Notaires de l’Isère : les objectifs de Philippe Wuthrich

Le nouveau président de la Chambre des notaires du département souhaite favoriser un nouveau système de fonctionnement pour la rédaction des actes immobiliers, l’inter-départementalité, et le renforcement des relations avec les collectivités territoriales.

Philippe Wuthrich, notaire à Rives, a succédé à Jacques Espie, notaire à Pont de Chéruy, pour un mandat de 2 ans à la présidence de la Chambre des notaires de l’Isère. Il a présenté au cours de cette semaine ses objectifs.

Il a dans un premier temps souligné le grand changement constitué par la mise en œuvre de la loi Croissance, « avec une augmentation très significative du nombre de notaires ». En Isère, en l’espace de deux ans, les effectifs de notaires ont fortement augmenté, de l’ordre de 27 % , passant de 188 notaires en 2016 à 239 en mai 2018 (notaires créateurs et notaires salariés). « Le dernier tiers du tableau professionnel n’est composé que de notaires nommés depuis moins de trois ans. Il va falloir en conséquence que la profession soit toujours à l’unisson dans le respect de ses règles professionnelles. Trois mots, doivent dicter, notre pratique quotidienne afin que notre profession reste forte et unie : Respect ! Exigence ! Exemplarité ! »

«Un facilitateur dans les rapports entre études »

Philippe Wuthrich a indiqué qu’à l’instar de toute organisation, plus le nombre de participants est élevé, plus il peut être difficile de collaborer. Aussi, le nouveau président souhaite être « un facilitateur dans les rapports entre études, en essayant de simplifier la vie des confrères et des collaborateurs par la mise en place de démarches qui permettent une meilleure circulation des informations ».

La profession s’est en outre dotée d’un nouveau système de fonctionnement. La nouvelle règle dite de la ‘plume unique’ devrait contribuer à simplifier le travail de tous et à permettre une meilleure fluidité des dossiers pour nos clients. Cette règle est entrée en vigueur la semaine dernière. Le notaire qui établit l’avant-contrat de vente, réalise les démarches administratives et reçoit également l’acte authentique de vente. « Les notaires du ressort de la cour d’appel de Grenoble (Isère, Drôme, Hautes Alpes) ont décidé que ce serait le notaire du vendeur qui serait le ‘titulaire’ de la plume unique », a indiqué le nouveau président.

Inter-départementalité

Le nouveau président souhaite que la question de l’inter-départementalité des instances soit également un vecteur de réflexion à l’occasion de son mandat, pour regrouper les trois chambres (Isère, Drôme, Hautes Alpes) au sein d’une seule instance.

Il souhaite également poursuivre la démarche entreprise par Jacques Espié, pour déployer massivement les nouvelles technologies dans les études, et établir des actes authentiques électroniques. Il souhaite viser le 100% d’ici la fin de son mandat. Ce déploiement vise notamment à la visio-conférence pour la signature des actes à distance, dont la mise en œuvre doit démarrer aux cours de cette année, et enfin permettre pour 2019 de préparer les offices notariaux à un accès direct au fichier immobilier des services de la publicité foncière en Isère.

Collaboration avec la sphère publique

Il souhaite également que la profession soit plus présente auprès des collectivités territoriales. « J’ai toujours été sensible aux relations des notaires avec les élus, d’où ma fonction de délégué à l’Institut Notarial des Personnes Publiques (INPP) au Conseil Supérieur du Notariat. En tant que notaire, notre domaine d’intervention en la matière, se situe à la frontière entre le droit privé et le droit public. Je rappellerai également que les maires et les notaires, font partie intégrante du maillage territorial, permettant d’assurer un service public de proximité, et les notaires ont un rôle à jouer auprès des collectivités », a souligné le nouveau président de la Chambre. .

Il a ainsi rappelé qu’avait été signé le 17 octobre 2017 une convention entre le Conseil Supérieur du Notariat et l’Association des Maires de France, aux termes de laquelle, la « profession propose une certain nombre de services aux collectivités, en matière d’inventaire du patrimoine immobilier, à la fois physique et juridique, évaluations, organisations et réalisation des acquisitions et ou cessions des biens immobiliers des collectivités et des EPCI. »






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Un livre blanc présenté aux candidats avant les élections de 2020

En amont des élections métropolitaines et municipales, les fédérations professionnelles de l’immobilier, des TP, et de la construction ont présenté jeudi dernier leur livre blanc.


L’investissement porte le marché immobilier ancien

Le réseau d’agences franchisées Century 21 a fait part ce mercredi de son traditionnel point trimestriel d’activité.


Le rachat de MeilleursAgents est effectif

Axel Springer a finalisé l’acquisition du spécialiste de l’estimation immobilière en ligne.


Progression du taux de logements vacants en Suisse

L’Office fédéral de la statistique a fait état de ses statistiques sur la vacance dans la confédération.


Un futur observatoire pour les adhérents FNAIM du Rhône


La soirée annuelle de la FNAIM du Rhône était organisée jeudi au Casino Le Lyon Vert, avec la participation de Lionel Nallet. L’occasion de faire le point sur de futurs services de la Chambre.


Vers une interdiction de location des passoires thermiques ?

Dans le cadre de la préparation du projet de loi Energie/Climat, plusieurs amendements sont discutés en commission des affaires économiques.


Le rapport Nogal « Louer en confiance » présenté


Le député de Haute-Garonne a présenté ce rapport visant à faciliter la mise en location de logements et simplifier les relations entre propriétaires et locataires.


La FNAIM assigne « De Particulier à Particulier » en justice

La fédération a assigné la société « De Particulier à Particulier » en justice pour dénigrement de la profession d’agent immobilier et exercice illicite de l’activité d’agent immobilier. PAP a répondu.


SAFER: la FNAIM dénonce un « éloignement » de sa mission initiale

En plein salon de l’agriculture, la fédération a posé la question de la « nocivité » des SAFER vis-à-vis d’autres professions immobilières.


Un volume de ventes inédit dans le Rhône et la Métropole en 2018

null
La Chambre du Rhône de la FNAIM a présenté lundi son bilan 2018 en matière d’immobilier dans la Métropole de Lyon.


Fort repli du moral des professionnels du Sud-Est

Selon le dernier baromètre Crédit Foncier/CSA du moral des professionnels de l’immobilier, ces derniers sont 61% à se déclarer optimistes, ce qui constitue une baisse de 9 points.


La loi ELAN a été votée définitivement mardi

Les sénateurs ont voté ce texte mardi à une large majorité. Le texte est désormais adopté par le Parlement.


La FNAIM salue l’arrivée de Jacqueline Gourault

Après la FFB et l’UNAM, La fédération a salué l’arrivée de la nouvelle ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.


« Doubler le nombre d’agences sur le secteur »

François Gagnon est le président d’Era France et Era Europe. Il évoque, avec Renaud Mommeja, responsable France zone sud d’Era France, les ambitions du réseau en région lyonnaise.


La FNAIM réagit à l’adoption de la loi ELAN par le Sénat

Suite à l’adoption par le Sénat du projet de loi ELAN, la FNAIM a réagi aux dispositions contenues dans le projet de loi.