2018, année exceptionnelle pour l’immobilier d’entreprise à Lyon

Avec 465.015 m² placés en locaux d’activité, 331.659 m² placés en bureaux, et plus de 1 milliard d’euros investis sur ce dernier segment, 2018 aura battu tous les records dans l’aire urbaine de Lyon.

« Ce matin, on a que des bonnes choses à vous dire, donc on a le sourire.» Benoit de Fougeroux, le président de la FNAIM Entreprises en région lyonnaise, et l’ensemble des conseils en immobilier présents dans l’immeuble en chantier « le Karré », au Carré de Soie, ne pouvaient en effet n’être que satisfaits de l’année 2018, qui constitue, pour quasiment tous les segments, un millésime record.

Sur le marché des locaux d’activité, l’année 2017, qui constituait déjà un record en matière industrielle avec un peu plus de 400.000 m², ne constituera finalement pas une année isolée, alors même que le marché, dans la dernière décennie, évoluait plutôt autour de la barre des 300.000 m². A travers 381 transactions, 465.015 m² auront été placés sur ce segment, contre 401.453 l’an dernier, soit une hausse de 16 %. Parmi les grosses transactions, on notera notamment celle de la SNCF à Vénissieux (près de 40.000 m²).

Concernant la logistique, 2018 s’affirme comme la meilleure année depuis 10 ans, avec 400.047 m² placés et une part du neuf relativement peu élevée au regard des années précédentes. La hausse des m² placés s’élève ainsi à 9 % par rapport à 2017.

Année d’exception en immobilier de bureaux

Segment le plus scruté au niveau national, le marché de l’immobilier de bureaux aura, lui, battu tous les records, en franchissait très nettement la barre symbolique des 300.000 m², mais aussi celle des 600 transactions (616). En 2018, 331.658 m² de bureaux ont été placés, avec en figure de proue des transactions comme celles d'Engie à Gerland ou EDF à la Part-Dieu. D’un point de vue géographique, on remarquera d'ailleurs que Gerland passe une nouvelle fois devant Part-Dieu. Mais l’autre fait marquant restera sans conteste le franchissement, en immobilier de bureaux, de la barre du milliard d’euros investis, fait inédit.

On notera d’ailleurs que ceux-ci représentent 90% des montants investis par rapport à la somme totale des investissements. Les investissements en immobilier d’entreprise en région lyonnaise ont en effet représenté près de 1,2 milliards d’euros. Les deals supérieurs à 40 millions d’euros ont alimenté le marché et sont deux fois supérieurs à l’année précédente, avec près de 80% des montants investis. Le taux de rentabilité prime se situe quant à lui à 3.85% et devrait, selon les professionnels, encore baisser en 2019.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


« CIEL », le salon de l’immobilier d’entreprise de Lyon, se tiendra les 19 et 20 juin


La CCI lance la première édition du CIEL, « Carrefour de l’Immobilier d’Entreprise à Lyon ».


Perial AM ambitieux pour 2019

Le groupe a fait un point sur sa collecte 2018 et dévoilé ses ambitions pour 2019.


L’aire métropolitaine de Lyon attire toujours plus d’entreprises

null
L’Aderly, l’agence de développement de la région lyonnaise qui opère sur la Métropole de Lyon et Saint-Etienne Métropole, a accompagné davantage de projets qu’en 2017.


Un salon de l’immobilier d’entreprise à Lyon en 2019

Le président de la CCI, Emmanuel Imberton, a annoncé la tenue prochaine d’un salon de l’immobilier d’entreprise, afin de maintenir le dynamisme du marché immobilier observé en 2018.


Le marché lyonnais porté par le « retour des méga-deals », analyse BNP

BNP Paribas Real Estate Transaction a, dans une étude, commenté les chiffres du marché de l’immobilier d’entreprises à Lyon.


Pour David Kimelfeld, la Métropole doit continuer ses acquisitions foncières

null
La conférence de la FNAIM Entreprises accueillait lundi le président de la Métropole, qui est intervenu sur le thème de l’industrie.


DCB International : toujours de nombreux projets à Lyon

null
Tandis que sa filiale dédiée à la logistique – DCB Logistics – , annonçait cet automne avoir engrangé en peu de temps 450.000 m² de projets, le promoteur lyonnais semblait plus discret sur le tertiaire. En apparence seulement puisque de nombreux projets sont en cours de maturation, à Villeurbanne, Lyon et Limonest.


Investissement : 1,2 milliard d’euros investis sur Lyon

L’année écoulée aura marqué un record pour l’investissement en immobilier de bureaux.


Immobilier logistique : 2018, année record depuis 10 ans

Le marché a dépassé, sur l’année écoulée, la barre des 400.000 m².


« Lyon a de très bons fondamentaux »

null
Frédéric Bôl est le président de l’ASPIM, l’association française des sociétés de placement immobilier.


2018, année exceptionnelle pour l’immobilier d’entreprise à Lyon

Avec 465.015 m² placés en locaux d’activité, 331.659 m² placés en bureaux, et plus de 1 milliard d’euros investis sur ce dernier segment, 2018 aura battu tous les records dans l’aire urbaine de Lyon.


L’avenant métropolitain au contrat de plan Etat/Région signé

null
Il prévoit notamment la modernisation du nœud ferroviaire lyonnais, et la liaison Lyon-Trévoux avec un bus à haut niveau de service. La politique de la Ville est également présente au sein de ce CPER.
» Contrat de Plan Etat-Région-Métropole : coup de pouce au Noeud Ferroviaire Lyonnais (sur Enviscope)


Meilleure performance depuis 2012 pour Arthur Loyd Logistique

La structure a enregistré 8 deals majeurs en fin d’année dont 6 dans la grande région lyonnaise, notamment en Nord Isère et sur le PIPA. L’année a été bonne sur le segment de l’immobilier logistique, dans le prolongement de 2017.


Bertrand Rudigoz prend la direction générale de DCB International

null
Pour la société, cette nomination vise à renforcer davantage la stratégie mise en place par le groupe.


Lyon gagne 5 places au classement «Emerging Trends» de Pwc

null
Lyon est désormais 16ème dans ce classement réalisé par le cabinet d’audit et l’Urban Land Institute.