Les propriétaires immobiliers lancent une pétition sur les DPE

Face à la récente polémique portant sur l’exactitude des DPE, l’UNPI a annoncé lancer une pétition nationale à destination de la Première ministre, Elisabeth Borne.

Les propriétaires immobiliers ont annoncé lundi lancer une pétition nationale à destination de la Première ministre, Elisabeth Borne. Selon une étude d’Hello Watt (toutefois critiquée par la CDI FNAIM) réalisée sur plus de 200 logements, 71% des DPE seraient inexacts. Or « c’est pourtant sur la base de ces diagnostics que seront retirés du marché locatif », note l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), avec plus de 2 millions de logements retirés dans les deux années à venir et plus de 11 millions d’ici à 2034, soit « un chiffre vertigineux qui ne peut qu’inquiéter propriétaires et locataires ».

L’UNPI note que le nouveau DPE, mis en place par la loi « Climat et Résilience », tient compte désormais du niveau de CO2 dégagé par les biens immobiliers, mais aussi du niveau d’isolation et du système de chauffage.

« Adieu chaudières au gaz et au fioul. Les logements classés G sont désormais considérés comme « indécents » et impropres à la location. Ces biens seront retirés du marché locatif parce que les propriétaires n’ont ni le temps ni l’argent pour engager de lourds travaux de mise aux normes, dans un contexte de pénurie de matériaux et de main d’œuvre. »

UNPI

De nombreux biens amenés à être retirés du marché locatif

Les propriétaires, qui indiquent être conscients de l’enjeu environnemental et de leur responsabilité dans cette évolution, se disent, certes, prêts à consentir à beaucoup d’efforts. Mais l’addition s’avère, selon eux, « trop lourde en l’état ». Aussi, la voix des propriétaires doit être entendue, estime l’Union, qui indique représenter 25 millions de propriétaires immobiliers.

Christophe Demerson, le président de l’UNPI a appuyé la pétition.

« On ne peut pas faire peser le poids de la rénovation énergétique sur les seuls propriétaires immobiliers, déjà surtaxés par une hausse historique des impôts locaux. L’impact de la rénovation énergétique touchera tout le monde : propriétaires et locataires ! Entre les biens retirés du marché locatif et les loyers à la hausse pour compenser les frais liés à la rénovation, il n’y aura aucun gagnant ! »

Christophe Demerson

L’UNPI lance ainsi un large appel à la mobilisation via cette pétition qui vise à « mettre le gouvernement face à la réalité et face à ses responsabilités ». Dans cette pétition, l’UNPI demande à ce que tous les travaux de rénovation énergétiques engagés par les propriétaires immobiliers - occupants comme bailleurs - soient intégralement déductibles fiscalement.

La pétition en ligne destinée à Elisabeth Borne peut être visualisée à l'adresse suivante : unpi-agir.org/dpe






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

J’ai signé votre pétition en espérant que la voix des bailleurs soit enfin entendue. Je voudrais attirer votre attention sur le cas des petits logements, fortement pénalisés par le calcul des DPE avec le logiciel utilisé aujourd’hui : malgré une bonne inertie thermique, la mauvaise note est assurée. Mon fils en fait les frais dans son studio de 18 m² entièrement refait à neuf cette année. Ce studio situé dans un immeuble Renaissance dans une traboule du Vieux Lyon a obtenu la note G ! Alors qu’il est sur le point de terminer son prêt, il ne pourra bientôt plus louer ce logement magnifique. Inutile de vous dire que nous sommes très remontés et prêts à descendre dans la rue, ce que nous n’avons jamais jusqu’à présent. J’ai également effectué des recherches pour voir le bien fondé de l’isolation thermique et je suis tombée sur deux retours d’expérience guère encourageants : voir article du Monde en septembre 2020 (https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/10/04/en-allemagne-les-renovations-energetiques-des-batiments-n-ont-pas-fait-baisser-la-consommation_6054715_3234.html) et l’étude anglaise publiée par Marianne ce mois de janvier. Ces articles montrent que beaucoup d’argent est dilapidé pour pas grand-chose…

