Nette hausse des prix des logements neufs dans la Métropole de Lyon

La FPI de Lyon a communiqué ce vendredi son bilan sur la commercialisation des logements neufs en région lyonnaise. Les prix sont en nette hausse dans l'agglomération.

La tension sur les prix de l’immobilier s’affirme un peu plus dans la Métropole de Lyon. Les chiffres de la fédération des promoteurs immobiliers en région lyonnaise ont confirmé la nette hausse des prix en région lyonnaise. Côté ventes, les réservations nettes pour l’ensemble des produits immobiliers est de 2.902, dont 2.852 pour le seul collectif, lequel s’inscrit en baisse de 11% par rapport à fin juin 2016.

On notera toutefois que des différences majeures sont observées suivant la destination. Les réservations pour les acquéreurs utilisateurs se portent bien avec 1.208 réservations, soit une hausse de 6% par rapport au 1er semestre 2016. Elles représentent, en tout, 42% des réservations enregistrées au premier semestre 2017. « Le dispositif Plan 3A a certainement eu un effet booster », note la fédération.

Baisse des ventes aux investisseurs

En revanche, les ventes aux investisseurs ont faibli de 7% par rapport au premier semestre 2016. Celles-ci représentent encore 45% des ventes, et bien plus que la majorité des ventes (60%) des ventes en zone A, soit sur Lyon et Villeurbanne.

Les ventes en bloc accusent également une nette baisse, pénalisées par un effet de base négatif. Elles baissent de 48 % par rapport à fin juin 2016, du fait des ventes en bloc réalisées sur la ZAC des Girondins en 2016.

Prix en nette hausse

Côté tarif, le prix moyen est en hausse de 5% à 4.200 euros le m². Elle est même plus importante pour les acquéreurs utilisateurs, avec une augmentation de 6% par rapport au premier semestre 2016, à 4.083 € le m². Pour les ventes aux investisseurs, la hausse est un peu moins forte, avec une progression limitée à 3,5% par rapport au premier semestre 2016, à 4.289 € le m².

La fédération tend à exprimer son inquiétude vis-à-vis du marché lyonnais, qui se tend. « L’augmentation des prix commence à se ressentir depuis le dernier trimestre 2016. Une augmentation qui s’est encore accélérée au 2ème trimestre 2017 (+6,7 % pour les utilisateurs). Cette hausse s’explique en partie par la baisse du nombre des logements neufs disponibles », note la FPI.

Offre en berne

L’offre se restreint drastiquement. A fin juin, seuls 4.078 logements neufs étaient disponibles à la vente soit une baisse de 17%. L’offre disponible est ainsi inférieure à 8 mois de commercialisation sur la Métropole, loin des 12 mois de commercialisation communément admis pour qu’un marché soit considéré comme équilibré. Les mises en vente se réduisent drastiquement, avec un renouvellement de l’offre de 2.432 logements mis en vente, soit 1.000 logements de moins que durant les six premiers mois de 2016. Le phénomène a surtout été sensible au deuxième trimestre 2017.

Pour la fin d’année, la FPI souligne que le principal indicateur à surveiller restera donc celui du renouvellement de l’offre, « pour éviter une pénurie de logements et donc une incapacité à répondre à la demande de logement ». La fédération se veut néanmoins optimiste pour le niveau des ventes. « Le dispositif Pinel étant maintenu jusqu’à fin 2017 en l’état et les taux restant bas, les ventes aux investisseurs devraient s’accélérer au second semestre 2017 », affirme-t-elle, tout en se gardant de faire une quelconque allusion aux niveaux de prix à venir. Mais dans un contexte toujours tendu au niveau de l’offre, rien ne garantit pour l’heure que ceux-ci n’accentuent pas leur ascension…






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Nous construisons en moyenne entre 180 et 230 logements par an à Caluire»

Philippe Cochet est le maire de Caluire-et-Cuire. A l’occasion de l’inauguration du programme « Ambiance Canuts », l’élu a évoqué, avec Lyon Pôle Immo, la construction de logements dans sa ville.


