Reconfinement général à partir de vendredi

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un reconfinement général à partir de ce vendredi pour lutter contre la reprise de l’épidémie de coronavirus.

L'annonce était largement attendue. Emmanuel Macron, sans le nommer, a annoncé mercredi un reconfinement dès la nuit de jeudi à vendredi sur la quasi totalité du territoire national, pour faire face à la seconde vague de la Covid-19 qui sature le secteur hospitalier. Le président de la République a précisé que ce confinement durerait au moins jusqu’au 1er décembre.

Concrètement, les déplacements privés seront donc de nouveau limités. Hors dérogations pour raisons professionnelles, en se munissant d'une attestation, ils pourront ainsi se déplacer à la seule condition de justifier de l’un des motifs prévus.

Dès vendredi, cette attestation sera donc nécessaire pour sortir de son domicile. Du côté des commerces, les établissements recevant du public seront fermés à compter de ce jeudi à minuit, tout comme les commerces jugés "non essentiels". Ce qui inclut notamment les agences immobilières. « Tous les quinze jours, nous ferons le point sur l’évolution de l’épidémie. Nous déciderons le cas échéant de mesures complémentaires et nous évaluerons alors si nous pouvons alléger certaines contraintes, en particulier sur les commerces », a souligné Emmanuel Macron.

Dispositif assoupli

Le dispositif sera néanmoins assoupli par rapport au confinement qui a eu cours de la mi-mars au 11 mai, l'objectif étant de maintenir une activité économique supérieure à l’effondrement économique observé lors du premier confinement.

Les crèches, écoles, collèges et lycées resteront ainsi ouverts, même si un dispositif sanitaire renforcé y sera appliqué. En revanche, souvent pointés du doigt, les universités et établissements supérieurs ne rouvriront pas. Le président de la République a également annoncé une certaine tolérance vis-à-vis des personnes se déplaçant d'une région à une autre durant le week-end pour revenir de vacances.

Autre changement par rapport à la situation du printemps : les Ehpad et les maisons de retraite pourront être visités.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Reconfinement : les visites restent autorisées pour les résidences principales

null
Si les agences restent fermées dans les 16 départements concernés par le reconfinement, les pouvoirs publics ont décidé d’autoriser plus largement les visites que lors des premiers confinements.


L’État investit pour des habitations plus adaptées aux risques naturels

Dans le cadre du projet de loi Climat et Résilience, le ministère de la Transition écologique augmente les financements pour aider les territoires à s’adapter aux conséquences du dérèglement climatique.


La FNAIM juge le nouveau DPE « plus fiable et plus lisible »

La fédération de l’immobilier s’est félicitée du nouveau diagnostic de performance énergétique annoncé par les ministres de l’Ecologie et du Logement.


Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon présentent le nouveau DPE

Ce nouveau diagnostic de performance énergétique des logements a pour but de lutter contre les passoires énergétiques.


La FNAIM alerte sur les agences immobilières de montagne

La fédération a sensibilisé le gouvernement sur la situation des agences immobilières de montagne.


Accord Century 21 / Action Logement pour le logement des jeunes

Les deux acteurs ont renouvelé leur partenariat visant à accompagner les jeunes actifs.


Square Habitat rejoint la FNAIM

null
Le réseau compte 510 agences et 3.200 collaborateurs.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


2020, un tournant dans l’immobilier selon PAP

L’année a été marquée par la survenue de la crise sanitaire, impliquant de nouvelles pratiques comme le télétravail, qui ont eu des implications structurantes sur les recherches immobilières des français.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.


Soulagement des professionnels après les inflexions du HCSF

La FNAIM, la FFB, et les courtiers en crédits immobiliers ont salué les inflexions dans les recommandations adressées aux banques.


Front uni des acteurs de l’immobilier avant la réunion du HCSF

En amont de la réunion du Haut Conseil de stabilité financière, les principales fédération ont écrit une lette ouverte aux cabinets de Bruno Le Maire et d’Emmanuelle Wargon, de la DGT, de l’ACPR et du HCSF.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


La reprise des visites de biens immobiliers confirmée par Jean Castex


Le Premier ministre dévoilait ce jeudi, au cours d’une conférence de presse, les détails de la réouverture progressive des commerces dès le samedi 28 novembre.


Les professionnels de l’immobilier poussent pour une autorisation des visites

Les principales fédérations ont, en amont de l’intervention de Jean Castex, communiqué sur la nécessité de « déverrouiller la chaine du logement », via des visites soumises à un strict protocole sanitaire.