La décision de la préfète en matière de logement social saluée par la Métropole | Lyon Pôle Immo

La décision de la préfète en matière de logement social saluée par la Métropole

La Métropole a salué jeudi dans un communiqué la décision de retirer la délivrance des permis de construire aux communes qui ne respectent pas la loi SRU.

La décision de Fabienne Buccio, préfète du Rhône, de retirer la délivrance des permis de construire aux communes qui ne respectent pas la loi du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et renouvellement urbain, dite loi SRU, en matière de production de logements sociaux a été saluée par la Métropole de Lyon.

Cette dernière rappelle que « la crise du logement frappe rudement notre pays, impactant de manière directe la production de logement social sur le territoire ». Or un certain nombre de communes ne respectent pas la loi SRU, laquelle impose aux communes de plus de 3.500 habitants de la métropole de Lyon de disposer d’une part minimum de 25% de logements sociaux. La Métropole met en avant que cette loi n’est que partiellement respectée sur son territoire puisque 28 communes, dites SRU, « ne disposent pas de ce taux minimum de logement social et s’acquittent donc d’une pénalité annuelle proportionnelle au nombre de logements manquants ».

Des objectifs pas respectés

La collectivité rappelle que l’État impose tous les 3 ans aux communes SRU des objectifs de production de logements sociaux pour parvenir à atteindre la part de 25%. Or certaines communes n’ont pas respecté les objectifs de la dernière période triennale 2020-2022 et l’État considère qu’un nombre restreint de celles-ci sont peu coopérantes dans l’attribution de nouveaux permis de construire. « Les communes de Caluire, Mions, Saint-Genis-Laval et Tassin-la-Demi-Lune sont concernées par la mesure annoncée par la Préfète », note la Métropole.

Cette dernière, engagée pour l’accès au logement pour tous, rappelle qu’elle mobilise une programmation pluriannuelle des investissements inédite avec 518 millions d’euros dédiés à l’habitat et au logement sur le mandat 2020/2026. Face à la crise de production du logement, la Métropole a activé un plan d’urgence de 10 millions d’euros supplémentaires afin de permettre la sortie des opérations immobilières, et ainsi débloquer la production de près de 3.000 logements à court terme avec 900 logements sociaux supplémentaires.

Utiliser tous les leviers possibles pour faire face à la crise

Pour la Métropole, cette mesure supplémentaire annoncée par la préfète du Rhône permettra de conduire une politique du logement plus juste en faveur de la cohésion sociale et d’équilibre du territoire métropolitain, mais aussi d’accès au logement pour toutes et tous.

« L'impératif de justice sociale et de cohésion sur notre territoire exige que toutes les communes prennent leurs responsabilités en matière de production de logement social. La plupart d’entre-elles sont aux côtés de la Métropole de Lyon pour y parvenir. Mais étant donné les blocages qui sont encore présents pour quelques-unes, je salue la décision prise par la préfète du Rhône, inédite sur notre Métropole. Au-delà, et en lien avec tous les professionnels et acteurs de l’immobilier et du logement, nous continuons à utiliser tous les leviers possibles, pour faire face à la crise de la production de logement actuelle. »

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon

« La Métropole de Lyon agit depuis de nombreuses années pour le rééquilibrage de l’offre de logement social, notamment à travers les secteurs de mixité sociale sur 46 communes dans notre PLU-H. Dans le contexte de crise de production du logement, plus que jamais l’effort doit être collectif et l’ensemble des échelons d’action publique doivent être mobilisés. Je salue la décision de la Préfète de reprendre la délivrance des permis de construire des communes qui ne prennent pas leur part dans la production de logement social. Nous nous tenons dès à présent à disposition des services de la Préfecture et des Communes pour avancer ensemble et dans le même sens. Nous demeurons, dans la continuité de notre pratique depuis le début du mandat, dans le dialogue et l’accompagnement des communes concernées, afin de favoriser la meilleure réponse possible aux besoins de logement des habitants de la Métropole.»

