La SVU intègre le GIE « La Ville Autrement »

La société propriétaire historique des Gratte-ciel de Villeurbanne intègre le GIE, qui rassemble déjà plusieurs acteurs, dont Est Métropole Habitat et Rhône Saône Habitat.

Le GIE « La Ville Autrement » a accueilli le mois dernier un nouveau membre. Le 12 décembre, le conseil d’administration du GIE a en effet voté à l’unanimité l’adhésion de la « Société Villeurbannaise d’Urbanisme », la SVU.

La SVU est propriétaire de 1.300 logements au cœur de Villeurbanne et de 25.000 m² de commerces d’activité. Elle est, via sa présence historique aux Gratte-ciel et en tant que gestionnaire d’un patrimoine unique (patrimoine classé Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager), un acteur important du développement urbain de Villeurbanne. Elle apporte au GIE ses compétences de bailleur social et d’opérateur commercial de centre- ville, notamment en termes d’usage et d’animation.

Ceci permet ainsi au GIE de franchir une nouvelle étape de son développement, en renforçant notamment sa capacité de réponse dans un certain nombre de domaines.

Mobilité résidentielle

C’est le cas notamment en matière de mobilité résidentielle. Des demandes de locataires vieillissants du parc d’Est Métropole Habitat ou de Rhône Saône Habitat pourront ainsi être satisfaites via les petits logements en centre-ville gérés par la SVU. Ces mêmes logements pourront aussi être mobilisés dans la réflexion sur les parcours des ménages logés par la Fondation Aralis et par Alynéa.

C’est aussi le cas pou des locataires de la SVU contraints de trouver des logements adaptés à l’évolution de leur situation personnelle et familiale. Le parc d’EMH et l’offre en accession abordable de Rhône Saône Habitat pourront être mobilisés.

Diversification de l’offre «produits»

L’arrivée de la SVU va en outre permettre la diversification de l’offre « produits ». Le GIE propose en effet tous types de logements, de l’hébergement d’urgence à l’accession abordable et sécurisée. La SVU va désormais pouvoir apporter des compétences et un savoir-faire nouveau en matière d’implantation commerciale et tertiaire, des compétences complémentaires et indispensables pour les membres du GIE afin de continuer à se positionner sur les projets d’aménagement. Cette complémentarité est déjà visible sur la ZAC Gratte-Ciel à Villeurbanne, au sein de laquelle le GIE a été désigné pour construire 238 logements et où la SVU gèrera les futurs commerces.

Développement d’une dynamique commerciale

Elle va en outre permettre le développement d’une dynamique commerciale. Le savoir-faire de l’entité nouvellement accueillie permet également au GIE de désormais se positionner sur l’installation de commerces lors des opérations d’acquisition-amélioration de logements dans des immeubles existants et ainsi de proposer une activité commerciale sur des sites où elle n’existe pas.

« Je suis très heureux que le GIE La Ville Autrement, en accueillant la SVU parmi ses membres, se dote de compétences en matière de développement économique et commercial. Je suis persuadé que ce sera un vrai plus pour développer, avec toutes les collectivités qui nous font confiance, des projets urbains attractifs et durables », a déclaré Cédric Van Styvendael, directeur général du GIE

« La SVU est heureuse de rejoindre le GIE La Ville Autrement et de prendre part à ses projets innovants concernant le développement urbain », a pour sa part déclaré Frédéric Thénot, le directeur général de la SVU.

Nouvelles Perspectives pour le GIE

Le GIE est une alliance inédite entre un office HLM (EMH), une coopérative (RHS), une association (ALYNEA), une fondation (ARALIS) et désormais une société d’économie mixte (SVU). Ceci offre des complémentarités innovantes dans les métiers du logement, de l’hébergement et désormais du développement économique et commerciale.

Le GIE adapte sa conduite dans un contexte où la loi de finances fragilise le modèle économique de ses membres. Depuis septembre dernier, le GIE a engagé une réflexion stratégique sur son devenir à 5 ans dans trois principales directions, à savoir « la diversification de son activité (santé, service à la personne, inclusion sociale...) et le développement de sa palette d’intervention (commerces et activités tertiaires, copropriétés dégradées...), l’intégration de nouveaux membres (le GIE est actuellement sollicité par des opérateurs qui agissent sur des champs proches des siens), ou encore l’évolution de son cadre juridique et organisationnel afin de l’adapter à son développement et de le doter d’une capacité financière et juridique pour porter des projets de développement économique et urbain notamment ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Opac du Rhône : Xavier Inglebert succède à Michel Micoulaz


Suite au départ à la retraite de Michel Micoulaz, celui qui avait été préfet délégué à l’égalité des chances dans le département du Rhône devient le nouveau directeur général de l’office public de l’habitat.


Villeurbanne adopte la Déclaration des droits des personnes sans-abri

La ville est la première de France à adopter cette déclaration proposée en 2016 par la Fondation Abbé Pierre et la Feantsa.


Thierry Repentin, nommé président de l’ANAH

Le maire de Chambéry a été nommé président du conseil d’administration de l’Anah, et succède ainsi à Nathalie Apperé, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole.


Liergues : lancement d’une résidence en accession sociale par l’OPAC du Rhône

L’office public de l’habitat du département du Rhône organise le lancement commercial, ce week-end, d’une résidence en accession sociale à la propriété.


L’encadrement des loyers au centre d’intenses débats à la Métropole

Le conseil de la métropole de ce lundi a mis en lumière d’importantes divisions en matière de vision sur le logement entre les différents groupes politiques.


Blandine Collin prend la présidence de Lyon Métropole Habitat


Le conseil d’administration de l’office public de l’habitat a été renouvelé et a élu Blandine Collin à la présidence le 24 septembre. Elle succède à Corinne Cardona.


Bruno Arcadipane reste président d’Action Logement

Le conseil d’administration du groupe, qui se réunissait mercredi, l’a renouvelé dans ses fonctions.


Signature de la convention départementale de sécurité

La préfecture du Rhône, le parquet de Lyon et de Villefranche-sur-Saône et ABC HLM du Rhône ont signé ce mardi cette convention ayant pour objectif d’améliorer la tranquillité publique et résidentielle dans le parc social.


GrandLyon Habitat : François Thévenieau succède à Catherine Panassier


Le conseiller de la Métropole de Lyon a été élu président de GrandLyon Habitat lors du conseil d’administration du 29 septembre.


Anne Warsmann succède à Guy Vidal à la présidence de l’AURA HLM

Guy Vidal a quitté ses fonctions de président du conseil d’administration de l’organisation porte-parole du mouvement professionnel HLM.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


« Jazz » a été bien accueilli aux Minguettes

null
Lyon Métropole Habitat, office public de l’habitat métropolitain, a lancé le week-end dernier son nouveau programme d’accession sociale à la propriété dans ce secteur de Vénissieux.


Alila déçu par le plan de relance

Le groupe présidé par Hervé Legros a regretté un « manque total d’ambition » du plan de relance pour sortir de la crise du logement.


Une première opération «Action Coeur de Ville» livrée à Roanne

Localisée non loin de la gare, celle-ci a été inaugurée à la mi-juillet par le maire de Roanne, le sous-préfet et les représentants d’Action Logement.


«La crise ne remet pas en cause l’idée de développer le tram, les télécabines et les bus»

Béatrice Vessiller est la nouvelle vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme et du cadre de vie. Nous évoquons avec elle les transports, le renouvellement urbain, et les changements à venir dans le quartier de la Part-Dieu.