Les élus et le monde HLM montent au front contre la réforme des APL

L’article 52 de la loi de finances 2018 pourrait mettre à mal les finances des bailleurs sociaux. Ceux-ci, appuyés par des élus, tentent d’amender cette réforme.

L’article 52 du projet de loi de finances 2018, qui hérisse en profondeur le monde HLM, sera-t-il voté en l’état ? C’est la question que l’on peut se poser, à quelques jours de l’examen de celui-ci par l’Assemblée nationale.

Cet article du projet de loi de finances est l’un des éléments centraux de la nouvelle politique gouvernementale en matière de logement. Le président de la République veut en effet arrêter de stimuler les prix des loyers en diminuant les aides personnalisées au logement (APL). La baisse de 5 euros de l’ensemble de ces APL décidée en cours d’été va dans ce sens. Et avait déjà provoqué l’ire de l’opposition. Le président avait appelé les propriétaires bailleurs à diminuer le loyer d’un montant de 5 euros, une incantation qui a sans doute peu de chances d’être appliquée.

Le modèle actuel du logement social remis en cause

Mais l’article 52 va plus loin dans cette logique en diminuant de façon plus franche, de plusieurs dizaines d’euros, le montant des APL, celles-ci devant être compensées par la suite par les bailleurs. Ce qui aboutit, de fait, à une coupe nette de 1,4 milliard d'euros dans les ressources des bailleurs sociaux. Face à cette menace, les offices publics de l’habitat et entreprises sociales pour l’habitat ont rapidement donné de voix.Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous ou identifiez-vous






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La CMP adopte un texte commun sur la loi ELAN

Députés et sénateurs ont adopté mercredi en Commission mixte paritaire un texte commun pour la loi. Plusieurs points de désaccord ont été désamorcés, comme le seuil d’au moins 12.000 logements pour les groupes HLM.


Ouverture des rendez-vous « Habiter et se loger »

nullDavid Kimelfeld et Michel le Faou ont ouvert mardi cette nouvelle édition de ces rendez-vous thématiques entre la collectivité et les professionnels du logement, qui se tiendront jusqu’au 8 octobre.


Lyon 2 : Le Roncevaux » recoit le label E+C-

null
L’immeuble construit par GrandLyon Habitat a fait l’objet d’une démarche de certification, comme l’ensemble de la production neuve de l’office depuis 2017.


L’autre soie : la vente du foncier est actée

Le maire de Villeurbanne a confirmé que la vente de l’ancien IUFM, dans le quartier du Carré de Soie, devrait bientôt aboutir.


Alliade Habitat noté A1 par Moody’s

L’agence de notation a fait part d’une note satisfaisante pour la filiale d’Action Logement.


« Nous sommes au pied du mur »

Guy Vidal est président de l’AURA-HLM, organisation représentant les bailleurs sociaux en Auvergne-Rhône-Alpes. Nous évoquons avec lui la loi ELAN et les suites de la loi de finances 2018, qui a nettement changé la donne dans le secteur.


Fontaines-sur-Saône: le « Bois des Roy », une opération d’accession sociale

GrandLyon Habitat a lancé en juillet la construction d’une résidence qui comprendra à terme 22 logements.


Opération de rénovation actée sur près de 1.000 logements à Vaulx-en-Velin

Est Métropole Habitat et Citinéa ont signé jeudi un marché de travaux portant sur 988 logements des résidences Noirettes et Grand Bois.


Une loi ELAN remaniée adoptée par le Sénat

La Chambre haute du Parlement a adopté jeudi la loi ELAN, après quelques modifications du texte voté par l’Assemblée nationale.


« La loi ELAN est une loi alibi »

La Loi ELAN est, cette semaine, examinée par le Sénat. Nous évoquons les principales conséquences de cette loi sur le secteur du logement conventionné avec Cédric Van Styvendael, directeur général d’Est Métropole Habitat et président de Housing Europe, fédération européenne du logement public, coopératif et social.


Signature d’un pacte et d’une convention tripartite pour les quartiers populaires

Le ministre de la Cohésion des territoires et son secrétaire d’État avaient réuni mercredi les acteurs des quartiers en politique de la ville.


«812 millions d’euros pour accompagner le secteur du logement social»

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux les prêts de haut de bilan.

 


« Nous n’avons pas le droit à l’erreur »

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Nous évoquons avec eux l’accélération de la vente de logements sociaux.


« Chacune des villes est un cas particulier »

Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes, répondent aux questions de Lyon Pôle Immo, notamment sur le dispositif « Coeur de ville ».


« Nous nous rapprochons aujourd’hui des collectivités territoriales »

null
Nicolas Bonnet, directeur régional d’Action Logement, et Daniel Florence, vice-président du comité régional Action Logement Auvergne-Rhône-Alpes répondent aux questions de Lyon Pôle Immo. Ils évoquent notamment la nouvelle organisation d’Action Logement en Auvergne-Rhône-Alpes.
»
Prêts de haut de bilan : «812 millions d’euros pour accompagner le secteur du logement social»
» Vente de logements sociaux: « Nous n’avons pas le droit à l’erreur »
» Plan « Coeur de Ville »: « Chacune des villes est un cas particulier »