Le manque d’offre grippe le marché des logements neufs | Lyon Pôle Immo

Le manque d’offre grippe le marché des logements neufs

Le nombre de logements en projet continue de baisser drastiquement en France, selon la FPI. Les prix de l'immobilier neuf continuent, eux, de progresser drastiquement, à Lyon comme au niveau national.

La fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a publié ce jeudi les chiffres de réservations au titre du troisième trimestre au niveau national. Et l’évolution déjà observée au cours des trimestres précédents tend à se confirmer : le manque d’offre s’accentue. Les mises en vente de nouveaux programmes immobiliers sont notamment toujours en net repli.

Au troisième trimestre 2019, les promoteurs n’ont mis en vente que 20.000 logements soit 5.000 de moins qu’à la même période de l’année 2018. L’offre à la vente de logements neufs recule de 14%, avec un stock est inférieur à 9 mois de vente dans plusieurs métropoles majeures, comme en Ile-de-France (7,4 mois),à Rennes (7,9), à Nantes (8,2) et à Strasbourg (8,6). « Il y avait 60 000 logements en projets début 2018 ; il n’y en a plus que 45 000 aujourd’hui », se désole l’organisation professionnelle.

Des prix en hausse de 4,7%

Pour explique cette tendance la FPI met en avant deux grandes explications : tout d’abord la période préélectorale, qui accentue un peu plus la chute de délivrance de permis de construire dans le collectif, mais aussi, lorsque les permis sont délivrés, des freins multiples, comme «les coûts de travaux trop élevés, la disponibilité de plus en plus réduite des entreprises du bâtiment ou encore les recours de voisinage ».

De fait, cette forte baisse des mises en chantier s’accompagne d’une tension sur les prix des logements neufs qui augmentent en moyenne de 4,7% au niveau national par rapport au troisième trimestre 2018, « dans un secteur de l’immobilier où, globalement, les prix progressent plus vite que l’inflation, notamment du fait de la faiblesse des taux d’intérêt », note la FPI. La hausse est assez nettement supérieure à cette moyenne dans certaines métropoles comme Brest, Angers, Aix-Marseille, Nantes, Montpellier ou Lyon. Dans cette dernière, ils augmentent ainsi de 6% sur un an.

« Le logement neuf en 2019, c’est l’histoire d’une opportunité manquée, celle de la production, de la croissance, des emplois et de la satisfaction des besoins de logements. Contraints par le manque de PC et la difficulté croissante de mener des opérations à leur terme, nos programmes sortent peu, et trop lentement. Nous avions 60.000 logements en projet début 2018, nous n’en avons plus que 45 000. C’est un sentiment de gâchis qui nous habite. Le Congrès des Maires la semaine prochaine sera pour moi l’occasion de les sensibiliser», a indiqué Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI France dans un communiqué.

Les promoteurs puisent dans leurs stocks

Malgré cette offre contrainte, la demande reste toutefois bel et bien présente. « Cette frustration est d’autant plus vive que, face à cette offre contrainte, la demande est globalement stable au T3 2019 par rapport au T3 2018, et si elle baisse de 3 % sur 9 mois, elle reste à un niveau élevé », souligne la FPI. Le total des réservations brutes au niveau national s'élevait, sur le premier semestre, à 65.584 unités.

Des dynamiques différentes sont perceptibles selon les marchés, avec des ventes aux particuliers en repli de seulement 4,2% sur le troisième trimestre, « durablement portées par l’accession à la propriété qui confirme mois après mois sa solidité », quand l’investissement des particuliers fléchit plus nettement, avec une chute de 7,2%. « Alors que les conditions d’emprunt restent très favorables et que la pierre reste attractive, c’est bien la réduction de l’offre de logements neufs et la hausse des prix qu’elle génère qui conduisent à une baisse des ventes aux particuliers », indique la FPI.

