Le secteur de l’hébergement touché par une grève ce jeudi | Lyon Pôle Immo

Le secteur de l’hébergement touché par une grève ce jeudi

A Lyon, les membres du secteur de l’hébergement sont en grève ce jeudi 14 décembre.

A Lyon, les membres du secteur de l’hébergement sont en grève ce jeudi 14 décembre. Ils et elles dénoncent «un tri abject et dégradant », une « machine qui broie exclue et tue » et « un niveau de saturation inédit des places d’hébergement d’urgence et des logiques de tri toujours plus inhumaines ».

Il y a deux ans, dans la ville, aucun enfant de moins de 3 ans ne dormait à la rue. En 2023, une mère et son enfant autiste en crise, une femme de 75 ans, un mineur sans famille, des familles avec un nourrisson de plus de 28 jours sont désormais à la rue, sans solution d’hébergement.

"Nous ne serons pas les rouages d’une machine qui broie, exclue et tue », note le collectif « Hébergement en Danger ». Face à ces situations, les professionnelles et professionnels de l’urgence sociale, qui ont pour mission d’accompagner des personnes en détresse « crient leur désarroi face à l’absence de considération des institutions au premier rang desquelles la préfecture et la Métropole ». Ils notent que le dispositif d’hébergement d’urgence atteint un niveau de saturation inédit. A Lyon, ils rappellent que 14.000 personnes sont aujourd’hui en attente d’une place d’hébergement ou d’un logement, soit 50% de plus qu’il y a 5 ans.

Une réponse « en déconnexion totale avec la réalité »

Face à cette crise sans précédent, les associations ont interpelé la Métropole et la préfète de Région.

« Cette dernière a répondu que des places se libéreraient par des accès au logement et qu’elle n’avait donc pas l’intention d’en créer davantage. Lorsque tous les indicateurs de production de logement sont à la baisse, lorsque le délai moyen d’obtention d’un logement social est de plus de 2 ans dans le Rhône, cette réponse est en déconnexion totale avec la réalité et l’urgence à agir. »

Collectif « Hébergement en Danger »

Ces solutions sont, selon le collectif, "parfaitement illusoires dans l’immédiat".

« Elles sont d’une irresponsabilité humaine et politique que nous ne pouvons pas tolérer. C'EN EST TROP! Les personnes que nous accompagnons ne peuvent pas payer de leur santé et de leur vie des positions de principes ou des "pensées magiques" bafouant ouvertement le droit. Si les citoyens savaient, ils n’accepteraient pas... »

Collectif « Hébergement en Danger »

Les professionnelles et professionnels de l’urgence sociale

Face au mépris des institutions responsables de l’hébergement d’urgence, les professionnelles et professionnels de l’hébergement seront en grève ce jeudi 14 décembre.

« Notre code de déontologie et nos valeurs nous interdisent de travailler dans l'illégalité (tri de la misère, laisser des personnes mourir dehors, remettre à la rue des familles et nourrissons de nos centres d'hébergement, ...). Nous nous retrouvons donc contraint.e.s de nous mettre en grève pour demander l’application d’un droit : le droit inconditionnel et continu à l’hébergement. »

Collectif « Hébergement en Danger »

Ils et elles demandent l’arrêt immédiat de toute remise à la rue, la création avant Noel de 2000 places d’hébergement supplémentaires sur la Métropole de Lyon pour répondre à la crise, mais aussi la création d'un plan gouvernemental pour l'hébergement et le logement pour toutes et tous.

Une manifestation aura lieu ce jeudi de la Métropole à la Préfecture. Le départ est prévu à 14 heures à la Métropole de Lyon, 20 rue du Lac dans le 3ème arrondissement de Lyon.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Des promoteurs font l’objet d’intimidations dans des communes carencées

La préfète du Rhône a récemment retiré à certaines communes de la Métropole la compétence d’instruction des permis de construire. Ce qui n’empêcherait pas certains élus d’intimider des promoteurs…


Logement : 49 opérations soutenues par le plan d’urgence de la Métropole

Renaud Payre a fait un point d’étape sur le plan d’urgence pour le logement de la Métropole de Lyon, lequel vise à relancer à court terme des opérations plantées.


Assemblia entend maintenir son cap en 2024

La SEM qui oeuvre en Auvergne compte plus d’un millier de chantiers en cours.


Des maires inquiets suite à l’attaque du Premier ministre contre la loi SRU

nullLa volonté de modifier le calcul du taux SRU pour y inclure le logement intermédiaire a suscité un tollé de nombreux maires et présidents de Métropoles. Ils ont écrit une lettre ouverte à Gabriel Attal.


Christophe Béchu veut raviver la demande de logement, ainsi qu’un choc d’offre

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires adressait ce mercredi ses vœux, et fait à cette occasion quelques annonces en matière de d’aménagement du territoire et de logement.


La crise de l’immobilier impacte les finances de la Métropole de Lyon

nullLa baisse des droits de mutation a impacté les finances de la Métropole en 2023 et va continuer de les affecter en 2024. Dans son budget, la collectivité table néanmoins sur une stabilité des recettes. Le montant des investissements augmentera par ailleurs de 25 millions d’euros par rapport à 2023.


Action Logement Immobilier a développé 4.778 logements neufs en AURA en 2023

nullLa filiale du groupe Action Logement en a par ailleurs réhabilité 3.775 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.


L’Alliance pour le logement tire la sonnette d’alarme

Le collectif regroupant les principales fédérations de la filière organisait ce mercredi une conférence de presse.


Renaud Payre à Bruxelles pour un plaidoyer européen face à la crise du logement

Le vice-président de la Métropole de Lyon était ces 23 et 24 janvier dans la capitale belge afin de signer la déclaration de Bruxelles des maires européens en matière de politique urbaine.


Une bourse de l’habitat participatif à Lyon ce 25 janvier

nullLa Métropole de Lyon accueille ce jeudi cet évènement organisé par la Fabrique de l’habitat participatif, en partenariat avec la collectivité.


Action Logement a investi 9,2 milliards d’euros dans la construction et la réhabilitation

nullLe groupe a présenté mardi, à l’occasion d’une cérémonie des vœux, ses premiers résultats pour l’exercice écoulé.


«Dans notre SCOT, on va acter la fin du modèle pavillonnaire neuf»

nullSuite au débat organisé il y a quelques semaines par la Métropole sur le projet d’aménagement stratégique (PAS) du SCOT de l’agglomération lyonnaise, Lyon Pôle Immo a rencontré Béatrice Vessiller, vice-présidente de la collectivité en charge de l’urbanisme. Nous évoquons avec elle les nouvelles orientations découlant de ce document, et les implications futures sur le PLU-H.


Deux Fleuves Rhône Habitat, nouveau nom de l’OPAC du Rhône

L’office public de l’habitat a changé de nom depuis le 1er janvier, tout comme Loire Habitat qui devient Deux Fleuves Loire Habitat. Xavier Inglebert est nommé président du directoire et directeur général du « Groupe Deux Fleuves », qui fédère les deux OPH.


La décision de la préfète en matière de logement social saluée par la Métropole

La Métropole a salué jeudi dans un communiqué la décision de retirer la délivrance des permis de construire aux communes qui ne respectent pas la loi SRU.


De nouveaux QPV dans la Métropole de Lyon

nullLa liste des quartiers prioritaires de la politique de la ville dans le département et la Métropole de Lyon a été actualisée.