Renaud Payre, vice-président de la Métropole de Lyon, en charge de l’habitat, du logement et de la politique de la ville





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Expulsions locatives : les délinquants désormais priorisés

La préfecture du Rhône a indiqué s’engager à traiter en priorité les procédures d’expulsion pour les locataires à l’origine de troubles de voisinage ou encore de vente de stupéfiants.


Lyon 3e : évacuation d’un bâtiment squatté

La Préfecture du Rhône a annoncé avoir mis fin à l’occupation illicite, par une vingtaine de personnes, d’un immeuble désaffecté rue Verlet Hanus. Celui-ci faisait l’objet d’un projet de requalification en logement social.


Le projet de loi sur l’offre de logements abordables, un «mauvais signal» pour l’USH

Pour l’Union sociale pour l’habitat, la loi « SRU » est un puissant levier de production de logements sociaux, et non pas un « tabou » à abattre.


Le projet de loi pour développer l’offre de logements abordables dévoilé

Le ministre délégué chargé du Logement, Guillaume Kasbarian, l’a présenté ce vendredi, en conseil des ministres.


Réhabilitation d’ampleur pour la résidence Joseph Muntz

nullLyon Métropole Habitat organisait ce lundi une visite du chantier de réhabilitation de cette résidence située place Jules Grandclément, à Vénissieux.


Avis défavorable du CNH au projet de loi Kasbarian 2

Cette position adoptée par le Conseil national de l’habitat est « un revers cinglant » pour le ministre et « une première victoire pour le HLM », selon la CNL.


«PrioRéno Logement Social», pour faciliter la prise de décision des bailleurs

La Banque des Territoires, l’État, l’Union sociale pour l’habitat, Enedis et GRDF, s’associent pour accélérer la rénovation et la décarbonation des logements sociaux grâce à cette plateforme.


L’État se penche sur le logement des fonctionnaires

Le troisième comité interministériel au logement des agents publics s’est tenu ce mercredi au Centre hospitalier universitaire de Bordeaux. La construction de logements sociaux pour les agents publics est évoquée dans un rapport.


La CNL craint le «sabordage des HLM»

L’organisation a évoqué ses craintes quant au projet de loi sur le logement préparé par Guillaume Kasbarian.


L’USH fustige le mythe du «logement social à vie»

L’Union sociale pour l’habitat a vivement réagi aux propos de Guillaume Kasbarian, qui a présenté les grandes lignes de la future loi Logement annoncée pour le mois de juin.


La Métropole de Lyon crée 26 «quartiers populaires métropolitains»


Le nouveau contrat de ville pour la période 2024-2030, « Engagements Quartiers 2030 », a été signé vendredi en présence de la secrétaire d’Etat chargée de la Citoyenneté et de la Ville, Sabrina Agresti-Roubache. Aux côtés des 43 QPV, la collectivité a souhaité créer 26 quartiers qui feront l’objet d’un suivi particulier.


186.000 logements sociaux produits en 2020-2022 par la loi SRU

Le ministre délégué au logement a présenté à Bussy-Saint-Georges le bilan de l’application de la loi SRU sur la période entre 2020 et 2022.


Protocole d’engagement entre Dalkia, la Métropole et EMH


Cette signature porte sur le raccordement de près de 3.500 logements sociaux d’Est Métropole Habitat au réseau de chauffage urbain, sur les communes de Villeurbanne et Saint-Priest.


Convention de moyens entre LMH, l’ARS AURA, et la CPAM du Rhône

nullLyon Métropole Habitat, l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et la caisse primaire d’assurance maladie du Rhône ont signé un engagement pour favoriser l’accès aux soins au plus près des besoins des habitants.


La Métropole participe à la création d’une foncière solidaire contre le sans-abrisme

Depuis 2018, la Métropole de Lyon est territoire de mise en œuvre accélérée de la démarche Logement d’abord. Elle a acté sa participation à la foncière solidaire SNL Prologues.