La tension locative au plus haut | Lyon Pôle Immo

La tension locative au plus haut

Selon une étude Orpi publiée cette semaine, un tiers des personnes en recherche d'un bien à la location ont envoyé plus de 10 demandes de visite.

Orpi a récemment réalisé une étude sur la recherche d’un bien à la location. Selon celle-ci, les recherches se compliquent avant même d’avoir mis un pied dans un appartement. Pour avoir la chance de visiter un bien sur place, il faut désormais envoyer de nombreuses demandes, indique Orpi.

33% des interrogés ont en effet envoyé, depuis le début de leurs recherches, plus de 10 demandes de visite. 67% d’entre eux en ont réalisé entre 1 et 10. Pourtant, plus de la moitié, à savoir 54%, n’a encore réalisé aucune visite, du fait de prix trop élevés, de DPE mauvais, ou encore de manque d’offre dans le secteur demandé. Un tiers (33%) n’en a effectué seulement qu'une à trois.

De nombreuses personnes interrogées revoient leurs projets. Presque un tiers (30,5%) des répondants ont avoué avoir abandonné l’idée de chercher un bien en location pour le moment, tandis que plus d’un tiers d’entre eux (33,2%) a choisi d’augmenter son budget pour optimiser ses chances. 19% des interrogés ont inversement décidé d’opter pour des solutions alternatives (logement chez les parents, plateformes de location court terme, sous-location, etc...) afin de patienter, en espérant un retour à la normale à la fin de l’été…

"Un véritable parcours du combattant"

Orpi note que si la solidité du dossier constituait auparavant un véritable atout pour certains, la recherche d’un logement en location semble "s’avérer être un véritable parcours du combattant pour l’ensemble des Français" : ceux qui étaient d’ores et déjà pénalisés lors de la sélection des dossiers, les étudiants, retraités, personnes sans emplois et auto-entrepreneurs sont d’autant plus impactés aujourd’hui (44%). Le réseau note aussi que la moitié (46,2%) des répondants sont salariés au sein d’une entreprise.

Les logements de taille moyenne, souvent pris d’assaut, sont les plus demandés avec 36,9% des candidats à la location interrogés à la recherche d’un T2. 6,6% sont à la recherche d’une petite surface et optent ainsi pour un studio. 54% des interrogés souhaitent trouver un logement à occuper seul.

De leur côté, 36% des interrogés s’efforcent de trouver un T3, tandis que 20,3% sont à la recherche de très grands appartements (T4 et plus). Ici aussi, une certaine logique : 22,9% des interrogés souhaitent aménager avec leur conjoint, tandis que 20,2% sont à la recherche d’un cocon familial (pour 3 personnes et plus.) Le budget alloué au bien de leurs rêves est également fortement impacté. 67% des répondants souhaitent octroyer entre 500€ et 800€ à leur loyer mensuel, 25,5% sont prêts à investir entre 800€ et 1.200€, tandis que seuls 7,2% ont prévu une enveloppe de 1.200€ et plus.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Malgré l’encadrement, la hausse des loyers se poursuit à Lyon

La conférence de presse de la FNAIM en cours de semaine dernière a permis de faire un point sur le marché locatif en région lyonnaise.


Adoption de la proposition de loi sur la régulation des meublés de tourisme

Cette proposition de loi doit permettre, selon Guillaume Kasbarian, «de simplifier les procédures et d’accompagner les collectivités dans ces projets».


Expulsions locatives : les délinquants désormais priorisés

La préfecture du Rhône a indiqué s’engager à traiter en priorité les procédures d’expulsion pour les locataires à l’origine de troubles de voisinage ou encore de vente de stupéfiants.


Le projet de loi pour développer l’offre de logements abordables dévoilé

Le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian, l’a présenté ce vendredi, en conseil des ministres.


La hausse des loyers ne peut toujours pas dépasser 3,5%

L’indice de référence des loyers a été publié vendredi dernier. L’augmentation reste plafonnée.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


Une offre locative en chute de 16,27% depuis l’encadrement des loyers à Lyon

nullC’est le résultat d’une étude dévoilée ce lundi par l’Unis Lyon Rhône, lors de sa traditionnelle réunion des propriétaires bailleurs.


La tension locative au plus haut

Selon une étude Orpi publiée cette semaine, un tiers des personnes en recherche d’un bien à la location ont envoyé plus de 10 demandes de visite.


La refonte du DPE fait débat

La question de la refonte du DPE s’est invitée mardi à la conférence de présentation des chiffres de la promotion immobilière en région lyonnaise.


Guillaume Kasbarian, nouveau ministre délégué au Logement

Le nouveau ministre succède à Patrice Vergriete, qui devient, lui, ministre délégué chargé des transports.


Bail Rénov’ se déploie en France

Le déploiement de ce dispositif a été amorcé à partir de ce lundi sur le territoire national.


Action Logement Immobilier a développé 4.778 logements neufs en AURA en 2023

nullLa filiale du groupe Action Logement en a par ailleurs réhabilité 3.775 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.


L’Alliance pour le logement tire la sonnette d’alarme

Le collectif regroupant les principales fédérations de la filière organisait ce mercredi une conférence de presse.


SLCI, nouveau nom de Procivis Rhône

Le 1er janvier 2024, Procivis Rhône a changé de nom et est devenu SLCI.


Une hausse des loyers inférieure à l’inflation, selon LocService

LocService a dévoilé ce mercredi son dernier observatoire du marché locatif.