La FNAIM réagit à l’adoption de la loi ELAN par le Sénat

Suite à l’adoption par le Sénat du projet de loi ELAN, la FNAIM a réagi aux dispositions contenues dans le projet de loi.

La FNAIM a réagi suite à l’adoption par le Sénat de la loi ELAN. La fédération a fait état de quelques déceptions, mais fait part d’un bilan « globalement satisfaisant ». Certaines propositions portées par la FNAIM se retrouvent, pour plusieurs d’entre-elles, dans le texte adopté par la Chambre haute.

Au rayon des satisfactions, la FNAIM mentionne notamment le CNTGI, pour lequel la proposition avancée par la fédération a été adoptée. « La FNAIM a obtenu de revigorer le CNTGI en rétablissant sa compétence en copropriété et réintégrant sa fonction déontologique en prévoyant une commission de contrôle », indique, dans un communiqué, Jean-Marc Torrollion, Président de la FNAIM.

Parmi les autres satisfactions, l’organisation mentionne des amendements de rééquilibrage de la loi ALUR tels que le rétablissement des frais de retard de loyer à la charge du locataire et la clarification des éléments de l’action de groupe soumis au droit de la consommation.

Surprises sur la copropriété

La fédération a toutefois fait état d’une certaine surprise sur le front de la copropriété, avec l’adoption de deux amendements relatifs à la possibilité d’assignation du syndicat de copropriété en cas de non-respect de dispositions légales ou réglementaires et sa sanction automatique sur les honoraires.

« Nous sommes surpris par ces deux amendements, car ils ne correspondent pas au débat de fond sur la codification et la réforme de la gouvernance de la copropriété. Je soutiens d’ailleurs les propos de Jacques Mézard selon lesquels il ne faudrait pas non plus placer les syndics dans des situations telles que les candidats deviendraient impossibles à trouver », indique Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM.

Sur le front de la copropriété, la fédération a permis le vote du transfert des colonnes montantes électriques dans le domaine public. « 1,6 million de colonnes montantes électriques en France sont concernées. Cette décision courageuse du gouvernement va permettre d’apaiser certains conflits. On change drastiquement la relation à l’entretien et aux réparations pour beaucoup de copropriétés », note Jean-Marc Torrollion.

Des déceptions sur l’encadrement et le permis de louer

La fédération s’est montrée déçue sur le bail numérique, pour lequel l’État souhaite automatiser l’envoi des données aux observatoires. « L’intrusion du gouvernement dans la réglementation de nos systèmes d’information est un élément qu’il serait dangereux de négliger. Nous voulons rester libres d’innover à tout moment. Il serait ridicule que nous ayons besoin d’autorisations pour chaque modification de nos paramètres informatiques. Le filtre professionnel existe et doit être suffisant », souligne Jean-Marc Torrollion.

L’autre déception majeure concerne l’encadrement des loyers. Le gouvernement n’a pas renoncé à cette mesure et en a transféré la responsabilité aux élus locaux en zones tendues et pour n’encadrer que certains espaces afin de contourner l’obstacle juridique. « Ma crainte est que les élus locaux en fassent un marqueur politique plus qu’un instrument de régulation si tant est qu’elle soit justifiée. On n’a pas fini d’avoir des procédures de contestation sur le territoire, ce qui risque de dessiner une France à deux vitesses », analyse-t-il.

Concernant le permis de louer, l’organisation a également fait part de sa déception. La FNAIM a proposé un amendement additionnel à l’article 58 afin que les professionnels, exerçant déjà un filtre, puissent être, sur option, dispensés du permis de louer. « Nous sommes très déçus que cette proposition n’ait pas été portée. Une déclaration préalable et l’obtention d’une autorisation de mise en location impactera injustement tous les bailleurs », conclut Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une loi ELAN remaniée adoptée par le Sénat

La Chambre haute du Parlement a adopté jeudi la loi ELAN, après quelques modifications du texte voté par l’Assemblée nationale.


Agents immobiliers, notaires et syndics renouvellent leur charte qualité

null
Les notaires du Rhône et les fédérations de l’immobilier ont renouvelé lundi 4 juin un engagement qu’ils avaient pris pour rationaliser leurs procédures et satisfaire le client.


L’UNPI 69 tient ce samedi son assemblée générale

Les thèmes abordés seront notamment les projets logements affectant les propriétaires immobiliers, comme la loi ELAN et le plan de rénovation énergétique.


L’UNIS organisait mardi sa journée des conseils syndicaux


Cette manifestation s’est tenue mardi en présence de Georges Képénékian, maire de Lyon, de Michel Le Faou, vice-président de la Métropole de Lyon, et de nombreux participants et professionnels.


Les français sont satisfaits de leurs syndics, selon une étude FNAIM

Selon une enquête réalisée par la fédération nationale de l’immobilier, les prestations des syndics sont jugées satisfaisantes ou très satisfaisantes.


3.700 logements ont bénéficié du dispositif Ecoréno’v

Depuis son lancement en 2015, la plateforme connait un vif succès, et a accueilli ce jeudi 9 nouveaux partenaires.


Une réunion des propriétaires bailleurs à Lyon

null
L’UNIS Lyon-Rhône organisait ce mardi, dans le 3ème arrondissement, sa traditionnelle réunion des propriétaires bailleurs.


« Ce n’est pas en appauvrissant les uns que l’on enrichit les autres»

null
Victor-John Vial-Voiron est président de l’UNPI Rhône-Alpes et de l’UNPI du Rhône.


Forte participation à la journée des conseils syndicaux de Lyon

null
La 11ème journée des conseils syndicaux organisée par l’UNIS rassemblait mardi de nombreux responsables de conseils syndicaux. Le vice-président de la Métropole de Lyon, David Kimelfeld, était présent.


La journée des conseils syndicaux de Lyon aura lieu le 20 juin

L’UNIS organise comme chaque année cette journée dédiée à la copropriété. L’édition 2017 se tiendra, comme en 2016, au centre des congrès de la Cité internationale, dans le 6ème arrondissement.


L’UFC Que Choisir et l’ARC ont publié leur observatoire des syndics

Les deux organisations ont publié la semaine dernière leur observatoire des syndics, avec des résultats qu’elles jugent « déplorables ».


Changements en série à la tête des sections lyonnaises des fédérations immobilières

FNAIM, UNIS, chambre « construction immobilière » de BTP Rhône et Métropole: de nombreuses unions et sections locales de fédérations nationales ont, ces derniers mois, changé de président en région lyonnaise.


«Les adhérents sont pour moi une priorité»

null
Jacques Pedrini a passé la main à Patrick Lozano en tant que président de l’UNIS Lyon-Rhône à l’AG de juin. Nous évoquons avec ce dernier cette transition au sein de la chambre.


« Lyon est le berceau de la régie immobilière »

Christophe Tanay est le président de l’UNIS. A l’occasion du congrès de l’union, il évoque les enjeux du 8ème congrès de l’organisation.


Plus de 2700 participants à la journée des conseils syndicaux

null
Avant le Congrès national de l’UNIS qui se tient à Lyon jeudi et vendredi, la 10ème journée des conseils syndicaux a rassemblé plus de participants qu’en 2015.
» Deux évènements majeurs pour l’UNIS Lyon Rhône