI

A l’image des portefeuilles développés par plusieurs courtiers en Bourse, Meilleurescpi.com a développé un outil permettant de suivre en ligne ses SCPI.


Le « 107 », une réhabilitation exemplaire pour Notapierre

L’immeuble réhabilité rue Servient par Sogelym Dixence connait un certain succès locatif. Unofi a déjà signé des baux pour trois des étages du bâtiment.


ANF Immobilier : croissance de 4% des loyers en 2016

Le groupe présentait ce jeudi ses résultats annuels, qui se sont révélés supérieurs aux objectifs.


Nouveau record de collecte pour les SCPI

La collecte des SCPI a totalisé 5,56 milliards d’euros de collecte en 2016, un niveau jamais atteint.


Eurosic confie 8 nouveaux mandats à GA Services

GA Services se voit confier par Eurosic la gestion de 8 nouveaux mandats, sur Lyon et Toulouse pour une surface totale de 36.600 m².


De bons résultats 2016 pour Klépierre

Les revenus locatifs nets des centres commerciaux du groupe ont atteint 1,05 milliard d’euros en 2016, soit une hausse de 1,7 % par rapport à 2015.


Les SCPI en démembrement

Investir dans des SCPI en démembrement recèle un certain nombre d’avantages majeurs pour bon nombre d’investisseurs.


Changements en série à la tête des sections lyonnaises des fédérations immobilières

FNAIM, UNIS, chambre « construction immobilière » de BTP Rhône et Métropole: de nombreuses unions et sections locales de fédérations nationales ont, ces derniers mois, changé de président en région lyonnaise.


Michel le Faou réaffirme, devant la FNAIM, son opposition au permis de louer

Le vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’habitat a, à l’occasion de la cérémonie des vœux de la chambre du Rhône, rassuré celle-ci en indiquant être opposé à cette possibilité ouverte par la loi ALUR.


Les SCPI fiscales

Les SCPI fiscales permettent à leurs souscripteurs de bénéficier de dispositifs de défiscalisation.


« L’exemplarité nous ferait du bien »

null
Victor-John Vial Voiron est le président de la chambre UNPI du Rhône, et de l’UNPI Rhône-Alpes. Il évoque le dernier observatoire de l’UNPI sur les taxes foncières.
» 
Lyon, 4ème ville où la taxe foncière a le plus augmenté entre 2010 et 2015