SCPI et OPCI : collecte en hausse, taux de distribution en baisse

L’ASPIM a communiqué ses statistiques pour le premier semestre 2017, qui montrent une collecte record sur ces fonds d’investissement en immobilier.

L’ASPIM, l’association française des sociétés de placement immobilier, a communiqué il y a quelques heures les statistiques ASPIM-IEIF au titre des six premiers mois de l’année. Et les grandes tendances observées au cours des derniers semestres semblent s'amplifier. Les SCPI ont collecté un total inédit de 3,8 milliards d’euros au cours du premier semestre 2017. C’est 56% de plus qu’au premier semestre 2016, lorsque 2,44 milliards d’euros avaient été collectés. Sur l’ensemble de l’année, le volume global de collecte devrait être compris entre 8,5 et 8,7 milliards d’euros, également en très forte progression par rapport à l’exercice précédent.

Hausse des acquisitions

Les SCPI ont, pendant cette même période, acquis pour 2,47 milliards d’euros, soit une augmentation de 9,8% par rapport au 1er semestre de 2016, et ce principalement en bureaux. Ces acquisitions totalisent en effet 63,5% du total, devant les commerces (22,2%). Concernant la localisation géographique, ces achats ont été réalisés à l’étranger (39,6%) devant l’Ile-de-France hors Paris (25,4%) et les régions (21,4%).

Sur le front des OPCI, la collecte nette des 13 OPCI « Grand Public » a atteint 2,7 milliards d’euros au cours des six premiers mois de l’exercice, contre 1,99 milliard d’euros au 1er semestre 2016. La progression est ainsi de 36 %. Sur les 12 mois, la collecte des OPCI « Grand Public » devrait, pour sa part, dépasser 5,5 milliards d’euros, en forte progression par rapport à 2016.

En totalisant ces deux supports d’épargne (SCPI et OPCI Grand Public) a atteint 6,5 milliards d’euros au cours du premier semestre, soit une hausse de 46% par rapport aux six premiers mois de l’année 2016 (4,4 milliards d’euros).

Niveau record de capitalisation

La capitalisation des SCPI atteint le niveau record de 47,7 milliards d’euros au 30 juin, contre 40,6 milliards d’euros douze mois auparavant, soit une hausse de 17,5% en un an. Cette capitalisation atteignait, au 31 décembre 2016, 43,5 milliards d’euros, soit une hausse de 9,7% sur les 6 derniers mois.

La capitalisation des OPCI « Grand Public » s’élevait à 11,3 milliards d’euros au 30 juin 2017 contre 6,6 milliards d’euros au 30 juin, soit une hausse de 72% sur un an. Elle était de 8,7 milliards d’euros au 31 décembre 2016, soit une progression de 30% sur les 6 derniers mois.

Au 30 juin, la capitalisation cumulée de ces deux grandes catégories de fonds immobiliers non cotés destinés aux particuliers se montait à 59,1 milliards d’euros, contre 47,2 milliards d’euros au 30 juin 2016 (+ 25 % en un an) et 52,2 milliards d’euros au 31 décembre 2016 (+ 13 % sur 6 mois).

Rendement en baisse

En termes de rendement, le taux de distribution annualisé de l’indice EDHEC IEIF Immobilier d’entreprise France, qui représente 90 % de la capitalisation des SCPI et 95 % du total des transactions sur le marché secondaire, a atteint 4,36 % au 30 juin 2017, contre 4,65 % en 2016.

Pour sa part, le rendement courant annualisé des 13 OPCI Grand Public s’est monté à 2,64% au 30 juin, contre 2,5% à fin 2016. Leur performance globale se montait à 3,58% au 30 juin contre 3,2 % au 31 décembre dernier.

