Immobilier : les prix baisseront de 5 à 10% en 2012, selon Seloger

Meilleurtaux.com publiait aujourd’hui son 15ème observatoire du crédit immobilier. Selon le courtier, « les banques ne ferment pas le robinet du crédit ». Pour Seloger.com, invité de l’Observatoire, les prix devraient toutefois reculer en 2012.

Meilleurtaux.com publiait ce matin son 15ème observatoire des taux de crédit immobilier, avec comme invité le président du directoire du groupe leader dans les annonces immobilières sur internet, Seloger.com. L’occasion pour le courtier de confirmer la baisse des taux de crédit immobilier annoncée en début de mois (en mars, 83 % des banques ont diminué leurs taux fixes de 0,12 point en moyenne), et de tordre le cou à l’idée selon laquelle les banques ne prêteraient plus.

« Les banques bénéficient actuellement de bonnes conditions de refinancement auprès de la Banque centrale européenne et sur les marchés. Elles ont ainsi la possibilité de mener une politique commerciale offensive pour conquérir des parts de marché alors qu'on anticipe une baisse du nombre de transactions. Les banques ne ferment pas 'le robinet du crédit', au contraire, même si elles privilégient actuellement les dossiers avec de l'apport et des durées de prêt inférieures à 25 ans » analyse ainsi Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com.

La perte du triple A n'a pas d'effet

La perte du triple A n’a pas eu, selon le dirigeant, d’effet sur le crédit. «La perte du triple A a été largement anticipée, ce qui a permis d'en limiter l'impact sur l'OAT 10 ans et les taux de crédit immobilier» indique ainsi Hervé Hatt.

A l’occasion du premier temps fort habitat, les banques ont donc adopté une position commerciale plus offensive, en baissant les taux de crédit immobilier. Elles souhaitent notamment, dans un contexte de baisse de la demande conquérir de nouveaux clients. « Bien que plus sélective, l'offre des banques - qui bénéficient actuellement de bonnes conditions de refinancement - est toujours présente, mais dans un contexte économique difficile et à l'approche de l'élection présidentielle, l'attentisme est de mise du côté des acheteurs » indique le courtier, qui note que le repli des prix pourrait permettre de resolvabiliser certains acquéreurs.

Baisse des prix

Toutefois, les emprunteurs se montrent prudents, même si « l'intérêt pour l'immobilier est là » : « les emprunteurs sont actuellement plus prudents. Ils se préoccupent désormais plus en amont de leur recherche de financement. On constate également une hausse de l'apport moyen, un recul de la durée de crédit et une baisse du montant emprunté. Il y a également un certain attentisme lié au contexte économique, à l'échéance électorale et à l'espoir d'une probable baisse de prix » explique Hervé Hatt, directeur général de meilleurtaux.com.

Invité du 15ème Observatoire du crédit immobilier meilleurtaux.com, Roland Tripard, président du directoire de SeLoger.com a donné sa vision du marché immobilier et donné des prévisions chiffrées. Selon lui, la baisse des transactions atteindra 15 % à 20 % en 2012, et les prix se replieront de 5% à 10%. « Même si nous anticipons une contraction du marché cette année, 2012 ne verra pas de bulle immobilière éclater car il n'y a pas de bulle... La demande, bien qu'en baisse sur un an, reste forte, l'immobilier est toujours une valeur refuge. Notre baromètre de l'immobilier enregistre une baisse des prix qui efface la hausse de 2010» note Roland Tripard.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le marché immobilier français très dynamique, selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a, à l’occasion de son bilan trimestriel, tempéré ce constat en soulignant que Paris voyait son activité et ses prix marquer le pas


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


La crise sanitaire a un impact mesuré sur les prix, selon la FNAIM

La fédération a fait état en fin de semaine dernière de sa dernière note de conjoncture.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


Laforêt décrit un marché immobilier en mode «rattrapage»


Le réseau d’agences franchisés faisait part ce mardi de son point marché semestriel. Malgré une activité soutenue depuis la fin du confinement, il appelle à un plan de relance pour le secteur.


La demande reste soutenue, constate Century 21

null
Le réseau d’agences franchisées faisait aujourd’hui son point trimestriel sur le marché immobilier en France et en Auvergne-Rhône-Alpes


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement a eu un impact sur les projets immobiliers


Orpi a fait ce lundi un point sur l’impact du confinement sur les projets immobiliers, quand IAD a note que le déconfinement a un impact direct sur le secteur de l’immobilier.