Un AMI pour la transformation des locaux vacants en logements

Le ministre chargé de la ville et du logement et Action Logement ont lancé un appel à manifestation d’intérêt destiné à identifier des locaux vacants en zone tendue afin de les transformer en logements.

Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, et Action Logement, acteur référent du logement social en France, ont lancé ce 19 novembre, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) destiné à identifier des locaux d’activité vacants en zone tendue pour les transformer en logements sociaux, intermédiaires ou libres.

Le dispositif, doté de 1,2 milliard d’euros sur trois ans, va permettre la constitution, au plus près des bassins d’emploi, d’une nouvelle offre de logements sociaux ou intermédiaires ainsi que le développement de l’accession à la propriété.

Foncière dédiée

« Les partenaires sociaux d’Action Logement ont imaginé, à la demande du ministre chargé de la Ville et du Logement, un dispositif totalement inédit pour faciliter la transformation des locaux d’activité vacants (bureaux, espaces de production ou de services désaffectés…) », expliquent Action Logement et le ministère dans un communiqué.

Une foncière dédiée aura pour mission « d’acquérir des locaux d’activité ou des terrains d’activité vacants, de financer les travaux de transformation nécessaires pour constituer une offre de logements attractive et abordable ». Des biens ont déjà été identifiés pour entrer au plus vite dans la phase opérationnelle. Il peut s’agir de bureaux vacants, de locaux d’activité devenus obsolètes mais aussi de zones d’activités inutilisées, situées dans des collectivités qui veulent redynamiser ces espaces en y intégrant du logement.

Un déploiement dans les zones A et Abis

Le dispositif a vocation à se déployer dans les zones dites « tendues » (zone A et Abis), afin de créer une dynamique de reconstitution de l’offre de logements en dégageant des espaces fonciers disponibles.

« Le recyclage de bureaux et de lieux d’activité obsolètes est un outil efficace pour revitaliser l’espace urbain. Il permet de rapprocher le logement des bassins d’emploi, tout en prenant en compte les enjeux de développement durable puisque la transformation de locaux existants économise 50 % de gaz à effet de serre par rapport à une construction neuve », expliquent le ministère et Action Logement.

« Pour lutter contre la pénurie de logements, il est essentiel, au-delà de la construction neuve, d’optimiser le bâti existant. La transformation de logements vacants est un vivier non négligeable que je souhaite exploiter pleinement. Rien qu’en Ile-de-France, nous avons identifié 435 000 m2 de bureaux vacants depuis plus de 4 ans. C’est pourquoi dès mars 2018, j’avais signé en ce sens une charte de mobilisation avec 10 acteurs de l’immobilier qui se sont engagés à transformer 500.000 m2 de bureaux vides en logements d’ici 2022. J’ai par ailleurs modifié la règlementation dans le cadre de la loi Elan pour accélérer les transformations. Ce nouveau dispositif développé avec Action Logement est un outil intelligent qui accélère aussi cette dynamique», affirme Julien Denormandie, ministre chargé du Logement et de la Ville.

« En créant une société foncière dédiée et en lançant ce matin cet Appel à Manifestation d’Intérêt, Action Logement s’engage avec détermination au nom de ce projet à forte utilité sociale : à la clé, ce sont plusieurs milliers de logements qui peuvent être proposés, à l’horizon 2022. Nous avons le devoir, ensemble, de réussir.», note pour sa part Bruno Arcadipane, président d’Action Logement.

Jean-Baptiste Dolci, Vice-Président d’Action Logement observe : « En proposant grâce à la transformation des locaux vacants de nouvelles potentialités foncières, nous nous donnons la possibilité de créer, dans un temps raisonnable, une offre complémentaire de logements. En ces temps de défi climatique, l’initiative est plus que vertueuse : elle est nécessaire puisque, selon les études préalables réalisées, la transformation de bureaux permet d’économiser 50% d’effets de serre par rapport à une démolition-reconstruction. »

Le dispositif décrit fait partie des 7 axes du plan d’investissement volontaire présenté le 25 avril dernier par Action Logement.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


CB group a réalisé un exercice «excellent» en 2020, malgré la crise

nullLa holding est constituée par le groupe DCB International et par Real Blue Group, activité de services en immobilier.


La Côte-Saint-André : extension du laboratoire de Traiteur Guillaud

em2c réalise cette extension du laboratoire agroalimentaire de l’entreprise.


Loïc de Villard devient président de la FNAIM Entreprises


Le directeur du bureau de Lyon de CBRE succède à Benoit de Fougeroux, qui était aux commandes de la commission FNAIM Entreprises du Rhône depuis 2011.


Demeter va gérer le fonds d’amorçage industriel Lyon/Saint-Etienne

Les Métropoles de Lyon et de Saint-Étienne ont annoncé avoir sélectionné cette société pour la gestion de leur fonds d’amorçage industriel.


Villeurbanne : Warm Up Immobilier acquiert un bâtiment industriel

Valoris Real Estate était conseil de cette opération, qui consiste en une rénovation de l’ensemble immobilier.


2020, année record pour les externalisations de patrimoine immobilier

JLL a dévoilé ce mercredi une étude sur les externalisations de patrimoine immobilier par les entreprises en Europe.


Re-Fund offre une solution de refinancement d’actifs immobiliers

Une conférence de presse a récemment été organisée sur la création de cette société qui vise à offrir une solution « flexible et adaptée ».


Beaune : DCB International vend au groupe Brilhac un terrain de 3.600 m²

Ce terrain est aménagé et viabilisé à usage logistique, et destiné à Veolia Eau.


Chaponnay : Axiom s’installe dans un local d’activité

La transaction a été réalisée par Nai Kyrios et Malsch.


Les Métropoles de Lyon et Saint-Étienne créent un fonds d’amorçage industriel

nullBruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Gaël Perdriau, président de Saint-Etienne Métropole, ont présenté ce lundi ce projet lors d’une conférence de presse à Lyon, sur le site des voies navigables de France à Gerland.
» Les Métropoles de Saint-Étienne et Clermont s’associent dans le capital-risque


Fleurieu-sur-Saône : la «Distillerie du Rhône» prend à bail des locaux

nullRudigoz et Associés a accompagné l’entreprise dans sa recherche de locaux d’activité à la location.


Alliance stratégique pour OpenBox avec le spécialiste du parking aérien Astron

null
Depuis quelques semaines, le contactant général lyonnais OpenBox est partenaire du fabricant de parkings aériens Astron. Il peut désormais intégrer un nouveau lot à ses offres et proposer des solutions d’optimisation de l’espace qu’il estime stratégiques.


Lyon 9 : 6e Sens Entreprises acquiert un ensemble de 18.000 m²

La filiale du groupe 6e Sens Immobilier a fait l’acquisition de cet ensemble immobilier situé dans le 9e arrondissement de la ville.


«On est monté, en 2020, à 90.000 m² placés en locaux d’activité»

Cédric Serre est le président de l’observatoire évolutif de l’immobilier local (OEIL) Auvergne et responsable de la FNAIM Auvergne Entreprise. Nous évoquons avec lui le marché de l’immobilier d’entreprise de Clermont Auvergne Métropole.


Le CIEL 2021 programmé les 6 et 7 octobre

nullLa CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne a programmé à l’automne 2021 deux évènements : le CIEL et le Forum Franchise.