Les propriétaires immobiliers lancent une pétition sur les DPE | Lyon Pôle Immo

Les propriétaires immobiliers lancent une pétition sur les DPE

Face à la récente polémique portant sur l’exactitude des DPE, l’UNPI a annoncé lancer une pétition nationale à destination de la Première ministre, Elisabeth Borne.

Les propriétaires immobiliers ont annoncé lundi lancer une pétition nationale à destination de la Première ministre, Elisabeth Borne. Selon une étude d’Hello Watt (toutefois critiquée par la CDI FNAIM) réalisée sur plus de 200 logements, 71% des DPE seraient inexacts. Or « c’est pourtant sur la base de ces diagnostics que seront retirés du marché locatif », note l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), avec plus de 2 millions de logements retirés dans les deux années à venir et plus de 11 millions d’ici à 2034, soit « un chiffre vertigineux qui ne peut qu’inquiéter propriétaires et locataires ».

L’UNPI note que le nouveau DPE, mis en place par la loi « Climat et Résilience », tient compte désormais du niveau de CO2 dégagé par les biens immobiliers, mais aussi du niveau d’isolation et du système de chauffage.

« Adieu chaudières au gaz et au fioul. Les logements classés G sont désormais considérés comme « indécents » et impropres à la location. Ces biens seront retirés du marché locatif parce que les propriétaires n’ont ni le temps ni l’argent pour engager de lourds travaux de mise aux normes, dans un contexte de pénurie de matériaux et de main d’œuvre. »

UNPI

De nombreux biens amenés à être retirés du marché locatif

Les propriétaires, qui indiquent être conscients de l’enjeu environnemental et de leur responsabilité dans cette évolution, se disent, certes, prêts à consentir à beaucoup d’efforts. Mais l’addition s’avère, selon eux, « trop lourde en l’état ». Aussi, la voix des propriétaires doit être entendue, estime l’Union, qui indique représenter 25 millions de propriétaires immobiliers.

Christophe Demerson, le président de l’UNPI a appuyé la pétition.

« On ne peut pas faire peser le poids de la rénovation énergétique sur les seuls propriétaires immobiliers, déjà surtaxés par une hausse historique des impôts locaux. L’impact de la rénovation énergétique touchera tout le monde : propriétaires et locataires ! Entre les biens retirés du marché locatif et les loyers à la hausse pour compenser les frais liés à la rénovation, il n’y aura aucun gagnant ! »

Christophe Demerson

L’UNPI lance ainsi un large appel à la mobilisation via cette pétition qui vise à « mettre le gouvernement face à la réalité et face à ses responsabilités ». Dans cette pétition, l’UNPI demande à ce que tous les travaux de rénovation énergétiques engagés par les propriétaires immobiliers - occupants comme bailleurs - soient intégralement déductibles fiscalement.

La pétition en ligne destinée à Elisabeth Borne peut être visualisée à l'adresse suivante : unpi-agir.org/dpe






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

J’ai signé votre pétition en espérant que la voix des bailleurs soit enfin entendue. Je voudrais attirer votre attention sur le cas des petits logements, fortement pénalisés par le calcul des DPE avec le logiciel utilisé aujourd’hui : malgré une bonne inertie thermique, la mauvaise note est assurée. Mon fils en fait les frais dans son studio de 18 m² entièrement refait à neuf cette année. Ce studio situé dans un immeuble Renaissance dans une traboule du Vieux Lyon a obtenu la note G ! Alors qu’il est sur le point de terminer son prêt, il ne pourra bientôt plus louer ce logement magnifique. Inutile de vous dire que nous sommes très remontés et prêts à descendre dans la rue, ce que nous n’avons jamais jusqu’à présent. J’ai également effectué des recherches pour voir le bien fondé de l’isolation thermique et je suis tombée sur deux retours d’expérience guère encourageants : voir article du Monde en septembre 2020 (https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/10/04/en-allemagne-les-renovations-energetiques-des-batiments-n-ont-pas-fait-baisser-la-consommation_6054715_3234.html) et l’étude anglaise publiée par Marianne ce mois de janvier. Ces articles montrent que beaucoup d’argent est dilapidé pour pas grand-chose…