Fait positif, les ventes en bloc se reprennent avec une hausse de 22% ce trimestre. Elle restent toutefois en baisse sur les neuf premiers mois de l’année, de l’ordre de 4,3%. « Les ventes aux organismes HLM continuent de subir les effets de la réorganisation du secteur, mais les ventes aux opérateurs de logement intermédiaire et aux investisseurs institutionnels commencent à monter en puissance et à prendre le relais. Cette tendance reste à confirmer dans la durée », souligne la FPI.

« Nous ne réussissons à satisfaire une demande qui reste forte qu’en puisant dans les stocks, sans réussir à les reconstituer rapidement faute de permis de construire. Les contraintes sur l’offre de logements neufs font craindre une nette baisse des ventes et des chantiers en 2020. Le rapport Lagleize arrive à point nommé pour lever les freins à la construction, nous attendons beaucoup de sa mise en œuvre », conclut Alexandra François-Cuxac.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La-Tour-de-Salvagny : 1ère pierre pour la résidence «Le Vallon de la Charrière»

nullCette pose de première pierre a été réalisée mardi 4 juin dernier en présence du maire de la commune, Gilles Pillon, et du vice-président de la Métropole de Lyon, Pierre Athanaze. Alliade a réservé 28 logements.


Vénissieux : la première pierre de «L’Archipel» a été posée

À Vénissieux, Quartus a posé jeudi la première pierre de L’Archipel, une résidence biosourcée de 177 logements au cœur du Grand Parilly.


La construction de logements au plus bas depuis 2000

nullLe SDES a fait part ce jeudi de ses statistiques des autorisations de logements et de mises en chantier au titre d’avril. Si un infime rebond a été décelé sur le mois, le SDES pointe des chiffres toujours au plus bas sur un an glissant. Une tendance également observée en Auvergne-Rhône-Alpes.


Vourles : inauguration de la résidence «Arbor&Sens»

nullVilogia a inauguré vendredi cette résidence seniors située au coeur de la commune du sud-ouest lyonnais.


Urban7 Factory, programme de 135 logements, a été inauguré

nullVilogia et Promoval ont inauguré vendredi 17 mai cette résidence forte de 6 bâtiments située le long de la rue de Gerland.


Adoption de la proposition de loi sur la régulation des meublés de tourisme

Cette proposition de loi doit permettre, selon Guillaume Kasbarian, «de simplifier les procédures et d’accompagner les collectivités dans ces projets».


Projet de l’Esplanade à Dardilly : la construction du plot F annulée

nullLa Métropole de Lyon et la Ville de Dardilly ont annoncé avoir acté l’évolution du projet urbain de « L’Esplanade », privilégiant la mise en œuvre d’un nouvel espace public.


Baisse des ventes de logements neufs, et des prix

nullC’est ce qui ressort de la dernière enquête sur la commercialisation des logements neufs au titre du premier trimestre, publiée vendredi.


Icade : opération sur des souches obligataires

Icade a annoncé mardi le lancement d’une offre de rachat en numéraire sur 3 souches obligataires existantes.


Un jugement sur les carnets de commandes dégradé

La Banque de France a publié sa note de conjoncture au titre du mois de mai.


Aucun appartement neuf mis en vente à Saint-Etienne en 2023

C’est ce qui ressort du tableau de bord annuel de la promotion immobilière publié mardi par l’agence d’urbanisme Epures.


Le logement, un enjeu pour la réindustrialisation d’Auvergne-Rhône-Alpes


La FFB a sollicité la CERC pour évaluer la capacité des territoires lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt «Territoires d’industrie» à loger les nouveaux salariés.
» L’étude de la CERC AURA sur le besoin en logement dans les « Territoires d’industrie »


Le projet de loi pour développer l’offre de logements abordables dévoilé

Le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian, l’a présenté ce vendredi, en conseil des ministres.


Des chiffres de la construction toujours au plus bas

Les mises en chantier de logements et les permis de construire continuent d’évoluer à leurs plus faibles niveaux depuis depuis le début du siècle. Les chiffres chutent également en Auvergne-Rhône-Alpes.


Des promoteurs moins pessimistes, selon l’enquête trimestrielle de l’INSEE

L’institut national de la statistique avait fait part vendredi de son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière.