L’usine ASF 4.0 inaugurée à Ardoix, en Ardèche

Cette inauguration s’est faite en présence de Laurent Wauquiez, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il y a un an, en septembre 2020, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez posait la première pierre de l’usine ASF 4.0 de Chamatex à Ardoix. Un an plus tard, l’inauguration de cette usine a été réalisée ce jeudi par le même Laurent Wauquiez, qui était présent pour participer à l’évènement. L’usine ASF 4.0 produit des chaussures de sport « made in France » et « made in Auvergne-Rhône-Alpes » basées sur la technologie « Matryx ». Ce projet innovant s’inscrit dans la relocalisation d’un secteur de production aujourd’hui majoritairement situé en Asie du Sud-Est.

La Région, qui indique faire de la relocalisation de l’industrie une priorité, « est depuis le début en soutien de ce projet qui permettra la production de chaussures de sports », rappelle-t-elle.

« L’usine ASF 4.0 est l’un des projets phares soutenu par la Région pour relocaliser des outils productifs aujourd’hui majoritairement situés en Asie du Sud-Est. En utilisant des technologies de pointe, ce nouveau site industriel permettra la fabrication de chaussures de sports haute-performance en Auvergne-Rhône-Alpes pour la première fois depuis plus de 20 ans. La production envisagée est d’environ 500 000 paires par an. A court terme, la nouvelle usine va conduire à la création d’au moins 42 emplois », note la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’inauguration réalisée ce jeudi est en outre l’aboutissement d’un partenariat noué au sein du consortium d’entreprises Go To Smart Factory, composante de l’usine de recherche et d’innovation du « Campus du numérique », mise en place par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette dernière a investi 300.000 euros dans le projet ASF 4.0.

Le groupe Chamatex, acteur de référence du secteur du textile qui a développé en 2013 une technologie textile de pointe, le « Matryx », est au cœur du projet. Il s’agit d’un alliage technique composé de fils synthétiques à haute ténacité spécifiquement conçu pour la conception et la fabrication de chaussures de sport de nombreuses marques telles que Babolat et Salomon, également parties prenantes au projet. Par ses caractéristiques techniques, le  Matryx  offre une possibilité de production automatisée et connectée. « Symbole de l’innovation industrielle, l’usine ASF 4.0 permettra ainsi de concurrencer le faible coût du travail des sites de production en Asie du Sud-Est », note la Région.

Relocalisation

Cette dernière rappelle qu’elle avait initié en 2020 un plan de relance, dont 335 millions d’euros ont été consacrés à la relocalisation des sièges et outils productifs en Auvergne-Rhône-Alpes. Elle se félicite ainsi « d’avoir pu contribuer à fédérer les acteurs et les entreprises du territoire sur ce projet afin de défendre notre tissu économique et de faire rayonner notre industrie ».

« Depuis quarante ans, on pratique des stratégies industrielles folles. En se disant, il faut qu’on achète moins cher, on se retrouve avec la quasi-totalité des chaussures portées en France qui sont fabriquées au Vietnam ou en Chine. Quand on parle de développement durable et d’environnement, il faut bien avoir en tête que la première cause d’émissions de CO2 en France, ce sont les produits qu’on importe. Il faut sortir de ce système. Si on continue comme ça, on creuse notre tombe. Ce projet d’usine 4.0 est extraordinairement moteur d’espoir et de sens. C’était un défi incroyable. Il ne faut pas se voiler la face, ce ne sont pas les subventions qui font les projets. Si on y arrive, c’est parce que on a des entrepreneurs qui prennent des risques, des PME familiales de qualité et des grandes marques qui jouent le jeu.

Notre rôle à nous, les collectivités, est de créer un climat favorable pour montrer à ceux qui prennent les risques que l’on croit en eux. Si on réussit ça, on peut remettre le pays dans la bonne direction et redevenir un endroit où on produit et où on peut garder et créer des emplois »

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Émilie Brot, nouvelle directrice du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain

nullElle succède à Hugues de Beaupuy à la direction du syndicat mixte du plus grand parc industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes


Carré de Soie : les élus déplorent le départ de Renault

La Métropole et la Ville de Vaulx-en-Velin ont fait part de leur « incompréhension », suite à l’annonce de la fermeture du site de Renault Lyon-Est.


«  Il y a une demande exprimée forte en locaux d’activité »

Loïc de Villard est le président de la FNAIM Entreprises en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui les chiffres du premier trimestre sur les marchés des bureaux et des locaux d’activités.


Socios Services France prend à bail 581 m² dans le « Part-Dieu Central »

Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses transactions au titre du mois de mars.


Vers un futur redéveloppement de l’ex-clinique du Tonkin à Villeurbanne

null
Novaxia Investissement, Icade Promotion et Imring ont annoncé avoir signé un partenariat portant sur le redéveloppement de 5 actifs acquis auprès du groupe Ramsay. Dont l’immeuble villeurbannais.


Le marché des locaux d’activité à Lyon reste «dans une dynamique record»

C’est le constat dressé par JLL, qui a analysé les chiffres du premier trimestre 2022 dans l’aire urbaine de Lyon. Pour le conseil, le marché réalise « un excellent départ dans la lignée de 2021 ».


Spirit Entreprises : première agence régionale près de Lyon

La filiale s’implante au sein de la zone industrielle Mi-Plaine, à Chassieu.


«Il y a une demande qui reste non satisfaite»

nullCédric Serre est le responsable de la FNAIM Auvergne Entreprises. Nous évoquons avec lui le marché de l’immobilier d’entreprise sur Clermont Auvergne Métropole, au travers du bilan annuel du marché dévoilé par l’organisation en début de mois.


Sogenial Immobilier acquiert 5.343 m² de locaux d’activités à Roanne

nullCette acquisition a été réalisée pour le compte de la SCPI « Coeur de Régions ».


Clermont Auvergne Métropole : +23% de demande placée en bureaux en 2021

Les chiffres ont été récemment dévoilés par la FNAIM Auvergne. La demande placée en locaux est en revanche en repli.


La phase règlementaire du PLUI de Clermont Auvergne Métropole est lancée

nullLes élus de la Ville et de la Métropole présentaient en cours de semaine dernière la concertation à venir autour du projet du plan local d’urbanisme intercommunal du territoire.


Décret tertiaire : comment la start-up lyonnaise Lowit veut prendre la main

nullL’entrepreneur Thomas Lagier, qui avait déjà cofondé en 2014 la société de modélisation urbaine Forcity (disparue en 2019), a récemment saisi l’opportunité du décret tertiaire pour créer une nouvelle start-up à Lyon. Lowit propose un diagnostic automatique, des recommandations de travaux et un suivi des performances.


Label bas carbone pan-européen : Bureau Veritas rejoint l’initiative

Ce futur label bas carbone pan-européen annoncé à l’occasion du MIPIM vise à promouvoir la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments sur l’ensemble de leur cycle de vie.


Immobilier de bureaux: demande placée en hausse au 1er trimestre à Lyon

La demande placée en bureaux dans la Métropole de Lyon a très nettement dépassé celle enregistrée au premier trimestre 2021. Sur le front des locaux d’activité, la tendance est à la stabilité par rapport à la même période de l’année dernière.


Un sale & lease-back de plus de 9.000 m² signé par Mata Capital

Cette acquisition au coeur du 3e arrondissement de Lyon porte sur un ensemble abritant le siège social d’une société de biotechnologie.