Des centres temporaires d’hébergement mis en place en région | Lyon Pôle Immo

Des centres temporaires d’hébergement mis en place en région

Ces centres sont mis en place depuis avril, alors que près de la moitié de cet hébergement se fait aujourd’hui en Ile-de-France.

Sur le front de l’hébergement d’urgence et celle du sans-abrisme, le parc n’a jamais été aussi développé, a souligné ce mercredi le ministère du logement, avec 205.000 places. Cependant, près de la moitié de cet hébergement se fait aujourd’hui en Ile-de-France. Et ceci peut mettre à mal l’accompagnement social indispensable pour aider les plus démunis.

C’est pour mieux accompagner les sans-abri que des centres temporaires d’hébergement ont été mis en place depuis avril en région. Ceux-ci permettent d’offrir, très rapidement, un hébergement et un accompagnement adaptés aux personnes à la rue et sur la base du volontariat, alors que la situation particulièrement tendue de l’hébergement d’urgence en Ile-de-France ne permet pas de répondre à leurs besoins.

« Ces places temporaires dans ces espaces pour accueillir ces sans-abri vont permettre ensuite leur orientation dans des lieux d’hébergement pérennes adaptés à leur situation, pour permettre un accompagnement social de qualité. La mise en place de ce dispositif s’est faite en concertation avec les associations et acteurs des solidarités, qui contribuent aux côtés des services de l’Etat à la bonne information des personnes susceptibles d’être prises en charge dans ce cadre. »

Ministère chargé du logement

170 personnes ont rejoint ces centres d’hébergement temporaire

Les premières opérations se sont tenues en avril et ont permis à près de 170 personnes de rejoindre ces centres d’hébergement temporaire et d’y bénéficier d’un accompagnement répondant à leur situation. Le ministre délégué à la Ville et au Logement, Olivier Klein, a demandé aux préfectures de travailler à la mise en place de ces centres en lien avec les élus locaux et les associations pour assurer la réussite de ce dispositif et permettre une prise en charge accélérée et adaptée des plus vulnérables.

« Ce dispositif d’accueil permet de mieux héberger et accompagner les personnes sans-abri vivant en Ile-de-France, où la très grande tension sur le parc d’hébergement ne permet pas de répondre à tous les besoins. Ce dispositif, grâce à un principe d’hébergement limité dans le temps, permet de mieux accueillir les sans-abri avant de les accompagner vers un logement pérenne et une insertion sociale durable. »

Olivier Klein





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


186.000 logements sociaux produits en 2020-2022 par la loi SRU

Le ministre délégué au logement a présenté à Bussy-Saint-Georges le bilan de l’application de la loi SRU sur la période entre 2020 et 2022.


Protocole d’engagement entre Dalkia, la Métropole et EMH


Cette signature porte sur le raccordement de près de 3.500 logements sociaux d’Est Métropole Habitat au réseau de chauffage urbain, sur les communes de Villeurbanne et Saint-Priest.


Convention de moyens entre LMH, l’ARS AURA, et la CPAM du Rhône

nullLyon Métropole Habitat, l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et la caisse primaire d’assurance maladie du Rhône ont signé un engagement pour favoriser l’accès aux soins au plus près des besoins des habitants.


La Métropole participe à la création d’une foncière solidaire contre le sans-abrisme

Depuis 2018, la Métropole de Lyon est territoire de mise en œuvre accélérée de la démarche Logement d’abord. Elle a acté sa participation à la foncière solidaire SNL Prologues.


Importante réhabilitation pour la résidence « Petit Bois »

nullAlliade Habitat organisait jeudi une visite de cette résidence de plusieurs immeubles située à Saint-Priest.


Une chaufferie bois construite par GrandLyon Habitat à Saint-Rambert

Les travaux engagés par l’office ont permis la construction d’une chaufferie bois, l’amélioration de la chaufferie gaz existante et la rénovation complète des sous-stations de distribution du chauffage.


Communay : un contrat de mixité sociale signé

La ville faisait partie des 43 communes déficitaires du Rhône et de la Métropole de Lyon en matière de logement sociaux.


L’USH appelle à «une défense indéfectible de la loi SRU»

nullLe Mouvement HLM demande au gouvernement de ne pas toucher à la loi SRU.


L’Alliance pour le Logement en Auvergne-Rhône-Alpes est créée

nullCe collectif d’organisations vise à identifier des solutions applicables dans les territoires pour résoudre les difficultés d’accès au logement.


GrandLyon Habitat mène un porte-à-porte sur la précarité énergétique

L’office public de l’habitat fait du porte-à-porte auprès des locataires impactés par une forte hausse des charges.


Accord GRDF / Action Logement pour décarboner des logements

Cette convention cadre de partenariat vise à mettre en place des actions pour la transition écologique, énergétique et solidaire dans le cadre de la politique d’aménagement, de construction et de rénovation du patrimoine immobilier d’Action Logement.


Vers la création d’une «charte investisseurs»

La Métropole de Lyon veut, dans les prochains mois, voir éclore une forme de secteur de mixité sociale à l’échelle de l’immeuble, via les transactions des fonds d’investissement.


Un partenariat pour la création de 87 logements abordables à Lyon

nullLa Métropole de Lyon et la Compagnie Foncière Lyonnaise ont présenté ce lundi ce partenariat, en présence des représentants de Lyon Métropole Habitat, GrandLyon Habitat et Alliade Habitat.


Clermont Auvergne Métropole : un nouveau contrat de Ville approuvé

Le Conseil de Clermont Auvergne Métropole s’est réuni le 16 février et a approuvé un nouveau contrat de ville 2024-2030.


Des promoteurs font l’objet d’intimidations dans des communes carencées

La préfète du Rhône a récemment retiré à certaines communes de la Métropole la compétence d’instruction des permis de construire. Ce qui n’empêcherait pas certains élus d’intimider des promoteurs…