Les prix de l’immobilier baissent à Paris

Les prix ont déjà baissé de 4.1% dans la capitale depuis juillet, selon Meilleursagents.com.

La baisse des prix se poursuit sur Paris, selon Meilleursagents.com. Le prix moyen du m² repasse sous la barre des 8 000€ à 7 857€, selon le courtier en agences immobilières, soit une baisse de 1.2%. Par rapport à leur zénith, les prix parisiens auraient, de juillet à septembre 2011, reculé de 4,1%, revenant ainsi à leur niveau de février 2011. Cette baisse est toutefois à géométrie variable : les biens de qualité médiocre voient leurs prix baisser plus fortement alors que les biens de bonne qualité ou d’exception voient leurs prix se stabiliser ou continuer d’augmenter. Du coup, pour le courtier, les prix pourraient même baisser en 2011 par rapport en 2010. Le groupe, qui avait été l’un des premiers à annoncer une baisse des prix durant l’été, note que ce sont les petites surfaces qui pâtissent en premier lieu de ce reflux.

« Les bonnes affaires à nouveau possibles »

Pour Meilleursagents, la hausse des mises en vente de ces petites surfaces du fait de la prochaine imposition des plus-values après 15 ans n’explique pas tout. Des raisons plus profondes, liées au niveau des prix, explique le phénomène. La diminution du nombre d’acheteurs actifs du fait de l’envolée des prix, du durcissement de la fiscalité, et des légères hausses des taux, a contrarié les projets d’achats.

Face à ces nouveaux éléments, les vendeurs commencent à intégrer de retournement de marché, un rééquilibrage jugé salutaire par le courtier du rapport de force entre les acheteurs et les vendeurs. Ces derniers baissent ainsi leurs prétentions pour conclure leur vente. « Pour les acheteurs qui ont la chance de pouvoir financer leur projet, les bonnes affaires seront à nouveau possibles » note ainsi Sébastien de Lafond, Président et fondateur de MeilleursAgents.com. Pour lui, « les primo-accédants qui le peuvent doivent saisir les opportunités sur les petites surfaces cédées par des investisseurs pressés».

Les conditions de financement plus difficiles

Le courtier note que les conditions d’accès au marché demeurent difficiles pour les particuliers, les banques étaient de plus en plus sélectives. « Ces conditions limitent l’accès au marché à un moment où celui-ci pourrait redevenir favorable aux acheteurs en particulier sur les petites surfaces traditionnellement réservées aux primo-accédants » note Meilleursagents, qui perçoit même un afflux de biens de moins de 3 pièces sur le marché.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Bon, ça commence tout juste à baisser… Pour les acheteurs, il n’y a pas lieu de s’énerver, il faut attendre que la sauce ait bien pris pour faire de bonnes affaires !

Paris, c’est une chose, mais et à Lyon, ça baisse ? Parce que d’après les AI locaux, à Lyon, ça n’a jamais baissé, ou si peu, et ça ne baissera jamais ! Ca m’a fait éclater de rire d’entendre ça récemment, à cause de l’inconséquence totale de ces propos et du dénie de la situation dans laquelle le marché se trouve…

Signaler un abus

TROP DE LOGEMENT SUR LYON SUR OFFRE !!

De partout il y a à louer et à vendre. des pancartes qui squattent depuis des mois sans trouver preneur car trop cher. Ca va baisser car c’est la bulle immobilière, j’aurai été fier d’être resté locataire

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Immobilier ancien : Guy Hoquet fait le bilan d’une année sous tension

Guy Hoquet l’Immobilier a fait un bilan de l’année 2019 en termes de prix et de ventes, au niveau national et dans les régions.


Immobilier : des tensions qui s’affirment sur les prix dans de nombreuses villes

LPI Seloger a publié cette semaine son baromètre des prix de l’immobilier.


Prix de l’immobilier en hausse dans plusieurs départements de la Région


Dans l’ex-région Rhône-Alpes, les volumes et les prix sont, selon les notaires, en forte hausse, notamment à Lyon et dans la circonscription départementale du Rhône.


Lyon : une année 2019 très dynamique dans l’immobilier ancien

La Chambre du Rhône a dévoilé des premiers chiffres à l’occasion de la présentation vendredi par le CECIM des chiffres du logement neuf dans la Métropole de Lyon.


« La demande est bien trop importante par rapport à l’offre »

Nicolas Bouscasse est le président de la Chambre du Rhône de la FNAIM. Nous évoquons avec lui les chiffres de l’année 2019 en matière d’immobilier résidentiel à Lyon.


L’activité du marché immobilier à des sommets en 2019 dans le Rhône et à Lyon


Les prix des appartements ont progressé, l’an dernier, de 5,7% à Lyon et de 6,8% dans le Rhône.


La hausse des prix de l’immobilier se renforce sur Lyon, selon LPI-Seloger

La hausse des prix accélère dans de nombreuses villes périphériques des métropoles. Dans la Métropole de Lyon, le phénomène est perceptible dans certaines villes, mais aussi dans la ville centre.