De nouvelles mesures contre les marchands de sommeil

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, a indiqué jeudi que des mesures supplémentaires seraient présentes en septembre dans la loi ELAN.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, s’exprimait jeudi dans la matinale d’Europe 1. Il est notamment revenu au cours de cet entretien sur l’incendie intervenu dimanche dans un immeuble insalubre à Aubervilliers. Il a indiqué mener « une guerre sans merci, sans relâche, une guerre totale» contre les marchands de sommeil. « Ce sont des escrocs, ce sont des bandits, ce sont des personnes qui exploitent la misère des gens », a-t-il indiqué. 

Il a estimé que les lois « n’allaient pas suffisamment loin, ne tapaient pas suffisamment fort les marchands de sommeil ». « Il faut les taper là où ça fait vraiment mal pour eux. Ces personnes ne comprennent qu’une seule chose, c’est l’argent. Ils font çà uniquement pour gagner de l’argent. Nous allons donc les taper au portefeuille par la loi. On va modifier la loi, ce sera voté. C’est en cours de discussion au Parlement. Ce sera voté dans les toutes prochaines semaines, dans la loi ELAN. On va les considérer comme des trafiquants de drogue. On va prendre les mêmes sanctions qui existent pour lutter contre ces trafiquants pour leur prendre leur argent. On va les appliquer aussi à partir des toutes prochaines semaines aux marchands de sommeil », a souligné le secrétaire d’Etat.

Réforme du calcul des APL

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires a également expliqué que les biens à la base de l’infraction pourraient être saisis. « Vous étiez un marchand de sommeil, vous étiez condamnés et de temps en temps, vous pouviez garder le bien qui servait à votre business. A partir de maintenant, le bien sera automatiquement confisqué. Et vous n’aurez plus la possibilité pendant 10 ans d’acheter d’autres biens immobilier », a expliqué Julien Denormandie. « Nous allons les traquer. Nous allons demander et obliger tous les syndics de copropriété, toutes les agences immobilières à déclarer ces marchands de sommeil auprès du procureur de la République », a ajouté Julien Denormandie.  

Le secrétaire d’Etat a également indiqué que le calcul des APL se ferait désormais sur la base des revenus de l’année en cours. « Aujourd’hui quand on vous verse une aide au logement, on ne regarde pas ce dont vous avez besoin maintenant, mais ce dont vous aviez besoin il y a deux ans.   Qui peut comprendre ce système? Ce n’est pas juste, ce n’est pas équitable », a indiqué le membre du gouvernement. Il a indiqué que cette mesure permettrait par ailleurs de réaliser des économies de l’ordre de 1 milliard d’euros. 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Thierry Repentin, nommé président de l’ANAH

Le maire de Chambéry a été nommé président du conseil d’administration de l’Anah, et succède ainsi à Nathalie Apperé, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole.


L’UNIS souhaite un observatoire des charges de copropriété

Relations partenariales avec les professionnels et les élus, encadrement des loyers, éco-rénovation : les sujets sont nombreux dans les prochains mois pour l’UNIS Lyon-Rhône.


«L’encadrement des loyers ne réglera pas le problème du manque de logements»


Patrick Lozano est le président de l’UNIS-Lyon-Rhône. Nous évoquons, avec celui qui a récemment été réélu pour trois ans à la tête de l’Union locale, la question de l’encadrement des loyers à Lyon et Villeurbanne.


Patrick Lozano réélu président de l’UNIS

Celui qui était déjà président de l’Union des syndicats de l’immobilier Lyon-Rhône a été renouvelé pour un mandat de 3 ans.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


Accès au logement : une charte de lutte contre les discriminations

Cette charte a été signée par le gouvernement et les professionnels de l’immobilier.


La convention Patrimonia 2020 ouvre ses portes pour 2 jours


Cette convention ouvre les 1er et 2 octobre au centre des congrès de Lyon, à la Cité internationale, dans le 6ème arrondissement.


Rénovation des copropriétés : les professionnels de l’immobilier s’engagent

Les professionnels de la FNAIM, de Plurience et de l’UNIS s’engagent sur la rénovation de 50.000 copropriétés sur trois ans.


Loi de finances 2021 : un budget logement de 16,2 milliards d’euros

Bercy a dévoilé ce lundi son projet de loi de finances 2021. La hausse du budget logement s’élève à 390 millions d’euros.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


Foncière Magellan : un milliard d’actifs sous gestion

La foncière a annoncé accélérer son développement et poursuivre la mise en œuvre de sa stratégie ISR.


La réforme des APL sera mise en œuvre au 1er janvier 2021

La ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, l’a confirmé dans le journal « Le Parisien ». Elle a également évoqué d’autres mesures, notamment en faveur de la rénovation énergétique.


Les loyers ont continué de grimper à Paris, en dépit de l’encadrement

L’observatoire des loyers de l’agglomération parisienne a publié en fin de semaine dernière les résultats définitifs de son enquête annuelle.


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


Les réservations de logements en hausse de 30 % au 1er semestre chez Altarea

Le groupe a fait état d’une forte accélération à la sortie du confinement pour son activité « Promotion logement ».