De bonnes ventes de logements neufs au 1er trimestre

Les chiffres des ventes de logements neufs en Auvergne-Rhône-Alpes pour les 12 mois compris entre avril 2016 et mars 2017 montrent une hausse des ventes de logements neufs en début d’année.
»
Nette hausse des prix des logements neufs dans la Métropole de Lyon au 2ème trimestre


Villeurbanne : plusieurs résidences en construction sur le terrain des sœurs

Est Métropole Habitat et Rhône Saône Habitat bâtissent les résidences « La Clairière » et « Séréna » sur cette emprise foncière située le long de l’avenue Salengro.
» Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne: « Au total, près de 400 nouveaux logements vont sortir de terre »


La construction de logements reste dynamique

null
La barre des 400.000 mises en chantier se rapproche chaque mois davantage, le nombre de permis délivrés flirtant pour sa part avec les 475.000 unités au niveau national. En Auvergne-Rhône-Alpes, le secteur est tout aussi bien orienté.


Résultat d’exploitation 2016 de 16,5 millions d’euros pour DCB International

Le groupe de Didier Caudard-Breille a fait état de ses résultats annuels, avec une nette croissance du chiffre d’affaires de 132 millions d’euros.


Sky 56 reçoit le label «Chantier bleu»

null
L’IGH construit par Bouygues Bâtiment Sud-Est dans le sud de la Part-Dieu a reçu au début du mois de juillet ce label visant à promouvoir les bonnes pratiques en matière de santé, de sécurité, de qualité et de respect de l’environnement.


Nette hausse des prix des logements neufs dans la Métropole de Lyon

null
La FPI de Lyon a communiqué ce vendredi son bilan sur la commercialisation des logements neufs en région lyonnaise. Les prix sont en nette hausse dans la ville.


Immobilier neuf: vive hausse des prix, selon Trouver-un-logement-neuf.com

Depuis le début de l’année, le prix moyen d’un logement neuf T3 a progressé de +1.19 % sur les six premiers mois de 2017.


Clause Molière : des « ambigüités » subsistent entre l’Etat et la Région

La clause introduite par la région Auvergne-Rhône-Alpes dans ses achats imposant la langue française sur les chantiers avait été contestée par le préfet. Si des améliorations ont été apportées, des divergences subsistent.
» Clause Molière : des ambigüités subsistent entre l’Etat et la Région


L’Etat fait le point sur la lutte contre le travail illégal en Auvergne-Rhône-Alpes

null
Le préfet de région, Henri-Michel Comet, faisait un point mardi sur la lutte de l’Etat contre le travail illégal, mais aussi la fraude au détachement. Concernant cette dernière, plus de 200 procédures avec amende ont été engagées.
» Clause Molière : des « ambigüités » subsistent entre l’Etat et la Région


Compte pénibilité : la FFB se félicite d’un « pas vers la simplification »

null
La fédération française du bâtiment s’est félicitée, dans un communiqué, de l’annonce du gouvernement réalisée ce week-end sur une simplification du compte pénibilité.


Lozanne : Capelli pose la première pierre du « Domaine de Louise »

null
Cette résidence sénior de 61 logements a été vendue à Semcoda et sera livrée début 2019.


Logement : Edouard Philippe dévoile ses grandes orientations

Edouard Philippe a, dans son discours de politique générale, brièvement évoqué le logement, mais aussi l’organisation territoriale.


La construction de logements toujours bien orientée


Le commissariat général au développement durable a fait état ce matin des derniers chiffres de la construction, toujours bien orientés. Y compris en Auvergne-Rhône-Alpes.


Poleymieux au Mont d’Or : « le Hameau du Robiat » inauguré

Le programme, composé majoritairement de logements en accession sociale, a été inauguré en fin de semaine dernière dans ce village des Monts-d’Or.