Signaler un abus

bonjour,
j’ai bien reçu le dernier numéro de la revue 25 millions de propriétaires dans lequel vous demandez de signer notre pétition en ligne unpi-agir.org/dpe ,mais la pétition est introuvable sur ce site.
merci de votre retour.
AM

Signaler un abus

Bonjour,
je viens de recevoir le n°25 millions de propriétaire
je ne trouve pas le document concernant la pétition
merci de bien vouloir faire le nécessaire pour que je puisse
la signer.
Dans l’attente
FOPPA

Signaler un abus

Suite à votre conseil, je demande la défiscalisation des travaux d’isolation .
Les travaux dont les délais d’exécution ne pourront être réalisés pour l’ensemble du territoire.

Signaler un abus

Impossible de signer la pétition ????
Comment fait-on ?

Signaler un abus

Bonjour,
Impossible de signer la pétition concernant le nouveau DPE, car elle est introuvable…

Signaler un abus

Bonjour je ne trouve pas la pétition à signer ,pourtant c’est urgent de se mobiliser en nombre ,une pétition est ce suffisant ?j’ en doute.

Signaler un abus

Difficile de diffuser la pétition à nos proches …. elle est introuvable ….

Signaler un abus

je ne trouve pas la pétition pour la signer, c’est Urgent!!!!!!

Signaler un abus

Bonjour, Ou puis je signer votre pétition?
Cordialement

Signaler un abus

Je rappelle le lien de la pétition présent en bas de l’article:
https://unpi-agir.org/dpe

Signaler un abus

Bonjour,
Un grand merci à l’UNPI pour le lancement de cette pétition. Cette initiative a le mérite de fédérer les consciences et sans doute de « réveiller » nos gouvernants sur la dimension « hors sol » de la loi « climat -résilience ». Tous les propriétaires bailleurs, dont je suis, que je connais, sont désemparés et remontés depuis l’annonce péremptoire du calendrier de mise en conformité des logements dont le DPE est jugé insuffisant. En pleine hausse des matériaux, il est important que le gouvernement prenne en compte cette conjoncture qui rend obsolète cette loi dont seul le propriétaire bailleur fait les frais.
Cordialement

Signaler un abus

Le racket et le flicage vont commencer. Après le DPE qui va interdire définitivement les locations de petites surfaces impossibles à rénover techniquement , établir un impôt sur ces studios devenus vacants par déduction, dévaloriser notre résidence, les amendes pour ne pas avoir détaillé l’occupation des biens que nous possédons, vont pleuvoir à la rentrée. Propriétaires nous allons avoir la note du « quoi qu’il en coûte » et de la suppression de la taxe d’habitation. Car aux yeux de notre président nous sommes coupables d’avoir acquis un capital faisant de nous des rentiers insensibles au confort des locataires. Pour ma part je viens de perdre 140000 eur de rabais sur 3 biens vendus groupés, afin de me libérer d’une pépite de 15 m² loi carrez mais 23m² habitable, dans laquelle ma dernière note de travaux est 1900 eur pour le changement d’un vélux et qui est devenu un boulet car noté G. Dans l’autre studio classé D DE 17m², 4000 eur non obligatoire pour radiateur, seche serviette, parquet et cuisine les plus hauts de gamme, puis réparation baie vitrée, avec un mois de loyer gratuit pour dérangement. Mais ce logiciel injuste m’a classé au même titre qu’un marchand de sommeil louant une cave avec carreaux brisés. Désirant être conforme à la loi je me suis renseigné chez « maprimerenov ». Réponse, je ne devrais pas vous le dire car je suis fonctionnaire, mais je vais vous déMontrer qu’il ne faut pas vous enfoncer en faisant des travaux qui ne feront pas remonter la note pour être aux normes. Très inquiet je téléphone à une agence qui me répond qu’ils ont été sidérés qu’une telle loi passe et que mon studio d’une valeur de 100000 eur ne valait même plus le prix d’une cave et qu’il ne le prendrait pas. Quant au diagnostiqueur le rapport indique pour un studio dans le centre ville batiment classé, changement fenêtre en bois avec accord copropriété et batiment de France, isolation mûrs et plafond, pompe à chaleur (où la mettre, surtout à l’extérieur et en plein centre ville), puis un prix entre 6000 et 9000 eur le tout. Avec l’inflation et le coût des matières premières quel artisan ferait un tel prix et dans quel délai ? Conclusion, on aura la punition d’avoir un bien qui ne rapporte plus mais qui va coûter à vie, l’impôt foncier, les charges, les travaux de copropriété, et qui va se dégrader dans le temps car non chauffé. On est donc dans une arnaque bien rodée.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Logement : ce qui change en ce 1er janvier

