Prix: enfin des chiffres fiables ?

Les notaires et la Caisse des dépôts ont conçu un indice basé sur les promesses de ventes, ce qui permettrait d'avoir un indice réactif des prix.

Un an après que Benoist Apparu, le ministre du logement, ait fait part de son souhait d'avoir des données fiables et réactif sur les prix, les notaires et la Caisse des dépots ont créé un nouvel indicateur sur l'immobilier, plus fiable et plus rapide. Les notaires se baseraient non plus sur les actes effectifs de vente, mais sur les promesses de vente. Un détail qui a son importance: ceci permet de raccourcir les délais de mise à disposition des données. Une méthode certes comparable à celle mise en œuvre par les divers réseaux d'agences immobilières et de sites d'annonces entre particuliers, comme la FNAIM, ou encore Century21, mais qui serait plus représentative, et moins sujette à contestation. Les chiffres de la FNAIM ou encore de Century21 étaient en effet souvent décriés, certains observateurs accusant les réseaux de partialité et de désinformation en vue de faciliter les transactions.

Récolter les données en amont

Pour aboutir à cette batterie d'indicateurs, il faudra toutefois mettre en place en amont une lourde chaîne logistique de données. "Il faut un peu moins de 3 mois pour qu’un avant-contrat soit régularisé par une vente", précisent les notaires. "Un indicateur de prix concernant un panel représentatif d’avant-contrats permet donc d’anticiper le niveau des prix des ventes un trimestre après, la quasi-totalité des avant-contrats donnant lieu à une vente sur la base du prix convenu" expliquent-ils. Les 9000 études notariales de France devront en effet s'équiper d'un logiciel unique, Dinamic, avec 120 critères à remplir pour chaque opération. Un coût pour les études qui pourrait néanmoins être pris en charge partiellement par la Caisse des dépôts (CDC). Cette dernière, un acteur important du marché immobilier, a en effet intérêt à disposer de données fiables et réactives.

LIRE AUSSI
-FNAIM : stagnation des prix en octobre






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Immobilier: des prix en hausse à Lyon dans 8 arrondissements sur 9

Le dernier baromètre LPI-Seloger a fait part d’une accélération de la hausse des prix dans l’ancien.


A Lyon, des hausses de prix de 11,3% en 2020, selon LPI-Seloger

Selon le baromètre, le m² dans la capitale des Gaules atteint 5.707€ le m² en moyenne dans l’immobilier ancien, et flirte avec les 7.000€ le m² dans certains arrondissements.


Petite baisse des prix à Lyon, selon Meilleurs Agents

nullMeilleurs Agents a fait part de son baromètre national mensuel.


Immobilier : vers une nouvelle baisse des ventes en 2021

C’est ce que prévoit la FNAIM, qui organisait ce mardi à Paris sa traditionnelle conférence de presse de début d’année.


Saint-Étienne : les prix de retour sur le seuil des 1.000 € le m²

nullDans leur dernière note de conjoncture trimestrielle, les notaires de la Loire ont fait part de hausses de prix substantielles sur l’ensemble du département, dont Roanne et Saint-Étienne.


Century 21 évoque un marché de l’immobilier «miraculé» en 2020

Le réseau d’agences immobilières franchisées a fait part ce lundi de son traditionnel bilan de l’année immobilière.


Le retour en force de la maison

Selon Orpi, ce type de logement n’a jamais autant fait rêver les Français.


Les prix de l’immobilier en hausse de 2% selon Orpi, malgré la crise sanitaire


Sur un an, les prix ont augmenté en France, malgré les périodes de confinement, a indiqué ce lundi le réseau immobilier.


Lyon, ville où les prix ont le plus augmenté avec Rennes et Nantes en 2020

null
Les notaires de France présentaient ce jeudi leur premier bilan de l’année sur le marché immobilier. Les prix restent en hausse dans toutes les villes de France, et notamment en Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : un engouement confirmé pour les espaces extérieurs

Meilleurs Agents a fait état d’une nouvelle étude sur l’impact d’une terrasse ou d’un balcon sur le prix d’un appartement dans les grandes villes de France.


Le marché immobilier lyonnais freiné par la crise et les refus de prêt


La FNAIM du Rhône a évoqué, à l’occasion d’une conférence de presse, l’activité du marché immobilier dans la Métropole de Lyon. Si il reste solide, le marché est affecté par la crise sanitaire, les conséquences du confinement et les difficultés de financement.


En Auvergne-Rhône-Alpes, les prix des appartements montent de 7,1% sur un an

C’est ce que montrent les indices INSEE-Notaires des prix des logements anciens publiés ce jeudi


Selon LPI-Seloger, la hausse des prix de l’immobilier se renforce

En octobre, les prix signés ont augmenté de 6.3% sur un an, contre +4.5% il y a un an à la même époque, selon le baromètre. Au sein de de mouvement, Lyon ne fait pas exception.


La hausse des prix de l’immobilier se tasse légèrement

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du troisième trimestre ont été publiés ce jeudi.


Immobilier: premières baisses de prix à Lyon

Le constat a été dressé dans la dernière note immobilière de conjoncture immobilière des notaires de Rhône-Alpes publiée chaque trimestre.