Projet Sollys : l’îlot Santé & Bien-être est livré

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est.

Le dernier bâtiment de l’îlot Santé & Bien-être situé dans le quartier de la Confluence à Lyon a été livré le 9 décembre par les équipes de Linkcity Sud-Est et Bouygues Bâtiment Sud-Est. Le projet se compose au total de quatre bâtiments : « Live », Work#1, Work#2 et « Care », rassemblant logements, commerces, bureaux, ainsi qu’un espace de santé innovant. Lancés en août 2019, les travaux auront duré un peu plus de 2 ans. Le projet incarne la démarche d’innovation urbaine portée par Linkcity Sud-Est et permet de répondre aux enjeux sociétaux de notre époque.

L’îlot Santé & bien-être, modèle de la ville de demain

L’îlot Santé & Bien-être s’inscrit dans le cadre du projet Eurêka Confluence, piloté par la SPL Lyon Confluence qui ambitionne d’élever le quartier Confluence en vitrine de la ville innovante et durable. Cette opération de 13.000 m² au total veut incarner la vision des acteurs du projet, à savoir une nouvelle façon de voir la ville, plus intelligente et respectueuse de l’environnement.

« Véritable îlot paysagé axé sur la santé et le bien-être des usagers, il se compose de logements, commerces, bureaux, ainsi que d’un espace de santé innovant dont la toiture est végétalisée. »

Linkcity

L’Îlot Santé & Bien-être comprend quatre programmes, à savoir Work #1 (5.500 m² de bureaux réversibles en 58 logements, des commerces, livrés le 23 novembre dernier), Work #2 (2.500 m² de bureaux, livrés le 9 décembre), « Care» (espace de santé et de prévention, livré le 22 novembre) et « Live » (immeuble de 39 logements, livré le 16 septembre).

Au total, les 4 bâtiments développent 13.000 m², dont 8 000 m² de bureaux, 39 logements, 690 m² de commerces et d’activités en pied d’immeubles, ainsi que 1.140 m² dédiés à un espace de santé innovant. Le programme comprend également 900 m² de panneaux photovoltaïques.

Work#1 : 5.500 m² de bureaux réversibles en 58 logements

Au sein des quatre bâtiments livrés, le Work#1, en bord de Rhône, présente une innovation particulière, celui-ci étant le premier bâtiment à mettre en œuvre le concept de réversibilité « Office Switch Home » pensé par Bouygues Construction. La démarche vise à la réversibilité, démarche qui vise à faciliter la possible transformation future d’un programme tertiaire en logements. Les 5.500 m² de bureaux pourront ainsi être à terme réversibles en 58 logements en fonction de l’évolution des usages du quartier et du déclassement de la voie rapide M7 en boulevard urbain privilégiant les modes de transports doux.

Le concept « Office Switch Home » appliqué sur ce projet intègre des dispositions architecturales et techniques qui permettent d’optimiser les coûts et les délais de transformation, et dispose de balcons filants en façades principales, de grandes terrasses au dernier niveau, de menuiseries extérieures toute hauteur, et de trames de façades adaptées aux usages bureaux et logements. Toutes ces prédispositions permettent d’éviter le percement ultérieur de la dalle, la reprise de la façade et la reprise structurelle du bâtiment lors de son éventuelle transformation à terme.

Des plateaux pouvant accueillir 508 personnes

Work#1 a en outre été optimisé pour proposer une grande qualité d’usage à ses futurs preneurs, grâce à un environnement de travail confortable et performant. On y trouve de grands plateaux de bureaux adaptés aux nouveaux usages pouvant accueillir 508 personnes, soit 65 personnes par plateaux et 100% des espaces de travail en 1er jour.

Trois preneurs vont prochainement investir une partie des locaux, à savoir l’école Euridis, l’entreprise Enership, spécialisée dans le conseil en amélioration de la performance des bâtiments, ainsi que le restaurant « Ti Amo Maria » qui animera le rez-de-chaussée.

Le bâtiment Work#1 compte 8 étages, 1.700 m² d’espaces extérieurs 75 m² de balcons par niveau, des espaces vestiaires, des douches et sanitaires au rez-de-chaussée, 44 places de parking réservées à l’immeuble, un rooftop de 440 m², mais aussi un local à vélos de 76 m². Il se veut respectueux de l’environnement en visant les labellisations Breeam Excellent, Well Silver, et Effinergie E3C1

Un ilot qui se veut être « un démonstrateur pour la médecine de ville de demain »

L’Îlot Santé & Bien-être a été pensé comme « un véritable démonstrateur pour la médecine de ville de demain » et ce grâce à une conception en collaboration avec le quartier et un comité scientifique de professionnels de santé.

Les acteurs du projet ont été Linkcity Sud-Est pour la maîtrise d’ouvrage, Bouygues-Bâtiment Sud-Est en tant qu’entreprise générale de construction, le SPL Lyon Confluence en tant qu’aménageur, et David Chipperfield Architects (Work#1), AIA Architecte (maître d’œuvre d’exécution Work#1), l’Atelier Vera (Work#2 et « Care ») et Aires Mateus (Live) en tant qu’architectes. Banque Populaire SCPI AMR (Work#1), Allianz Immovalor Durable 18 (Work#2), CDC Habitat – FLI (Live), Alliance Santé Confluence (Care) sont les investisseurs du projet.

