Les chiffres du droit au logement opposable dévoilés | Lyon Pôle Immo

Les chiffres du droit au logement opposable dévoilés

112.080 recours au titre du droit au logement ou à l’hébergement opposable ont été déposés en 2022.

Le ministère du logement a partagé au Haut Comité pour le droit au logement les chiffres du droit au logement opposable (DALO) et a l’hébergement opposable (DAHO). Ces chiffres font état de la stabilité de la reprise de l’activité des commissions, après les craintes de baisse durable après la crise sanitaire. L’Etat indique poursuivre ses efforts et son engagement pour assurer le relogement rapide de ces ménages.

112.080 recours ont été déposés en 2022 au titre du droit au logement ou à l’hébergement opposable, en très légère baisse par rapport à l’année 2021, où 113.588 recours avaient été déposés. 110.464 ont été rendues, contre 89.670 en 2020, ce qui témoigne de la reprise ferme de l’activité pour identifier les ménages à reloger en priorité. Le ministère note que, parmi ces ménages, 40% sont salariés et 52% présentent des revenus supérieurs à un SMIC. 36% des ménages sont des familles monoparentales. L’Etat indique poursuivre ses efforts pour assurer le relogement de ces ménages.

En 2022, 23.688 relogements ont fait suite à une offre du préfet, soit une hausse de 2,6% par rapport à 2021. Depuis 2008, près de 404.000 ménages ont été reconnus bénéficiaires du droit au logement ou à l’hébergement opposable, dont 259 000 ont été relogés sur le contingent préfectoral, qui porte ainsi 83% de l’effort de relogement opéré depuis 2008.

Le ministère souligne que la concentration des recours dans les zones tendues à hauteur de 90%, dont 50% en Ile-de-France, rappelle le besoin de production de logements dans ces zones, et la nécessaire mobilisation de l’ensemble des acteurs pour assurer le droit au logement.

« Les chiffres présentés au Haut Comité pour le Droit au Logement témoignent à la fois du fonctionnement du droit au logement opposable, et de sa capacité à prioriser les situations individuelles qui nécessitent des relogements. Ils permettent de démentir certaines idées reçues en effet, le besoin urgent d’un logement peut concerner de nombreuses situations de vie. Ils appellent enfin la nécessaire poursuite des efforts de l’Etat et des acteurs du logement social, pour assurer le relogement de ces ménages et pour maintenir une dynamique forte de production là où se concentrent les besoins. »

Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


186.000 logements sociaux produits en 2020-2022 par la loi SRU

Le ministre délégué au logement a présenté à Bussy-Saint-Georges le bilan de l’application de la loi SRU sur la période entre 2020 et 2022.


Protocole d’engagement entre Dalkia, la Métropole et EMH


Cette signature porte sur le raccordement de près de 3.500 logements sociaux d’Est Métropole Habitat au réseau de chauffage urbain, sur les communes de Villeurbanne et Saint-Priest.


Convention de moyens entre LMH, l’ARS AURA, et la CPAM du Rhône

nullLyon Métropole Habitat, l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et la caisse primaire d’assurance maladie du Rhône ont signé un engagement pour favoriser l’accès aux soins au plus près des besoins des habitants.


La Métropole participe à la création d’une foncière solidaire contre le sans-abrisme

Depuis 2018, la Métropole de Lyon est territoire de mise en œuvre accélérée de la démarche Logement d’abord. Elle a acté sa participation à la foncière solidaire SNL Prologues.


Importante réhabilitation pour la résidence « Petit Bois »

nullAlliade Habitat organisait jeudi une visite de cette résidence de plusieurs immeubles située à Saint-Priest.


Une chaufferie bois construite par GrandLyon Habitat à Saint-Rambert

Les travaux engagés par l’office ont permis la construction d’une chaufferie bois, l’amélioration de la chaufferie gaz existante et la rénovation complète des sous-stations de distribution du chauffage.


Communay : un contrat de mixité sociale signé

La ville faisait partie des 43 communes déficitaires du Rhône et de la Métropole de Lyon en matière de logement sociaux.


L’USH appelle à «une défense indéfectible de la loi SRU»

nullLe Mouvement HLM demande au gouvernement de ne pas toucher à la loi SRU.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


GrandLyon Habitat mène un porte-à-porte sur la précarité énergétique

L’office public de l’habitat fait du porte-à-porte auprès des locataires impactés par une forte hausse des charges.


Accord GRDF / Action Logement pour décarboner des logements

Cette convention cadre de partenariat vise à mettre en place des actions pour la transition écologique, énergétique et solidaire dans le cadre de la politique d’aménagement, de construction et de rénovation du patrimoine immobilier d’Action Logement.


Vers la création d’une «charte investisseurs»

La Métropole de Lyon veut, dans les prochains mois, voir éclore une forme de secteur de mixité sociale à l’échelle de l’immeuble, via les transactions des fonds d’investissement.


Un partenariat pour la création de 87 logements abordables à Lyon

nullLa Métropole de Lyon et la Compagnie Foncière Lyonnaise ont présenté ce lundi ce partenariat, en présence des représentants de Lyon Métropole Habitat, GrandLyon Habitat et Alliade Habitat.


Clermont Auvergne Métropole : un nouveau contrat de Ville approuvé

Le Conseil de Clermont Auvergne Métropole s’est réuni le 16 février et a approuvé un nouveau contrat de ville 2024-2030.


Des promoteurs font l’objet d’intimidations dans des communes carencées

La préfète du Rhône a récemment retiré à certaines communes de la Métropole la compétence d’instruction des permis de construire. Ce qui n’empêcherait pas certains élus d’intimider des promoteurs…