La VEFA a des prix de revient inférieurs à la maîtrise d’ouvrage directe

Le cabinet d'études économiques Asterès a récemment étudié, sur un demande du promoteur Alila, l'impact de la Vefa pour répondre aux besoins en matière de logement, notamment social.

Le promoteur Alila a récemment sollicité le cabinet d'études économiques Asterès, pour étudier l'impact de la Vefa et de l’habitat social pour répondre aux besoins en matière de logement.

Cette étude permet de préciser la forme que prend la crise majeure du logement que subit la France depuis des décennies. Tout d’abord, cette crise, multiforme, est liée à la profonde mutation de la demande depuis 50 ans, avec le développement de la décohabitation (baisse du nombre de personnes par foyers) qui a absorbé 60% de la construction, la concentration des emplois et donc des besoins de logements sur certaines zones, et une recherche de davantage de confort, qui attire la population vers certaines régions et des logements plus spacieux.

L’offre de logement ne se développe pas assez vite

Selon cette étude, l’offre de logement ne se développe pas assez vite pour s’adapter à la demande notamment dans les zones tendues, et les prix du logement (+114% de 2000 à 2019) s’élèvent plus vite que le revenu des ménages (+51% de 2000 à 219).

Pour faire face à ces crises, l’étude citée par le promoteur montre que le développement de l’habitat social est indispensable car il permet aux ménages modestes de faire face à la hausse des coûts avec des prix jusqu’à 3,7 fois inférieurs dans les zones tendues. Toutefois le niveau de construction des HLM est insuffisant et pas assez concentré dans les zones avec la plus forte demande. En ce sens, le recours à la VEFA, parfois contesté par certains acteurs du logement, est un outil précieux pour construire des HLM en zone tendue et favoriser la mixité sociale.

Des prix de revient jusqu’à 6,1% inférieurs pour la VEFA

L’étude rappelle qu’en 2019, 54% des logements sociaux ont été construits en VEFA, contre 3% seulement en 2007. Elle révèle par ailleurs qu’à terrain et coûts de construction identiques, la VEFA est plus compétitive que la maîtrise d’ouvrage directe, avec des prix de revient jusqu’à 6,1% inférieurs. Le plafonnement des prix de la VEFA pratiqué par certaines collectivités est contre-productif et limite la part des logements sociaux dans les programmes.

« Cette étude montre avec une rigueur impressionnante l’étendue et la gravité de la crise du logement que traverse la société française depuis des décennies. Elle montre aussi à quel point le logement social est indispensable pour répondre à l’étendue des besoins de la population de notre pays. Plus que jamais, la mobilisation pour le logement pour tous passe par l’utilisation de tous les outils disponibles et notamment la VEFA qui est un instrument souple et efficace pour développer des programmes de logements adaptés aux spécificités de chaque agglomération » déclare Hervé Legros, président du groupe Alila dans un communiqué.

Pour Nicolas Bouzou, directeur du cabinet Asterès, « le succès de la VEFA sociale s’explique aisément : il s’agit du levier idéal pour construire plus, plus dense, aux meilleurs endroits, à coûts maîtrisés et avec plus de mixité».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Villefranche-sur-Saône: inauguration de la résidence « Évolution »

nullConstruite par le groupe Alila, celle-ci compte 66 appartements neufs et un local commercial.


Lyon Métropole Habitat : Vincent Cristia succède à Bertrand Prade

null
Le conseil d’administration de Lyon Métropole Habitat a nommé lundi matin son nouveau directeur général.


GrandLyon Habitat obtient la certification ISO 50001

L’office public de l’habitat affiche ainsi des objectifs ambitieux en matière de politique énergétique responsable.


Accord sur les propositions de réforme d’Action Logement

Le ministère du logement et Action Logement se sont accordés sur les propositions de réforme du groupe Action Logement.


«Le Moulin » a été inauguré dans le 7e arrondissement de Lyon


Cette coopérative d’habitants avait repris il y a six ans un projet initié en 2009. Cet immeuble de 6 logements a été inauguré en amont des rencontres nationales de l’habitat participatif.


Les 6èmes rencontres nationales de l’habitat participatif ont ouvert à Lyon

Celles-ci se tiennent sur 4 jours, du 8 au 11 Juillet 2021.


La Métropole autorise pendant un an l’occupation d’un squat

Un accord de médiation a été signé, qui acte l’occupation sous conditions d’un bâtiment métropolitain dans le 3e arrondissement de Lyon jusqu’au 30 juin 2022.


Cécile Mazaud reconduite à la présidence de Foncière Logement

Le Conseil d’administration a par ailleurs désigné Pascaline Fourgoux comme vice-présidente de l’association.


Anne Warsmann prend la présidence d’ABC Hlm

Elle succède à Bertrand Prade, qui avait élu en 2019.


Un nouveau cap pour le projet Part-Dieu

nullLe maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, ont dévoilé mardi leurs nouvelles ambitions pour ce quartier du troisième arrondissement de Lyon.


Pour l’opposition à la Métropole de Lyon, une « ligne rouge » a été franchie

Le groupe d’opposition centriste à la Métropole de Lyon a regretté qu’une délibération sur la « délégation des aides à la pierre de l’État 2021-2026 » soit inscrite à la prochaine commission permanente plutôt qu’en Conseil métropolitain.


Nivolas-Vermelle : pose de 1ère pierre pour « Le Clos du Marais »

nullCette résidence sera composée de 12 maisons individuelles groupées et de 27 logements collectifs.


Maintien des places d’hébergement ouvertes pendant la crise

Emmanuelle Wargon a annoncé le maintien de toutes les places d’hébergement ouvertes pendant la crise.


Une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain

La Métropole de Lyon et l’association «Vivre dignement dans notre métropole » ont signé une convention de mise à disposition d’un bâtiment métropolitain.


L’Opac du Rhône et Loire Habitat créent la SAC «Au Fil des Deux Fleuves»

nullLes conseils d’administration des deux offices publics de l’habitat départementaux ont approuvé la création de la société anonyme de coordination.