Innovations

Plusieurs innovations en matière de bien-être et de santé seront mises à disposition des usagers du quartier, comme un espace de santé et de prévention innovant proposant une offre médicale repensée (équipe de soins de premiers recours dont médecins généralistes, centre d’imagerie de proximité, médecine du travail...) et engagée dans une démarche de prévention santé.

Parmi les innovations, on trouve également des « logements bienveillants » pour permettre aux plus fragiles de continuer à vivre chez eux, une qualité de l’air intérieur exemplaire, mais aussi des bureaux visant la labellisation environnementale « Well » propices au bien-être des actifs, et enfin un cœur d’îlot vert paisible conçu dans une approche thérapeutique visant la labellisation Biodivercity. Une « météo du souffle » propose également un service digital de prévention individualisé sur la pollution de l’air à l’échelle du quartier, afin de préserver la santé respiratoire des plus fragiles en ville.

À terme, l’îlot « Santé & Bien-être » vise plusieurs labellisations environnementales à savoir les Biodivercity pour le cœur d’îlot, Breeam Excellent: Work#1 et Work#2, Effinergie E3C1 pour Work#1, Work#2 et « Care », NF HQE pour les logements de « Live » et Well Silver pour Work#1.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Auvergne-Rhône-Alpes met en place un « G6 de la relocalisation »

Ce groupe de travail, présenté mardi dernier par la vice-présidente de la Région, Stéphanie Pernod, vise à faciliter les relocalisations en Auvergne-Rhône-Alpes.


Émilie Brot, nouvelle directrice du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain

nullElle succède à Hugues de Beaupuy à la direction du syndicat mixte du plus grand parc industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes


Carré de Soie : les élus déplorent le départ de Renault

La Métropole et la Ville de Vaulx-en-Velin ont fait part de leur « incompréhension », suite à l’annonce de la fermeture du site de Renault Lyon-Est.


«  Il y a une demande exprimée forte en locaux d’activité »

Loïc de Villard est le président de la FNAIM Entreprises en région lyonnaise. Nous évoquons avec lui les chiffres du premier trimestre sur les marchés des bureaux et des locaux d’activités.


Socios Services France prend à bail 581 m² dans le « Part-Dieu Central »

Brice Robert Arthur Loyd a fait part de ses transactions au titre du mois de mars.


Vers un futur redéveloppement de l’ex-clinique du Tonkin à Villeurbanne

null
Novaxia Investissement, Icade Promotion et Imring ont annoncé avoir signé un partenariat portant sur le redéveloppement de 5 actifs acquis auprès du groupe Ramsay. Dont l’immeuble villeurbannais.


Le marché des locaux d’activité à Lyon reste «dans une dynamique record»

C’est le constat dressé par JLL, qui a analysé les chiffres du premier trimestre 2022 dans l’aire urbaine de Lyon. Pour le conseil, le marché réalise « un excellent départ dans la lignée de 2021 ».


Spirit Entreprises : première agence régionale près de Lyon

La filiale s’implante au sein de la zone industrielle Mi-Plaine, à Chassieu.


«Il y a une demande qui reste non satisfaite»

nullCédric Serre est le responsable de la FNAIM Auvergne Entreprises. Nous évoquons avec lui le marché de l’immobilier d’entreprise sur Clermont Auvergne Métropole, au travers du bilan annuel du marché dévoilé par l’organisation en début de mois.


Sogenial Immobilier acquiert 5.343 m² de locaux d’activités à Roanne

nullCette acquisition a été réalisée pour le compte de la SCPI « Coeur de Régions ».


Clermont Auvergne Métropole : +23% de demande placée en bureaux en 2021

Les chiffres ont été récemment dévoilés par la FNAIM Auvergne. La demande placée en locaux est en revanche en repli.


La phase règlementaire du PLUI de Clermont Auvergne Métropole est lancée

nullLes élus de la Ville et de la Métropole présentaient en cours de semaine dernière la concertation à venir autour du projet du plan local d’urbanisme intercommunal du territoire.


Décret tertiaire : comment la start-up lyonnaise Lowit veut prendre la main

nullL’entrepreneur Thomas Lagier, qui avait déjà cofondé en 2014 la société de modélisation urbaine Forcity (disparue en 2019), a récemment saisi l’opportunité du décret tertiaire pour créer une nouvelle start-up à Lyon. Lowit propose un diagnostic automatique, des recommandations de travaux et un suivi des performances.


Label bas carbone pan-européen : Bureau Veritas rejoint l’initiative

Ce futur label bas carbone pan-européen annoncé à l’occasion du MIPIM vise à promouvoir la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments sur l’ensemble de leur cycle de vie.


Immobilier de bureaux: demande placée en hausse au 1er trimestre à Lyon

La demande placée en bureaux dans la Métropole de Lyon a très nettement dépassé celle enregistrée au premier trimestre 2021. Sur le front des locaux d’activité, la tendance est à la stabilité par rapport à la même période de l’année dernière.