Les AG de copropriété pourront se faire de manière dématérialisée

Le ministère en charge de la Ville et du Logement a indiqué mercredi qu’à partir du 1er juin, les assemblées générales de copropriété pourraient avoir lieu de manière complètement dématérialisée.

A partir du 1er juin, les assemblées générales de copropriété pourront avoir lieu de manière complètement dématérialisée. C’est ce qu’ont indiqué ce mercredi le ministère en charge de la Ville et du Logement et le ministère de la Justice.

Une ordonnance avait été présentée ce mercredi en Conseil des ministres. Elle permet la tenue des assemblées générales par des moyens complètement dématérialisés comme la visioconférence, en dehors de toute présence physique des copropriétaires. Jusqu’ici, il était nécessaire pour réaliser ce type de réunion numérique que l’assemblée générale ait décidé au préalable des modalités de sa mise en œuvre. Ce ne sera plus nécessaire, et ce à partir du 1er juin. L’ordonnance permet également aux copropriétaires de prendre des décisions au seul moyen du vote par correspondance lorsque la visioconférence n’est pas possible.

«Une simplification considérable très attendue»

« Les visites virtuelles et la dématérialisation des actes notariés ont d’ores et déjà permis aux Français de continuer à se projeter dans leur projet immobilier. Aujourd’hui, le Gouvernement en permettant la dématérialisation des assemblées générales de copropriété à partir du 1er juin facilite la prise de décisions et assure la continuité de leur fonctionnement. C’est une simplification considérable très attendue par les millions de Français qui vivent en copropriété », a souligné Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement.

« En répondant à l’impossibilité matérielle de tenir les assemblées générales, cette ordonnance facilite la prise de décision en préservant les droits des copropriétaires », a précisé dans le même communiqué Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, ministre de la Justice.

Des AG qui ne pouvaient plus se tenir

Les copropriétés se trouvaient depuis mars dans l’impossibilité matérielle de tenir des assemblées générales dans des conditions normales, du fait l’épidémie de Covid-19 et des interdictions de regroupement.

Une ordonnance, celle du 25 mars 2020, la n° 2020-304, avait déjà adapté les dispositions applicables en matière de copropriété à ce contexte en prévoyant un renouvellement des contrats de syndic et des mandats des membres des conseils syndicaux qui ont expiré ou expirent entre le 12 mars et le 23 juillet jusqu’à une prochaine assemblée générale qui devra se tenir au plus tard le 31 janvier 2020. Il est toutefois nécessaire de permettre la tenue d’assemblées générales totalement dématérialisées, la situation étant amenée à perdurer au-delà de la période de confinement.

Un dispositif qui s’applique jusqu’au 31 janvier 2021

L’ordonnance augmente également jusqu’à 15 % au lieu de 10 % le nombre de voix dont peut disposer le mandataire qui reçoit plus de trois délégations de vote de copropriétaires à l’assemblée générale.

Ces dispositions doivent entrer en vigueur le 1er juin 2020, date à laquelle les autres dispositions relatives au vote par correspondance prévu par l’ordonnance n° 2019-1101 du 30 octobre 2019 portant réforme du droit de la copropriété entreront en vigueur. « Ce dispositif spécifique s’applique jusqu’au 31 janvier 2021, date jusqu’à laquelle les autres dispositions dérogatoires relatives à la copropriété s’appliquent », note les ministères.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Les voix offerts au mandataire (15%) sont trop importantes et dans le cas de vote par correspondance, on voit tout de suite , l’avantage que pourrait en tirer un syndic indélicat, en complicité avec un Pt à sa botte. Si cela est admissible pour les petites copropriété de < de 150 lots,
au-delà, l"avantage pour un syndic qui depouillera le courrier, en cas de vote par correspondance, lui laisse les mains libres pour trafiquer les mandats et les votes.
Il faut que les autorités reviennent sur ce prinicipe de 15%, pour le ramener à 5%
merci pour votre aide à ce sujet. AMAR

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


Accès au logement : une charte de lutte contre les discriminations

Cette charte a été signée par le gouvernement et les professionnels de l’immobilier.


Rénovation des copropriétés : les professionnels de l’immobilier s’engagent

Les professionnels de la FNAIM, de Plurience et de l’UNIS s’engagent sur la rénovation de 50.000 copropriétés sur trois ans.


La FNAIM met en place «Visio Syndic», une solution pour les AG à distance

La législation ne permettant toujours pas de tenir les assemblées générales de copropriétés dans des conditions normales, la FNAIM a tenu à proposer une solution pour les organiser à distance.


Les AG de copropriété pourront se faire de manière dématérialisée

Le ministère en charge de la Ville et du Logement a indiqué mercredi qu’à partir du 1er juin, les assemblées générales de copropriété pourraient avoir lieu de manière complètement dématérialisée.


« On s’est adapté à la situation du jour au lendemain »


Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Nous évoquons avec lui la manière dont se sont adaptés les syndics et régies à la crise du Covid-19.


Covid-19: l’inquiétude des professionnels de l’immobilier et de la construction

Depuis ce lundi, les agences immobilières sont, comme tous les ERP, fermées, du fait du coronavirus. Les professionnels de la construction se préparent quant à eux au confinement, et à l’arrêt des chantiers.


«L’enjeu, c’est de végétaliser la ville»

null
A l’occasion d’une visite d’une copropriété ayant fait l’objet d’une rénovation Ecoreno’v à Villeurbanne, nous avons interrogé sur le candidat EELV à la présidence de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, sur ses intentions en matière de rénovation énergétique et de transports.
»
Déjà plus de 11.000 logements financés dans le cadre d’Ecoréno’v
» Villeurbanne : Béatrice Vessiller veut combattre la carence végétale


Réforme du droit de la copropriété : le projet d’ordonnance présenté en Conseil des ministres

La ministre de la Justice et le ministre chargé de la Ville et du Logement ont présenté mercredi une ordonnance portant réforme du droit de la copropriété des immeubles bâtis.


Nette hausse des charges de copropriété en France et à Lyon

MeilleureCopro a publié les résultats de son observatoire des charges en cours de semaine dernière. Celui-ci a fait état de charges de copropriété 68% plus élevées à Paris qu’en province, dans un contexte de hausse annuelle nationale de 3,1%.


Forte participation à la journée des conseils syndicaux

Près de 2.600 personnes auront participé mardi à cet évènement organisé par l’UNIS Lyon-Rhône. Gérard Collomb et David Kimelfeld étaient présents.


Journée des conseils syndicaux ce mardi à Lyon


L’UNIS organise ce mardi sa journée annuelle des conseils syndicaux. David Kimelfeld et Gérard Collomb seront présents séparément, en début et fin de matinée.


Les nouvelles mesures sur les syndics mécontentent la FNAIM et l’UNIS

null
Le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annoncé mardi des mesures devant l’Autorité de la concurrence sur les syndics. Celles-ci n’ont pas manqué de faire réagir les fédérations nationales, mais aussi leurs représentants au niveau local, comme Patrick Lozano.


Une montée en puissance du dispositif Ecoreno’v

null
Le congrès du bâtiment durable a été l’occasion d’une visite d’une copropriété éco-rénovée via ce dispositif. Le nombre de dossiers d’éco-rénovation tend à nettement augmenter.
» Le 7ème congrès national du bâtiment durable s’est tenu à Lyon