Signaler un abus

bonjour,
j’ai bien reçu le dernier numéro de la revue 25 millions de propriétaires dans lequel vous demandez de signer notre pétition en ligne unpi-agir.org/dpe ,mais la pétition est introuvable sur ce site.
merci de votre retour.
AM

Signaler un abus

Bonjour,
je viens de recevoir le n°25 millions de propriétaire
je ne trouve pas le document concernant la pétition
merci de bien vouloir faire le nécessaire pour que je puisse
la signer.
Dans l’attente
FOPPA

Signaler un abus

Suite à votre conseil, je demande la défiscalisation des travaux d’isolation .
Les travaux dont les délais d’exécution ne pourront être réalisés pour l’ensemble du territoire.

Signaler un abus

Impossible de signer la pétition ????
Comment fait-on ?

Signaler un abus

Bonjour,
Impossible de signer la pétition concernant le nouveau DPE, car elle est introuvable…

Signaler un abus

Bonjour je ne trouve pas la pétition à signer ,pourtant c’est urgent de se mobiliser en nombre ,une pétition est ce suffisant ?j’ en doute.

Signaler un abus

Difficile de diffuser la pétition à nos proches …. elle est introuvable ….

Signaler un abus

je ne trouve pas la pétition pour la signer, c’est Urgent!!!!!!

Signaler un abus

Bonjour, Ou puis je signer votre pétition?
Cordialement

Signaler un abus

Je rappelle le lien de la pétition présent en bas de l’article:
https://unpi-agir.org/dpe

Signaler un abus

Bonjour,
Un grand merci à l’UNPI pour le lancement de cette pétition. Cette initiative a le mérite de fédérer les consciences et sans doute de « réveiller » nos gouvernants sur la dimension « hors sol » de la loi « climat -résilience ». Tous les propriétaires bailleurs, dont je suis, que je connais, sont désemparés et remontés depuis l’annonce péremptoire du calendrier de mise en conformité des logements dont le DPE est jugé insuffisant. En pleine hausse des matériaux, il est important que le gouvernement prenne en compte cette conjoncture qui rend obsolète cette loi dont seul le propriétaire bailleur fait les frais.
Cordialement

Signaler un abus

Le racket et le flicage vont commencer. Après le DPE qui va interdire définitivement les locations de petites surfaces impossibles à rénover techniquement , établir un impôt sur ces studios devenus vacants par déduction, dévaloriser notre résidence, les amendes pour ne pas avoir détaillé l’occupation des biens que nous possédons, vont pleuvoir à la rentrée. Propriétaires nous allons avoir la note du « quoi qu’il en coûte » et de la suppression de la taxe d’habitation. Car aux yeux de notre président nous sommes coupables d’avoir acquis un capital faisant de nous des rentiers insensibles au confort des locataires. Pour ma part je viens de perdre 140000 eur de rabais sur 3 biens vendus groupés, afin de me libérer d’une pépite de 15 m² loi carrez mais 23m² habitable, dans laquelle ma dernière note de travaux est 1900 eur pour le changement d’un vélux et qui est devenu un boulet car noté G. Dans l’autre studio classé D DE 17m², 4000 eur non obligatoire pour radiateur, seche serviette, parquet et cuisine les plus hauts de gamme, puis réparation baie vitrée, avec un mois de loyer gratuit pour dérangement. Mais ce logiciel injuste m’a classé au même titre qu’un marchand de sommeil louant une cave avec carreaux brisés. Désirant être conforme à la loi je me suis renseigné chez « maprimerenov ». Réponse, je ne devrais pas vous le dire car je suis fonctionnaire, mais je vais vous déMontrer qu’il ne faut pas vous enfoncer en faisant des travaux qui ne feront pas remonter la note pour être aux normes. Très inquiet je téléphone à une agence qui me répond qu’ils ont été sidérés qu’une telle loi passe et que mon studio d’une valeur de 100000 eur ne valait même plus le prix d’une cave et qu’il ne le prendrait pas. Quant au diagnostiqueur le rapport indique pour un studio dans le centre ville batiment classé, changement fenêtre en bois avec accord copropriété et batiment de France, isolation mûrs et plafond, pompe à chaleur (où la mettre, surtout à l’extérieur et en plein centre ville), puis un prix entre 6000 et 9000 eur le tout. Avec l’inflation et le coût des matières premières quel artisan ferait un tel prix et dans quel délai ? Conclusion, on aura la punition d’avoir un bien qui ne rapporte plus mais qui va coûter à vie, l’impôt foncier, les charges, les travaux de copropriété, et qui va se dégrader dans le temps car non chauffé. On est donc dans une arnaque bien rodée.

