Un partenariat entre le FASTT et la FNAIM | Lyon Pôle Immo

Un partenariat entre le FASTT et la FNAIM

Les deux entités ont signé un partenariat pour le logement des intérimaires avec le dispositif de garantie « Confiance-Bailleur ».

Emmanuel Maillet, président du Fonds d'Action Sociale du Travail Temporaire (FASTT) et Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM l’avaient annoncé en début d'année. Les deux entités ont concrétisé la signature d'un partenariat pour la promotion et le déploiement du dispositif de garantie des loyers impayés pour les salariés intérimaires intitulé « Confiance-Bailleur. » Ils le présenteront durant le prochain Congrès National de la FNAIM, organisé les 25 et 26 novembre au Carrousel du Louvre et auquel le FASTT participera.

Renforcement des effets de la garantie Visale

Le dispositif proposé par le FASTT garantit aux bailleurs-propriétaires l'encaissement des loyers des salariés intérimaires à 100% et à date fixe. Ce service, qui est gratuit pendant 3 ans, s'appuie sur la garantie Visale d'Action Logement dont il renforce les effets. Une assurance dégradation immobilière y est également incluse, tout comme une assistance juridique étendue, un service de prévention des litiges ainsi qu'une couverture de la vacance locative pendant 4 mois.

« Ce partenariat traduit la volonté commune de faciliter l'accès au logement des salariés intérimaires et de permettre aux adhérents de la FNAIM de proposer cette solution sécurisée à leurs clients. » a expliqué Jean-Marc Torrollion, le président de la FNAIM dans un communiqué.

FASTT Confiance-Bailleur est un dispositif permettant, après évaluation du projet et de la solvabilité, de certifier les dossiers des candidats locataires salariés intérimaires. Le versement du loyer est ainsi garanti à date certaine, sans retard. Et si le besoin s’en fait sentir, « Confiance-Bailleur » engage les procédures de recouvrement qui s'imposent et actionne la garantie Visale, tout cela sans aucun surcoût pour le professionnel et son mandant.

5.600 baux signés depuis son lancement

« L'agence immobilière délègue ainsi les appels de loyer et charges auprès du locataire, l'établissement des quittances, l'encaissement des loyers. Tout cela en préservant la relation avec ses clients. Labellisé par la FNAIM, Confiance-Bailleur s'interdit toutes démarches et prospections auprès des propriétaires-bailleurs ayant signé un mandat de gestion avec l'administrateur du bien », explique la fédération.

Confiance-Bailleur a permis de signer, depuis son lancement, 5.600 baux, dont la moitié via des agences immobilières. Et ce y compris sur les zones tendues. Seon le FASTT et la FNAIM, « le succès est au rendez-vous, car les professionnels de l'immobilier qui l'ont adopté, y ont trouvé un double intérêt : celui de développer leur activité tout en allégeant leur charge de gestion ».

« Le FASTT est ravi que la FNAIM se joigne au combat pour permettre aux salariés intérimaires d'être mieux accompagnés dans leur recherche de logement. Il s'agit pour nous d'un allié de taille qui nous aidera à rassurer les professionnels du logement sur ce statut encore parfois mal considéré » a indiqué Emmanuel Maillet, président du FASTT.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Zefir lève 11 millions d’euros


Cette start-up met à disposition des agents sur une même plateforme en ligne et ses partenaires de ressources telles que leurs biens en vente et leurs carnets d’adresse d’acheteurs.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


Orpi élue marque préférée des français

La marque du réseau coopératif a obtenu cette distinction dans la catégorie « agences immobilières».


Vers la création d’une «charte investisseurs»

La Métropole de Lyon veut, dans les prochains mois, voir éclore une forme de secteur de mixité sociale à l’échelle de l’immeuble, via les transactions des fonds d’investissement.


Les transactions n’ont jamais pris autant de temps, selon Drooms

A 342 jours de transaction moyenne, le baromètre annuel des transactions immobilières Drooms 2023 souligne que les ventes n’ont jamais pris autant de temps pour se conclure.


La refonte du DPE fait débat

La question de la refonte du DPE s’est invitée mardi à la conférence de présentation des chiffres de la promotion immobilière en région lyonnaise.


Christophe Béchu dévoile une refonte du DPE pour les petites surfaces

nullLe ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a dévoilé de premières pistes pour le logement, dans une interview au quotidien « Le Parisien ».


«Le propriétaire se paupérise»

nullSylvain Grataloup est le président de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) France. Il adressait, en cours de semaine dernière, les vœux à la Chambre de Lyon. Nous évoquons dans cet entretien sa récente nomination à la tête de l’organisation au niveau national, mais aussi les sujets de fiscalité, d’attractivité et de rénovation des logements.


Virginie Thollon-Bayeul, nouvelle directrice générale déléguée de SLCI

nullElle sera en charge des activités de promotion immobilière et construction.


L’Alliance pour le logement tire la sonnette d’alarme

Le collectif regroupant les principales fédérations de la filière organisait ce mercredi une conférence de presse.


2024, une « nouvelle année charnière pour l’immobilier »

nullLe réseau coopératif a en effet fait un bilan des tendances de l’année 2023 en matière d’immobilier résidentiel et émis de premières prévisions pour 2024.


Nette hausse des ventes de logements étiquetés F et G

nullLes notaires de France ont fait part en fin de semaine dernière de l’étude « la valeur verte des logements en 2022 ». Les logements étiquetés F ou G représentent plus de 10% du parc dans certaines villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier en Auvergne : la profession s’interroge sur la sortie de crise

Lors de la conférence de l’OEIL, les promoteurs se sont montrés réservés sur de possibles solutions liées à l’accession abordable, telles que le BRS. Les autres acteurs du secteur, publics comme privés, semblent aussi dans l’expectative.


PTZ : Orpi salue des mesures «cruciales»

La prolongation du taux zéro jusqu’en 2027 et la révision de plusieurs mesures d’accessibilité ont satisfait le réseau.


Face à la crise, les fédérations promeuvent l’«Alliance pour le logement»

La chute des ventes de logements neufs et anciens incite une dizaine de fédérations à défendre ensemble la politique du logement.