« Ces chiffres historiques sont à la fois un signe de la préoccupation des Français pour la préparation de leur retraite, raison d’être de ces fonds d’investissement immobilier, et de la confiance que les ménages manifestent dans ces véhicules régulés par l’AMF. Face à cette collecte abondante, le professionnalisme de plus en plus affirmé des adhérents de l’ASPIM est la clé pour maintenir durablement la performance financière au bénéfice des investisseurs », a indiqué Arnaud Dewachter, délégué général de l’ASPIM.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Année record pour l’investissement immobilier à Lyon

2,2 milliard d’euros ont été investis en bureaux, commerces, locaux, et logistique en région lyonnaise.


Le PIPA mis en avant lors du sommet Choose France

Le parc industriel a été retenu par Business France au sein d’un appel d’offres s’adressant aux sites industriels pour lesquels un certain nombre de procédures ont été anticipées.


Locaux non résidentiels : les autorisations toujours en hausse sur un an

Le SDES a fait état en fin de semaine dernière de ses statistiques sur les locaux non résidentiels, qui comprennent notamment les bureaux, l’artisanat et le commerce.


Première démol’party pour DCB Logistics


Créée à Lyon en 2016 par DCB International et les cabinets de conseil de Jean-Marc Portanguen et Laurent Séven, DCB Logistics lance sa deuxième opération. Il s’agit de la construction d’une messagerie de 13.500 m² à Corbas sur le site de l’ancien bâtiment Calor dont la démolition a commencé.


Arrow construira un bâtiment de 25.000 m² sur le PIPA

C’est ce qu’a révélé ce lundi le parc industriel de la plaine de l’Ain.


Le SIMI 2019 ouvre ses portes ce mercredi

Le salon de l’immobilier d’entreprise ouvre ses portes pour trois jours, de mercredi à vendredi. Le pôle métropolitain de Lyon Saint-Etienne y est présent.
» Le PIPA est présent au SIMI


Le PIPA est présent au SIMI

Le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain (PIPA) participe durant trois jours, et ce pour la 8ème année consécutive, au salon de l’immobilier d’entreprise, qui se tient à Paris jusqu’à vendredi.


Deux nouvelles nominations chez CBRE Lyon

Le conseil a annoncé deux promotions, celles de Paul Vernex et de Marguerite Brain.


Lyon reste attractive au sein des très grandes métropoles

Arthur Loyd a publié mercredi son baromètre 2019 de l’attractivité des très grandes métropoles et agglomérations françaises. Les villes d’Auvergne-Rhône-Alpes, telles que Lyon, Grenoble, Valence ou Clermont-Ferrand y sont bien représentées.


SMAD Fresenius confirme un bâtiment logistique de 20 000 m² à Sarcey

La SMAD, société arbresloise spécialisée dans la fabrication de dispositifs de dialyse et filiale depuis 1987 du géant Allemand Fresenius, a quadruplé son volume de production en quinze ans. Son service logistique, saturé, sera soulagé en 2021 par un nouvel entrepôt construit à quelques kilomètres.


Vente d’un portefeuille logistique à des fonds gérés par Blackstone

Patrizia AG a annoncé avoir finalisé, pour le compte du fonds TransEuropean Property Limited Partnership VI, cette cession.


Le CECIM a fêté ses 50 ans

L’observatoire des marchés immobiliers a fêté ce vendredi ses 50 ans lors d’une soirée organisée à l’Intercontinental du Grand Hôtel-Dieu de Lyon.


Sorovim fête ses 50 ans

null
La société immobilière fête cette année ses 50 ans. Jean-François, Ludivine et Nicolas Prenot ont fait un point sur l’activité de la société, qui est désormais structurée autour de 4 métiers.


Cushman&Wakefield analyse 3 grands marchés régionaux

Le conseil a réalisé jeudi un point d’étape sur le marché des bureaux en Ile-de-France, et dans les Métropoles de Lyon et d’Aix-Marseille Provence.


Plusieurs nominations chez Cushman & Wakefield

Le conseil a annoncé l’arrivée d’un directeur en charge de l’investissement bureaux sur l’ensemble des marchés régionaux et la création de la ligne transactionnelle «Logistique et Industriel», avec deux arrivées.