Immobilier : les prix de mise en vente en février reculent à Lyon

Les prix à la mise en vente ont légèrement baissé ce mois-ci à Lyon, de 0.55%, selon le baromètre Seloger.com. Sur trois mois, les prix sont à la hausse sur Grenoble et Villeurbanne, et à la baisse sur Vénissieux et Saint-Etienne.

Le baromètre SeLoger.com a fait état d’une stabilisation des prix à la mise en vente en février. Le prix au m² a ainsi reculé de 2.920 euros en janvier, à 2.904 euros en février, soit une baisse de 0.55% sur le mois et de 0.2% sur 3 mois. Sur le mois, les prix sont particulièrement à la baisse dans le sixième arrondissement de Lyon (4.341 euros versus 4.448 le mois dernier) et dans le septième arrondissement (3.414 versus 3.469 euros).

Sur trois mois, on notera en revanche une forte appréciation des prix dans le premier et deuxième arrondissement (+3.1% et +5.7%). Sur un an, les prix de mise en vente ressortent en hausse de 4.2%, avec des évolutions particulièrement marquées dans le 6ème (+8.8%), le 7ème (+2.4%, 3414 euros), et le 2ème arrondissement (+8.1%, 4491 euros). Sur 8 ans, de 2004 à 2012, les prix ont augmenté de 43% sur Lyon, selon Seloger.com.

Prix stables en Rhône-Alpes

En région Rhône-Alpes, les prix sont globalement assez stables. Sur trois mois, on notera que les prix sont à la hausse à Annecy (+1.7%, 3765 euros), Grenoble (+1.4%, 2514 euros) et Chambéry (+0.7%, 2511 euros). Ils sont en revanche à la baisse sur la même période à Bourg en Bresse (-2.4%, 1818 euros), Saint-Étienne (-0.2%, 1526 euros), Valence (-0.7%, 1899 euros) et Vénissieux (-0.7%, 2341 euros).

Au niveau national, l’indice est en très légère baisse de 0.26 points. Roland Tripard, président du directoire du groupe Seloger, note une « quasi stabilité des prix affichés à la mise en vente ».

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

quand les prix des quartiers « nobles » 2ème, 4ème et 6ème seront revenus aux prix 2009 (3500 euros le m2)je pense investir à Lyon.
Il faut reconnaitre que, jusqu’à présent il fallait être suicidaire pour acheter

Signaler un abus

Parfaitement d’accord et les prix affichés, de quoi hurler de rire.

Signaler un abus

Au vu du contexte économique et politique la baisse des prix immobiliers devrait être plus importante que celle de 2009
et ce pour au moins 3 à 5 ans; voire bien d’avantage.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère

C’est le constat de LPI-SeLoger, qui fait état d’une raréfaction de l’offre de biens. Selon ce baromètre mensuel, la hausse des prix immobiliers en France est forte et générale.


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


« Nous avons un objectif volontariste »


Renaud Payre est le vice-président de la Métropole en charge de l’habitat, du logement social et de la politique de la ville. Nous évoquons avec lui les nouvelles orientations de la Métropole en matière de logement, notamment social, et les premières mesures qu’elle souhaite prendre, comme l’encadrement des loyers.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]