Signaler un abus

Le DPE que je viens de faire réaliser classe mon petit deux pièces en « G », les précédents diagnostics le classait en « E ». Je l’ai habité 17 ans et je le loue depuis 8 ans. Toutes mes statistiques de consommation tournent autour de 850 kWh/an pour 28 m², quelque soit la personne qui y a habité. Le nouveau DPE lui attribue une consommation annuelle de 11902 kWh d’énergie finale, soit un facteur 15 ! C’est assez hallucinant.
A supposer que je sois contraint de vendre cet appartement. La personne qui l’achètera va récupérer (au rabais) un logement très sain avec une facture d’énergie qui sera au maximum de 70€ par mois.
C’est assez stupéfiant.
Quels sont les recours dont nous disposons sur le plan juridique pour dénoncer un document basé sur une méthode de calcul manifestement erronée ?
En vous remerciant de votre réponse

Signaler un abus

Bonjour, Le dernier DPE que j’ai fait réalisé est un SCANDALE. Les valeurs par défaut qui figurent dedans (date construction de la bâtisse, conductivité thermique des matériaux, etc…), et la ventilation naturelle font que mes logements ont été grandement déclassés. Depuis 20 ans, j’ai toutes les consommations des différents locataires en place, (qui ne se sont jamais plaints d’avoir froid dans ma région de montagne ou trop chaud en été). Et pour arriver à la valeur de consommation la plus basse en KWH/AN énoncée dans ces DPE 2022, ma question devient « combien d’appareils électriques dois-je rajouter pour arriver à ces valeurs 2 fois supérieures à la réalité ? »!!! Alors, je signerais bien une pétition, mais pas celle que vous proposez, car je ne désire pas du tout que l’Etat aide à financer des travaux INUTILES (liés aux lobbiing en place) et surtout basé sur des valeurs ERRONEES.
Cependant, je rejoindrais bien votre association, car il faut se battre ensemble contre tous ces ABUS. Merci d’exister.

Signaler un abus

Je suis hors de moi et complètement désabusé : DPE cet AM dans notre bel immeuble : constructions des locaux…2010/2016 (!). Nec plus ultra de l’isolation thermique (murs, fenêtres et planchers), éclairage LED partout, consommation énergie primaire chaufferie collective 130 kw/m2 y compris eau chaude sanitaire 600 m3 au total…attesté sur toutes les dernières années. Pas de triche possible la chaufferie fonctionne 24/24, 365/365. Je m’attendais à B… Oui, mais c’est une résidence étudiante, donc les logements sont forcément petits et l’algorithme du gouvernement n’est pas du tout prévu pour ça. Du coup, des logements classés E, presque limite F ! Si je raisonne plateau par plateau on sera sûr C voire très probablement B selon l’expert. Conclusion, l’algorithme des DPE est vraiment foireux puisque, même isolées aux normes les plus sévères (équivalent RT 2012), et consommations réelles à l’appui, les surfaces de 15/20 m2 sont systématiquement pénalisées. C’est complètement délirant. Forcément à revoir. Cela n’a ni queue ni tête.

