Capelli : chiffre d’affaires 9 mois en hausse de 7,7%

Les ventes du promoteur immobilier européen s’établissent, sur la période, à 205,8 millions d’euros.

Le Groupe Capelli, a annoncé ce mercredi son chiffre d’affaires pour les 9 premiers mois de son exercice 2021/20221. Sur 9 mois, l’activité progresse de 7,7% à 205,8 millions d’euros, tirée par les performances réalisées par la Suisse. L’exercice dans ce pays totalisera un niveau de ventes élevé.

Le Luxembourg, quant à lui, bénéficiera dès l’an prochain de programmes importants arrivés à maturité. La France réalise de belles performances commerciales. Elle est néanmoins pénalisée à date par un effet de base défavorable et par des recours de plus en plus fréquents.

Croissance de 6,1% au troisième trimestre

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2021-2022, que le groupe décrit comme « peu représentatif de l’activité de l’ensemble de l’exercice », évolue en hausse de 6,1% par rapport à l’an dernier à 64,7 millions d’euros.

Pour l’exercice en cours, Capelli déclare avoir les moyens de réaliser un chiffre d’affaires en croissance d’environ 20% mais reste tributaire de l’environnement global pouvant entraîner certains décalages. Sur les 12 prochains mois, le chiffre d’affaires du Groupe bénéficiera de l’exécution de

nombreux programmes de grande envergure (CA > à 100 millions d’euros) tant en France qu’au Luxembourg. Sur la période, l’international représente 29% du chiffre d’affaires total.

La trajectoire de croissance reste dynamique

Le groupe affiche de très bonnes performances auprès des institutionnels (ventes en bloc). La demande de ce type reste élevée et maintient une part significative de ses ventes en diffus (retour des investisseurs individuels).

Sur le plan commercial, la trajectoire de croissance reste dynamique avec une focalisation accrue sur les grands projets ceci afin de maximiser les marges en optimisant les démarches administratives et en réduisant les coûts fixes et les frais de commercialisation.

Cette stratégie de grands projets, couplée à la prépondérance des ventes en bloc, entraînera une activité moins linéaire que l’ancien business modèle très majoritairement diffus. Pour l’heure, le niveau de commercialisation des programmes en cours est élevé avec plus de 93% des lots réservés ou actés au 31 décembre 2021.

Bonne visibilité

Le Backlog à 715 millions d’euros dont 147 millions d’euros à l’international octroie au Groupe une bonne visibilité et de belles perspectives pour les mois à venir malgré des délais d’obtention des permis de construire qui s’allongent pour l’ensemble des acteurs du secteur.

Des programmes de grande envergure comme la Scène des Loges à Paris 15e (permis de construire en cours d’instruction), South Village - Luxembourg (permis obtenu pour 20 000 m2), ou encore des bureaux vendus en bloc à Bordeaux (permis purgé pour 20.000 m²) sont de nature à sécuriser l’activité à moyen terme.

« Le dernier trimestre traditionnellement extrêmement fort pour le Groupe sera dynamique, cependant les derniers fonciers à acheter sur l’exercice et commercialisés en bloc à 90% nécessitent une gestion des recours qui ont connu un fort regain depuis le début de l’exercice. Ces éléments exogènes, pourraient entraîner des décalages d’activité sur le T1 2022-2023. » Capelli






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Devant les promoteurs, la Métropole dit souhaiter une régulation des prix du foncier

Béatrice Vessiller et Renaud Payre ont, à l’occasion des pyramides d’argent de la fédération des promoteurs immobiliers, exprimé leurs ambitions en matière de production de logements.


Villeurbanne : inauguration des résidences « Cosmopolis » et « Arch »


Ces résidences développées par Rhône Saône Habitat et Cogedim ont été inaugurées le 14 septembre. La première comprend des logements en bail réel solidaire. Le maire et du vice-président de la Métropole de Lyon, ont, à cette occasion, appelé à une régulation du foncier.


Pyramides d’Argent : le campus EM Lyon remporte le Grand prix régional

La Fédération des Promoteurs Immobiliers de la Région Lyonnaise organisait mercredi 14 septembre sa cérémonie des Pyramides, qui s’est tenue à l’Embarcadère. Cogedim a été lauréat pour ce projet développée à Gerland.


Assises du BTP : le Gouvernement annonce 13 premières mesures

nullCes mesures visent à « soutenir et simplifier les opérations économiques du secteur ».


« Nous, promoteurs, n’achetons pas des fonciers chers de gaieté de coeur »

nullPascal Boulanger est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI). Nous évoquons avec lui son ressenti après la présentation des premières mesures prises suite aux Assises du bâtiment et des travaux publics, mais aussi les problématiques en matière de foncier.


Pour la CAPEB, les Assises sont un 1er pas encourageant mais encore insuffisant

13 premières mesures issues des Assises du bâtiment et des travaux publics ont été annoncées pour soutenir et simplifier les opérations économiques du secteur. Le résultat est jugé insuffisant pour répondre à l’inquiétude des entreprises artisanales du bâtiment.


La FFB salue les mesures découlant des Assises du BTP

nullCe premier rendu valide, selon la fédération du bâtiment, quelques-unes de ses propositions.


Nouvelle baisse des réservations de logements neufs

Le repli est particulièrement sensible sur les ventes en bloc et celles destinées aux particuliers investisseurs, selon les derniers chiffres de la FPI.


La FFB révise à la baisse ses prévisions d’activité 2022

null
La fédération du bâtiment a mis à jour ses prévisions au regard de l’impact du contexte macroéconomique et géopolitique.


A Saint-Étienne, un marché de l’immobilier neuf désormais sous-offreur

C’est ce que révèle le dernier observatoire de l’habitat dévoilé par Epures. Le marché de l’immobilier neuf dans le Sud Loire a frôlé, l’an dernier, les 500 ventes.


L’artisanat du bâtiment inquiet pour 2023 malgré une conjoncture encore favorable

Le secteur est inquiet suite à la hausse des prix des matériaux et de l’énergie enregistrée au 2e trimestre, et aux conséquences des difficultés d’approvisionnement.


Des bailleurs intègrent l’objectif de désimperméabilisation dans leurs projets

La Métropole s’est engagée ce lundi avec l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse pour agir sur l’origine de la dégradation des milieux aquatiques.


Un marché de l’investissement immobilier résidentiel empreint d’incertitudes

CBRE a réagi aux chiffres Immostat de l’investissement résidentiel au deuxième trimestre 2022.


Catherine Vautrin devient présidente de l’ANRU

L’ancienne ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité a été nommée a la présidence du conseil d’administration de l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Elle succède à Olivier Klein, désormais ministre délégué au logement


Reflux des permis de construire et des mises en chantier

Les permis de construire sont en recul sur trois mois, après un début d’année marqué par une nette poussée des autorisations. Les mises en chantier sont, elles aussi, en repli sur cette même période. Sur 12 mois, la situation est contrastée, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.