Le marché immobilier savoyard a été sage en 2011

La hausse des prix de l’immobilier dans le département de la Savoie a été inférieure à l’inflation l’an dernier. Le prix du mètre carré a progressé de 3% à Chambéry.

Le marché immobilier savoyard a été sage en 2011. C’est ce qui ressort des chiffres publiés en cours de semaine dernière par les notaires. Les prix sur le marché immobilier savoyard ont progressé de 1.1%, à 2.909 euros. Le prix moyen d’un appartement ancien a progressé de 148.000 euros.

Sur le front des appartements anciens, les évolutions des prix ont été relativement homogènes, entre +2,7% et 4,8% sur les agglomérations de Chambéry et d’Aix les Bains. Sur la préfecture, les prix ont ainsi progressé de 3%, à 2.115 euros. Dans la périphérie, les prix ont évolué dans des proportions identiques, de 2.7%, à 2.435 euros. Sur Aix les Bains, la progression a été de 4.8% à 2.542 euros.

Sur le reste du département, on notera que les prix dans les 3 vallées ont continué de progresser de manière sensible, avec une hausse de 6.9%, à 6.697 euros, alors que ceux de la vallée de la Tarentaise, progressaient de 8.3% sur 12 mois. Les prix de la vallée de la Maurienne, progressaient, eux, de 3%.

Les prix des maisons anciennes reculent

A l’inverse du marché des appartements, le marché des maisons anciennes a plus souffert l’an dernier. Les prix ont en effet reculé de 3.4% en Savoie, pour un prix de vente moyen qui a reculé à 230.000 euros. Du fait de l’étroitesse du marché, certains secteurs ont vu leur prix évoluer de façon sensible, tant à la hausse qu’à la baisse. C’est le cas notamment du secteur du Beaufortain Val d’Arly, dont les prix ont progressé de 20% sur l’année, mais aussi dans les stations (+17.2%) et la vallée (+16%) de Maurienne. A l’inverse, les prix dans les stations de la Tarantaise ont chuté de 27.3%. A Chambéry et dans le périphérie chambérienne, les prix sont pratiquement stables (+0.2% et +0.5%).

Les terrains à bâtir

Sur le front des terrains à bâtir, le prix de vente moyen n’a quasiment pas évolué et atteint 86.900 euros en moyenne, soit une hausse de 0.9%. Dans les secteurs les plus actifs, ceux d’Aix Tresserve, et de la périphérie chambérienne ont vu leurs prix diminuer de 3.6% et 3.2%, à 122.800 euros et 112.700 euros en moyenne.

Photo: Wikimedia CC






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Hausse de la vacance en Suisse

Dans son étude « Construction et logement 2018 », l’office fédéral de la statistique suisse a fait un point sur les logements vacants au 1er juin 2019 dans la confédération.


Un marché de l’immobilier ancien «en mode pause», selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées décrit un marché à l’arrêt depuis le début du confinement, après un début d’année dynamique.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]


2019, une belle année pour l’immobilier dans la Loire


Les notaires de la Loire présentaient ce mardi leur observatoire de l’immobilier. La dynamique des volumes et des prix a été particulièrement bonne l’an dernier dans le département.


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Immobilier ancien : Guy Hoquet fait le bilan d’une année sous tension

Guy Hoquet l’Immobilier a fait un bilan de l’année 2019 en termes de prix et de ventes, au niveau national et dans les régions.


Accélération de la hausse des prix de l’immobilier au 4ème trimestre


L’Insee a dévoilé les indices des prix des logements anciens au 4ème trimestre, réalisés avec les notaires. Les prix ont augmenté de 3,7% en 2019 et les volumes dépassent très nettement le million de transactions.