Rhône Alpes: hausse de 1.3% des prix entre particuliers

Selon entreparticuliers.com, les prix des transactions entre particuliers ont progressé de façon contrastée selon les régions en 2010. Pour le patron du groupe, les prix devraient se stabiliser en 2011. Les prix ont progressé entre particuliers en 2010. C'est le constat qu'ont dressé les deux grands acteurs du secteur, entreparticuliers.com et PAP. La hausse dévoilée par entreparticuliers.com reste d'ailleurs très proche de celle de son concurrent: +5% en 2010 contre +5.5% pour PAP, une homogénéité qui est loin d'être de mise entre les réseaux d'agences immobilières.

Le président d'Entreparticuliers.com, Stéphane Romanyzyn, note néanmoins que le niveau des prix reste bien en deçà de celui de 2008: « Notre indicateur global France entière mesure l’évolution cette année à +5%... Mais reste en retrait de -5,2% par rapport au dernier sommet atteint en juin 2008, avant la crise » indique-t-il dans sa note mensuelle. En Rhône Alpes, les prix des appartements atteignent 2290 euros par mètre carré, soit une progression de 1.3% sur un an. Une progression presque ridicule par rapport aux prix des maisons, lesquels se sont envolés de 13.8%.

Une situation contrastée sur le plan régional

La hausse observée au niveau national n'a pas été la même sur tout le territoire: «certes les prix des appartements ont augmenté en moyenne de près de +12% sur un an en Ile de France, ils ont par exemple baissé sur la même période de près de -3% dans le Nord» résume-t-il.

Le nombre de biens mis en vente cette année entre particuliers (553.476) aura été supérieur d’environ un tiers (+34,6%) à celui de 2009. Le chiffre est d'ailleurs supérieur à ceux des trois années précédentes, ce qui tient, pour Stéphane Romanyzyn, à un effet de rattrapage "puisque ce volume comptait 476.194 nouveaux biens mis en vente en 2007 et 512.625 en 2008".

Sur l'année 2011, le patron d'Entreparticuliers.com prévoit une relative stabilité du marché: "les perspectives jusqu’à l’été prochain me semblent assez visibles. Je pronostique que les prix vont globalement se stabiliser dans un volume de transactions proche de celui de l’année écoulée" affirme Stéphane Romanyzyn.

Cette augmentation contient en partie un effet de rattrapage puisque ce volume comptait 476.194 nouveaux biens mis en vente en 2007 et 512.625 en 2008.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Meilleursagents prévoit une baisse des prix à Paris et Lyon d’ici un an

nullSi le spécialiste de l’estimation immobilière en ligne anticipe une prévision de l’ordre d’1,1 million de ventes d’ici fin 2022, le cabinet anticipe pour 2023 un retournement du marché immobilier.


Immobilier : un volume de transactions en légère érosion en France

L’INSEE a fait part de ses indices des prix des logements anciens réalisées avec les notaires au titre des logements anciens.


Immobilier : des ventes en recul, mais des prix toujours en hausse

nullLe volume de transactions est en chute de plus de 7% en rythme trimestriel glissant, mais ceci n’impacte pas les prix, selon LPI Seloger. Ceux-ci restent en hausse, surtout en dehors de l’Ile-de-France.


Accalmie du marché immobilier, selon Immonot.com

Le site a fait part de son enquête réalisée en juillet 2022 sur la tendance du marché immobilier auprès d’études notariales réparties sur toute la France. Celle-ci confirme un ralentissement des ventes.


Les prix en baisse dans les arrondissements centraux de Lyon

Selon le baromètre mensuel de LPI-Seloger, les villes moyennes voient leur prix toujours en nette progression. Mais la hausse est moins marquée à Lyon, où les prix reculent même dans l’hypercentre.


Les notaires de France évoquent une stabilisation du marché immobilier

Dans leur dernière note de conjoncture, les notaires indiquent même qu’une décrue est enclenchée.


Les prix de l’immobilier reculent à Lyon

nullC’est ce qu’a indiqué la FNAIM dans son dernier baromètre mensuel de l’immobilier.


Guy Hoquet décrit « une période charnière » pour le marché immobilier

Le réseau a fait part cette semaine de son baromètre trimestriel. Il a notamment détaillé les principales tendances observées dans les marchés de la région, dont Lyon, Grenoble, Saint-Étienne, Clermont-Ferrand et Annecy.


Les villes moyennes, moteur de la hausse des prix de l’immobilier

nullC’est le constat dressé par Orpi à l’occasion de son état des lieux du marché immobilier de ces 6 derniers mois.


La FNAIM évoque une « zone de turbulences » pour l’immobilier

nullLa fédération nationale de l’immobilier a tiré un bilan du marché immobilier sur la première partie de l’année. Si les prix sont en hausse dans la plupart des villes de France, ils reculent à Lyon et Paris.


Century 21 fait état de prix de l’immobilier records en France

Le réseau d’agences franchisées a fait part de son point trimestriel sur le marché immobilier national.


Lyon : les prix de l’immobilier en baisse

nullLPI-Seloger a communiqué son baromètre des prix de l’immobilier au titre du mois de mai. Ceux-ci reculent globalement dans la ville, et dans 4 arrondissements sur 9.


Les prix de l’immobilier progressent de 7%

L’INSEE a fait part vendredi de ses indices de prix des logements neufs et anciens au titre du premier trimestre 2022.


Immobilier : les prix demeurent en hausse, malgré une stabilité des ventes

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du premier trimestre ont été publiés ce mardi. Une même tendance est perceptible en Auvergne-Rhône-Alpes.


La FNSafer appelle à la préservation du foncier agricole

La fédération nationale des Safer attend un renouvellement des générations en favorisant l’émergence de nouvelles solutions pour permettre concrètement les installations.