Les APL sont rehaussées, tout comme les plafonds de loyer du dispositif “Loc’Avantages”, ceux encadrant le logement locatif social et l’accession sociale, et les plafonds de ressources dits « ANAH ». Le dispositif « MonAccompagnateurRenov » est en outre mis en œuvre en ce début de mois.


Une nouvelle version pour la carte des loyers


Le ministère chargé de la Ville et du Logement publie une nouvelle version de cette carte, en partenariat avec l’ANIL, Leboncoin et le groupe Seloger


Remise du livre blanc de l’habitat de la Métropole de Lyon

nullCette remise a été effectuée jeudi en première séquence d’une assemblée citoyenne organisée par le Conseil de développement. Deux débats ont été ouverts autour du « Pouvoir d’habiter ».


Massena, station de métro où les loyers sont les plus élevés à Lyon

nullC’est le résultat d’une étude menée par Flatlooker qui a publié quatre cartes des loyers placés en fonction des stations de métro, dans les villes de Paris, Marseille, Lyon et Lille.


Fin des panneaux publicitaires dans les résidences SACVL

S’inscrivant dans la démarche portée par le règlement local de publicité, le bailleur de la Ville de Lyon a d’ores et déjà retiré 75% des panneaux publicitaires présents sur ses terrains.


Clermont Auvergne Métropole adopte son nouveau PLH

Clermont Auvergne Métropole vient d’adopter à l’unanimité son nouveau programme local de l’habitat pour les années 2023-2028.


DCB International vend les 36 logements de M Lyon à Alliade Habitat


Cette opération fait suite à la vente de 27.000 m² de bureaux et commerces à BlackRock Real Assets.
» Squale, nouvelle étape du développement de « Plug & Play »


Une proposition de loi adoptée contre l’occupation illicite des logements

Vendredi, l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi visant à protéger les logements contre l’occupation illicite.


Action Logement va baisser de 55% ses émissions carbone dès 2030

Le groupe vise par ailleurs une baisse de 10% d’économie d’énergie en deux ans.


A Lyon, une longue attente avant qu’un achat immobilier soit rentable

null
Cafpi a fait part de sont étude annuelle sur l’opportunité d’acheter par rapport à la location.


Coliving : Colonies et CDC Habitat annoncent un partenariat

Les deux entités ont fait part d’un partenariat portant sur un investissement cible de 200 millions d’euros pour développer des résidences de coliving en zones tendues.


Pas d’explosion, pour l’heure, des impayés de loyers

nullLe ministre chargé de la Ville et du Logement a réuni l’observatoire national des impayés locatifs.


Logement : Gérard Collomb fustige la politique de la Métropole

Dans un tweet écrit avant l’ouverture du 82e congrès HLM à Lyon Eurexpo, Gérard Collomb a commenté sur twitter « la chute » en matière de production de logements.


Le 82e congrès HLM s’ouvre ce mardi à Lyon

Le congrès organisé par l’Union sociale pour l’habitat se tiendra sur trois jours à Eurexpo. Il accueillera ce mardi le ministre du logement, Olivier Klein.


Encadrement des loyers : Villeurbanne veut sanctionner les contrevenants

nullLe maire de Villeurbanne a demandé des sanctions envers les contrevenants aux règles d’encadrement des loyers mises en place dans la ville.