Plus de 5.000 places d’hôtel supplémentaires mobilisées pour les sans-abris | Lyon Pôle Immo

Plus de 5.000 places d’hôtel supplémentaires mobilisées pour les sans-abris

40 sites d’hébergement médicalisés sont ouverts en France.

5.467 places d’hôtels supplémentaires sont désormais mobilisées dans toute la France, a indiqué ce lundi le ministère du Logement. 40 sites de « confinement » sont par ailleurs ouverts pour les SDF malades du Covid-19 mais ne relevant pas d’une hospitalisation, soit près de 1.300 places.

Sur cette question, le dispositif s’est fortement accéléré ces derniers jours et la montée en charge se poursuit. La mobilisation annoncée ce lundi s’ajoute aux 157.000 places d’hébergement déjà existantes avant la crise sanitaire, dans le cadre de l’hébergement d’urgence. L’Etat annonce débloquer une enveloppe d’urgence de 50 millions d’euros supplémentaires pour l’hébergement. Il mobilise en outre le secteur hôtelier et réquisitionne des places d’hébergement supplémentaires pour mettre à l’abri les personnes à la rue

« Le ministère travaille actuellement avec des associations, des collectivités et des entreprises pour identifier de solutions d’hébergement supplémentaires, dans des équipements publics, des hôtels ou des bâtiments devenus vacants du fait de la crise sanitaire ou pour appuyer la distribution de denrées alimentaires », a souligné le ministère.

La montée en charge se poursuit

Julien Denormandie a demandé aux préfets dès le 16 mars, en complément des 157.000 places d’hébergement déjà financées par l’Etat (dont les 14.000 places hivernales prolongées jusqu’à fin mai), « de recenser les solutions d’hébergement disponibles et pouvant être activées rapidement pour des publics à la rue non malades, en premier lieu les hôtels ou encore des bâtiments vacants ».

Après une première mobilisation de 2.000 places au cours des premiers jours, la montée en charge se poursuit et atteint désormais 5.467 nuitées hôtelières. Ce dispositif va se poursuivre. En parallèle de la mobilisation des services de l’État avec les associations et des groupements hôteliers, dont l’UMIH et Accor, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, a lancé avec la plateforme de location Airbnb «Appartsolidaire». Cette initiative permet de mettre des logements à disposition du personnel soignant des hôpitaux, des EHPAD et également des travailleurs sociaux et bénévoles mobilisés dans les centres d’hébergement.

« Dans le contexte très difficile que nous traversons actuellement, ma priorité est de maintenir l’assistance aux plus vulnérables et je remercie sincèrement tous les professionnels et bénévoles engagés dans cette action », a déclaré Julien Denormandie.

40 centres d’hébergement spécialisés ouverts

Par ailleurs, 40 centres d’hébergement spécialisés (« centres de confinement ») sont désormais ouverts, permettant d’accueillir des sans-abris atteints par le covid-19 (mais ne nécessitant pas d’hospitalisation).

Ces sites se situent dans l’ensemble des régions métropolitaines, hormis la Corse et à Mayotte. Au total, 1.300 places sont disponibles et se remplissent progressivement. Le ministère indique que plus de 80 sites ont été pré-identifiés dans toute la France pour un total de 2.900 places et font l’objet d’une analyse approfondie, en lien avec la direction générale de la cohésion sociale. Ces mesures s’ajoutent au report de la trêve hivernale. Les 14.000 places exceptionnelles ouvertes cet hiver resteront ouvertes deux mois de plus et il n’y aura pas d’expulsions locatives jusqu’à cette date.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La CNL craint le «sabordage des HLM»

L’organisation a évoqué ses craintes quant au projet de loi sur le logement préparé par Guillaume Kasbarian.


L’USH fustige le mythe du «logement social à vie»

L’Union sociale pour l’habitat a vivement réagi aux propos de Guillaume Kasbarian, qui a présenté les grandes lignes de la future loi Logement annoncée pour le mois de juin.


La Métropole de Lyon crée 26 «quartiers populaires métropolitains»


Le nouveau contrat de ville pour la période 2024-2030, « Engagements Quartiers 2030 », a été signé vendredi en présence de la secrétaire d’Etat chargée de la Citoyenneté et de la Ville, Sabrina Agresti-Roubache. Aux côtés des 43 QPV, la collectivité a souhaité créer 26 quartiers qui feront l’objet d’un suivi particulier.


186.000 logements sociaux produits en 2020-2022 par la loi SRU

Le ministre délégué au logement a présenté à Bussy-Saint-Georges le bilan de l’application de la loi SRU sur la période entre 2020 et 2022.


Protocole d’engagement entre Dalkia, la Métropole et EMH


Cette signature porte sur le raccordement de près de 3.500 logements sociaux d’Est Métropole Habitat au réseau de chauffage urbain, sur les communes de Villeurbanne et Saint-Priest.


Convention de moyens entre LMH, l’ARS AURA, et la CPAM du Rhône

nullLyon Métropole Habitat, l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et la caisse primaire d’assurance maladie du Rhône ont signé un engagement pour favoriser l’accès aux soins au plus près des besoins des habitants.


La Métropole participe à la création d’une foncière solidaire contre le sans-abrisme

Depuis 2018, la Métropole de Lyon est territoire de mise en œuvre accélérée de la démarche Logement d’abord. Elle a acté sa participation à la foncière solidaire SNL Prologues.


Importante réhabilitation pour la résidence « Petit Bois »

nullAlliade Habitat organisait jeudi une visite de cette résidence de plusieurs immeubles située à Saint-Priest.


Une chaufferie bois construite par GrandLyon Habitat à Saint-Rambert

Les travaux engagés par l’office ont permis la construction d’une chaufferie bois, l’amélioration de la chaufferie gaz existante et la rénovation complète des sous-stations de distribution du chauffage.


Communay : un contrat de mixité sociale signé

La ville faisait partie des 43 communes déficitaires du Rhône et de la Métropole de Lyon en matière de logement sociaux.


L’USH appelle à «une défense indéfectible de la loi SRU»

nullLe Mouvement HLM demande au gouvernement de ne pas toucher à la loi SRU.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


GrandLyon Habitat mène un porte-à-porte sur la précarité énergétique

L’office public de l’habitat fait du porte-à-porte auprès des locataires impactés par une forte hausse des charges.


Accord GRDF / Action Logement pour décarboner des logements

Cette convention cadre de partenariat vise à mettre en place des actions pour la transition écologique, énergétique et solidaire dans le cadre de la politique d’aménagement, de construction et de rénovation du patrimoine immobilier d’Action Logement.


Vers la création d’une «charte investisseurs»

La Métropole de Lyon veut, dans les prochains mois, voir éclore une forme de secteur de mixité sociale à l’échelle de l’immeuble, via les transactions des fonds d’investissement.