Nexity prévoit un ralentissement de la croissance de l’Ebitda en 2019

Les investisseurs ont sanctionné le titre en Bourse, au lendemain de la publication de résultats financiers 2018 pourtant très satisfaisants.

L’action Nexity a terminé la séance de mercredi en nette baisse de 6,84%, à 39,76€. Les investisseurs avaient pourtant, la veille, pris connaissance après la clôture de bons chiffres d’activité pour le groupe immobilier en 2018. Le chiffre d’affaires s’est révélé être en hausse de 16% à 4,1 milliards d’euros, ce dernier se décomposant entre l’activité dédiée au client « particulier » (3.550 millions d’euros, +12%) et celle dédiée au client « entreprise » (581 millions d’euros, +43%), en très forte croissance. L’EBITDA s’est révelé être en hausse de 14%, à 523 millions d’euros. Le résultat net avant éléments non courants part du Groupe atteint 198 millions d’euros (+12%).

Nette progression des réservations

Les réservations de logements neufs ont nettement progressé en France, de 7% à 19.609 lots en volume, ce qui représente en valeur 3,9 milliards d’euros (en hausse de 10% par rapport à 2017). La part de marché estimée progresse, selon le groupe, de 1,6 point à 12,7%.

En immobilier d’entreprise, les prises de commandes se sont élevées à 349 millions d’euros. Le backlog promotion atteint 4,5 milliards d’euros, en hausse de 12%. Le groupe a également renforcé sa plateforme de services à la faveur d’opérations de croissance externe. Ce fut notamment le cas pour le premier opérateur français des résidences services seniors non médicalisées Ægide-Domitys, qui a fait l’objet d’une prise de contrôle (63% du capital). L’acteur compte 83 résidences et 9.800 logements gérés. Cette croissance externe a également concerné Morning Coworking. Nexity a établi un partenariat avec prise d’une participation (54% du capital), acteur de référence sur le marché parisien des offres de bureaux prêts à l’usage (20 espaces et 5.000 coworkers).

Les perspectives déçoivent

Les investisseurs ont principalement été déçus par les perspectives 2019. Certes, l’objectif de croissance annuelle moyenne (2017-2021) du chiffre d’affaires et de l’EBITDA de 10% a été confirmé par le groupe. Mais pour 2019, le groupe attend un chiffre d’affaires et un EBITDA en croissance moindre. Celle-ci sera « d’au moins 5% », annonce Nexity, qui attend un dividende payé de 2,50€ en 2019, soit un chiffre stable par rapport à celui de 2018, sous réserve de l’approbation de l’assemblée générale de Nexity.

Le groupe attend toujours une croissance de sa part de marché dans un marché du logement neuf anticipé en retrait. Il anticipe sur cette année plus de 20 ouvertures de résidences gérées, étudiants et seniors, et un rajeunissement de 1.000 logements étudiants. Du côté du segment « Entreprise », le groupe anticipe un volume de prises de commandes au moins égal à 2018, et une poursuite du développement des nouvelles offres de services, comme Intent, ou Accessite. Sur le segment « Collectivité » on notera enfin l’initiation du plus gros projet privé du Grand Paris à La Garenne-Colombes.

« Fort de ces résultats, d’un carnet de commandes en forte hausse (4,5 milliards d’euros, +12%) et avec plus de 10.000 collaborateurs engagés au service des clients, Nexity confirme l’ensemble de ses objectifs à moyen terme tels que communiqués au marché en juin 2018, en particulier une croissance annuelle moyenne de 10% jusqu’en 2021. La bonne maîtrise de l’endettement permet à Nexity de confirmer sa proposition de dividende de 2,50 euros minimum jusqu’en 2022, tout en lui donnant la possibilité de continuer de saisir des opportunités de croissance externe », a indiqué Alain Dinin, président directeur général de Nexity.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Auvergne-Rhône-Alpes: réservations en baisse sur un an, mais un rebond trimestriel

La DREAL a publié mercredi son enquête sur la commercialisation des logements neufs en Auvergne-Rhône-Alpes au deuxième trimestre 2019.


Vénissieux : aboutissement pour l’îlot Romain Rolland

Nacarat et Rhône Saône Habitat ont inauguré courant septembre avec Michèle Picard, maire de la ville, la résidence «Connect» et l’ensemble résidentiel «Les jardins du monde».


Construction: la FFB critique la fin du PTZ en zone B2 et C


La fédération du bâtiment voit le dispositif comme un « outil indispensable contre la ségrégation territoriale ».


La résidence Yves Chauvin a été inaugurée


Cette résidence a pour vocation d’accueillir des alternants de la chimie mais aussi des jeunes actifs.


ZAC des Gratte-Ciel : Altarea Cogedim lauréat du macro-lot A

Le groupe a été désigné lauréat de la consultation portant sur ce macro-lot situé au sein de la zone d’aménagement.


« Ce livre blanc, c’est un appel à travailler ensemble »

null
Samuel Minot est le président de la fédération BTP Rhône et Métropole. Il évoque avec nous la présentation d’un livre blanc réalisé par la fédération et d’autres organisations professionnelles à l’attention des candidats aux élections municipales et métropolitaines.
»
Un livre blanc présenté aux candidats avant les élections de 2020


« Les données sont toutes, aujourd’hui, exhaustives »


Eric Verrax est le président du CECIM. Nous évoquons avec lui l’histoire de l’observatoire, et ses récentes évolutions.
» Le CECIM a fêté ses 50 ans


Le CECIM a fêté ses 50 ans

L’observatoire des marchés immobiliers a fêté ce vendredi ses 50 ans lors d’une soirée organisée à l’Intercontinental du Grand Hôtel-Dieu de Lyon.


Un nouveau président pour la CAPEB Rhône et Grand Lyon

null
Stéphane Labrosse a été récemment élu président de la confédération des artisans et des petites entreprises du bâtiment du Rhône et de la Métropole.


La Métropole de Lyon entérine la création d’un organisme foncier solidaire

Le Conseil de la Métropole de Lyon a voté ce lundi en faveur de la création de cet outil, qui vise à faire émerger une nouvelle offre de logements abordables, accessibles aux classes moyennes.


Budget : le PLF 2020 déçoit le secteur du bâtiment


Dévoilé par le gouvernement en cette fin de semaine, le projet de loi de finances pour l’année prochaine a fait réagir le secteur du bâtiment.


La construction de logements toujours mal orientée


Les autorisations et mises en chantier de logements sont globalement mal orientées, tant au niveau national que dans la région, malgré un léger redressement sur trois mois des mises en chantier.


Avec l’OFS, la Métropole veut contenir les effets de l’inflation foncière

La Métropole de Lyon se prononcera lundi sur la création d’un organisme foncier solidaire métropolitain. Après la relance du plan 3A, la collectivité veut élargir le spectre d’outils visant à proposer du logement abordable.


Immobilier neuf : une baisse des ventes couplée à une hausse des prix


Dans la Métropole de Lyon, les réservations ont poursuivi leur repli sur les derniers mois, alors même que les prix restent invariablement orientés à la hausse, selon les dernières statistiques de la FPI et du CECIM.


Saint-Cyr au Mont-d’Or : La résidence « Vert’Ecrin » a été inaugurée

SLC Pitance a inauguré le 11 septembre dernier cette résidence de 23 appartements en présence du maire de la Ville et vice-président de la Métropole de Lyon, Marc Grivel.
» De 100 à 150 logements construits par an à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or