De nouvelles mesures contre les marchands de sommeil

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, a indiqué jeudi que des mesures supplémentaires seraient présentes en septembre dans la loi ELAN.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, s’exprimait jeudi dans la matinale d’Europe 1. Il est notamment revenu au cours de cet entretien sur l’incendie intervenu dimanche dans un immeuble insalubre à Aubervilliers. Il a indiqué mener « une guerre sans merci, sans relâche, une guerre totale» contre les marchands de sommeil. « Ce sont des escrocs, ce sont des bandits, ce sont des personnes qui exploitent la misère des gens », a-t-il indiqué. 

Il a estimé que les lois « n’allaient pas suffisamment loin, ne tapaient pas suffisamment fort les marchands de sommeil ». « Il faut les taper là où ça fait vraiment mal pour eux. Ces personnes ne comprennent qu’une seule chose, c’est l’argent. Ils font çà uniquement pour gagner de l’argent. Nous allons donc les taper au portefeuille par la loi. On va modifier la loi, ce sera voté. C’est en cours de discussion au Parlement. Ce sera voté dans les toutes prochaines semaines, dans la loi ELAN. On va les considérer comme des trafiquants de drogue. On va prendre les mêmes sanctions qui existent pour lutter contre ces trafiquants pour leur prendre leur argent. On va les appliquer aussi à partir des toutes prochaines semaines aux marchands de sommeil », a souligné le secrétaire d’Etat.

Réforme du calcul des APL

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires a également expliqué que les biens à la base de l’infraction pourraient être saisis. « Vous étiez un marchand de sommeil, vous étiez condamnés et de temps en temps, vous pouviez garder le bien qui servait à votre business. A partir de maintenant, le bien sera automatiquement confisqué. Et vous n’aurez plus la possibilité pendant 10 ans d’acheter d’autres biens immobilier », a expliqué Julien Denormandie. « Nous allons les traquer. Nous allons demander et obliger tous les syndics de copropriété, toutes les agences immobilières à déclarer ces marchands de sommeil auprès du procureur de la République », a ajouté Julien Denormandie.  

Le secrétaire d’Etat a également indiqué que le calcul des APL se ferait désormais sur la base des revenus de l’année en cours. « Aujourd’hui quand on vous verse une aide au logement, on ne regarde pas ce dont vous avez besoin maintenant, mais ce dont vous aviez besoin il y a deux ans.   Qui peut comprendre ce système? Ce n’est pas juste, ce n’est pas équitable », a indiqué le membre du gouvernement. Il a indiqué que cette mesure permettrait par ailleurs de réaliser des économies de l’ordre de 1 milliard d’euros. 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Val d’Azergues : une nouvelle installation à l’usine Lafarge

Une installation de chargement de trains a été réalisée, avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.


« Tout outil qui me permet de réguler, je le prends »

null
Renaud Payre est le vice-président de la Métropole de Lyon en charge du logement. Nous évoquons avec lui la politique de la collectivité en la matière, et échangeons sur les grandes évolutions de l’habitat dans la ville.


L’encadrement des loyers entre en vigueur ce 1er novembre

L’expérimentation du dispositif d’encadrement des loyers démarre ce lundi à Lyon et Villeurbanne.


Villeurbanne : consultation des habitants sur la résidence Saint-André

Une consultation est organisée ce mercredi sur le plan de sauvegarde de la copropriété Saint-André, située allée des cèdres.


Des difficultés pour mener à bien un projet immobilier

C’est ce qui ressort de la 8e vague de l’indicateur Drimki/BVA.


Les expatriés portent les investissements immobiliers des non-résidents

Le service des données et études statistiques (SDES) du ministère de la transition écologique a fait état d’une étude sur les investissements immobiliers des non-résidents.


Encadrement des loyers : la FNAIM dénonce «une absence de vue globale»

La fédération nationale de l’immobilier a fustigé l’absence de vision globale sur le problème du logement.


Ôm2c, la nouvelle marque d’em2c dédiée à l’immobilier résidentiel

Le groupe développe une gamme de produits en accession et en investissement locatif.


La justice suspend les arrêtés interdisant les expulsions locatives à Vénissieux

nullMichèle Picard a défendu le 17 août dernier ces arrêtés, à l’occasion d’une seconde audience en référé devant le Tribunal Administratif de Lyon.


Lyon 2 : Sofidy annonce l’achat d’un immeuble rue de la République

Cette acquisition est réalisée pour le compte des épargnants de sa SCPI Immorente.


Une possible hausse des loyers de 0,42%

L’indice de référence des loyers a été dévoilé mardi dernier par l’INSEE. Celui-ci permet de réviser les loyers en cours de bail, mais aussi lors d’une relocation.


Un guide pour aider les locataires en situation d’impayés de loyer

Le ministère du logement et l’ANIL, ont publié ce document dans une optique de prévention des expulsions locatives.


Les loyers globalement stables à Lyon

La FNAIM a, lors de son point semestriel, fait un point sur le marché locatif, qui est en phase de rattrapage.


Loyers stables au premier trimestre 2021

L’INSEE a fait part de ses indices des loyers d’habitation (ILH) au titre du premier trimestre 2021, mais aussi de l’ILAT et de l’indice des loyers commerciaux.


Capelli : hausse de 39% du chiffre d’affaires annuel 2020/2021

Le groupe a fait état d’un chiffre d’affaires de 281 millions d’euros. Le groupe prévoit une poursuite d’une croissance soutenue en 2021/2022.