Signaler un abus

Le DPE est du simple délire en coproprieté car chaque apprt a son propre DPE et ses propres problemes.

Untel va vouloir une isolation exterieure, untel va vouloir refaire les terrasses… et ces travaux collectifs ne seront jamais votés car ne concernent que qq personnes.

Résultat des procédures de certains coproprietaires pour impossibilité de louer vis a vis des autres copro.

Ce DPE est un non-sens total, completement irréaliste.
Du pur délire administratif.

Courage fuyons

Signaler un abus

Pour continuer ce délire, dans une copro nous envisagons de chauffer les caves et parking pour eviter d’avoir des sous-sols non chauffés pénalisants.

Cela nous coutera moins cher que de refaire l’isolation interieure des apparts………….

N’importe quoi

Signaler un abus

Bonjour, l’interdiction de louer pour cause de mauvais dpe est en contradiction avec l’article 17 de la constitution de 1789. Quand une organisation de défense des propriétaires (et locataires également touchés) s’emparera-t-elle de cette aspect de la question?
Les propriétaires sont aussi des électeurs…..et nos élus ne comprennent que le rapport de force. Il est temps de leur faire savoir.

Signaler un abus

Complément à mon précédent commentaire : il ne faut pas se battre pour un aménagement du DPE contraignant, mais pour une abolition pure et simple de cette mesure. C’est cette pétition que je signerai.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Adoption de la proposition de loi sur la régulation des meublés de tourisme

Cette proposition de loi doit permettre, selon Guillaume Kasbarian, «de simplifier les procédures et d’accompagner les collectivités dans ces projets».


Expulsions locatives : les délinquants désormais priorisés

La préfecture du Rhône a indiqué s’engager à traiter en priorité les procédures d’expulsion pour les locataires à l’origine de troubles de voisinage ou encore de vente de stupéfiants.


Le projet de loi pour développer l’offre de logements abordables dévoilé

Le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian, l’a présenté ce vendredi, en conseil des ministres.


La hausse des loyers ne peut toujours pas dépasser 3,5%

L’indice de référence des loyers a été publié vendredi dernier. L’augmentation reste plafonnée.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


Une offre locative en chute de 16,27% depuis l’encadrement des loyers à Lyon

nullC’est le résultat d’une étude dévoilée ce lundi par l’Unis Lyon Rhône, lors de sa traditionnelle réunion des propriétaires bailleurs.


La tension locative au plus haut

Selon une étude Orpi publiée cette semaine, un tiers des personnes en recherche d’un bien à la location ont envoyé plus de 10 demandes de visite.


La refonte du DPE fait débat

La question de la refonte du DPE s’est invitée mardi à la conférence de présentation des chiffres de la promotion immobilière en région lyonnaise.


Guillaume Kasbarian, nouveau ministre délégué au Logement

Le nouveau ministre succède à Patrice Vergriete, qui devient, lui, ministre délégué chargé des transports.


Bail Rénov’ se déploie en France

Le déploiement de ce dispositif a été amorcé à partir de ce lundi sur le territoire national.


Action Logement Immobilier a développé 4.778 logements neufs en AURA en 2023

nullLa filiale du groupe Action Logement en a par ailleurs réhabilité 3.775 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.


L’Alliance pour le logement tire la sonnette d’alarme

Le collectif regroupant les principales fédérations de la filière organisait ce mercredi une conférence de presse.


SLCI, nouveau nom de Procivis Rhône

Le 1er janvier 2024, Procivis Rhône a changé de nom et est devenu SLCI.


Une hausse des loyers inférieure à l’inflation, selon LocService

LocService a dévoilé ce mercredi son dernier observatoire du marché locatif.


Une nouvelle version de la carte des loyers

Le ministère chargé du logement a publié une nouvelle version de la carte des loyers, en partenariat avec l’ANIL, Leboncoin et Seloger.