Encore deux ans de travaux pour l’îlot K

VISITE DE CHANTIER A CONFLUENCE Martin Revel, le directeur de Nacarat à Lyon, a présenté, lors d’une visite de chantier réalisée à Confluence, le concept du K, îlot réalisé par le promoteur.

C’est l’un des concepts nouveaux testés à Confluence : pousser la mixité fonctionnelle jusque dans les immeubles, en intégrant de manière verticale les usages. Martin Revel, le directeur du promoteur Nacarat à Lyon, a ainsi expliqué, lors d’une visite de chantier réalisée à Confluence, la philosophie de l’ilot K, un ensemble de 6 immeubles de 15.000 m2 SHON situé au nord de la place Denuzière, dont la particularité est de mixer de manière poussée les usages.

« C’est un îlot qui est en contact direct avec la ville existante, ce qui nous a conduit à réduire la hauteur des bâtiments qui se trouvaient en confrontation directe avec la rue Bichat » explique Martin Revel de Nacarat.

Le K (Asylum pour Lyon Confluence)

Grande originalité de ce projet : situé en rez-de-chaussée, le parking « sera éclairé naturellement avec des dalles en produits verriers, d’où l’on pourra voir à certains endroits des arbres pousser directement dans le parking de stationnement » explique le dirigeant. Côté voie ferrée, pour éviter le vis-à-vis sur des locaux d’activités, et de logements, un parc de stationnement sur trois niveaux décollera la partie logement de la voie ferrée.

Stéphane Véra a, pour sa part, expliqué ce concept de mixité verticale des usages, qui associe commerces, bureaux et logements dans le même immeuble. «On sait que ça existe déjà dans des bâtiments existants, où il y a des logements et des bureaux. La vraie difficulté pour réaliser ces bâtiments là aujourd’hui, c’est de traverser les règles établies, et notamment de sécurité ».

Le principe était donc de réaliser des locaux de commerces donnant sur la rue, les premiers niveaux ayant eu une vocation plus tertiaire. Alors qu’ils nécessitent une lumière naturelle différente des bureaux, les logements sont eux situés dans les étages supérieurs de l’immeuble. Certaines parties, comme les halls d’immeubles et les locaux vélos sont, eux, partagés.

« D’un point de vue architectural, l’architecte souligne que l’on avait pas envie de voir vraiment la différence entre bureaux et logements. Lorsque l’on se balade dans la ville existante, on ne voit pas vraiment s’il s’agit de logements ou de bureaux » explique-t-il. En outre, le jardin intérieur a été pensé pour éviter les effets de chaleur. Le jardin intérieur dispose d’un mètre cinquante de terre végétale, ce qui permet ainsi la rétention d’eau en surface.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Le 82e congrès HLM s’ouvre ce mardi à Lyon

Le congrès organisé par l’Union sociale pour l’habitat se tiendra sur trois jours à Eurexpo. Il accueillera ce mardi le ministre du logement, Olivier Klein.


Givors : convention de renouvellement urbain approuvée pour Les Vernes

La Métropole de Lyon a approuvé lors d’un conseil métropolitain la convention de renouvellement urbain pour le quartier « Les Vernes ».


Immobilier neuf : le marché lyonnais devrait passer sous les 3.000 ventes en 2022

La FPI et le CECIM ont présenté les chiffres de réservations de logements neufs en région lyonnaise. L’occasion de tirer la sonnette d’alarme sur une production trop faible.


Avant le congrès HLM, les élus font pression pour une régulation du foncier


Avant le congrès de l’USH qui se tiendra cette semaine à Lyon, les élus de toute la France ont signé, dans le JDD, un appel à la régulation du foncier pour faire face à la crise du logement.


Devant les promoteurs, la Métropole dit souhaiter une régulation des prix du foncier

Béatrice Vessiller et Renaud Payre ont, à l’occasion des pyramides d’argent de la fédération des promoteurs immobiliers, exprimé leurs ambitions en matière de production de logements.


Villeurbanne : inauguration des résidences « Cosmopolis » et « Arch »


Ces résidences développées par Rhône Saône Habitat et Cogedim ont été inaugurées le 14 septembre. La première comprend des logements en bail réel solidaire. Le maire et du vice-président de la Métropole de Lyon, ont, à cette occasion, appelé à une régulation du foncier.


Pyramides d’Argent : le campus EM Lyon remporte le Grand prix régional

La Fédération des Promoteurs Immobiliers de la Région Lyonnaise organisait mercredi 14 septembre sa cérémonie des Pyramides, qui s’est tenue à l’Embarcadère. Cogedim a été lauréat pour ce projet développée à Gerland.


Assises du BTP : le Gouvernement annonce 13 premières mesures

nullCes mesures visent à « soutenir et simplifier les opérations économiques du secteur ».


« Nous, promoteurs, n’achetons pas des fonciers chers de gaieté de coeur »

nullPascal Boulanger est le président de la fédération des promoteurs immobiliers (FPI). Nous évoquons avec lui son ressenti après la présentation des premières mesures prises suite aux Assises du bâtiment et des travaux publics, mais aussi les problématiques en matière de foncier.


Pour la CAPEB, les Assises sont un 1er pas encourageant mais encore insuffisant

13 premières mesures issues des Assises du bâtiment et des travaux publics ont été annoncées pour soutenir et simplifier les opérations économiques du secteur. Le résultat est jugé insuffisant pour répondre à l’inquiétude des entreprises artisanales du bâtiment.


La FFB salue les mesures découlant des Assises du BTP

nullCe premier rendu valide, selon la fédération du bâtiment, quelques-unes de ses propositions.


Nouvelle baisse des réservations de logements neufs

Le repli est particulièrement sensible sur les ventes en bloc et celles destinées aux particuliers investisseurs, selon les derniers chiffres de la FPI.


La FFB révise à la baisse ses prévisions d’activité 2022

null
La fédération du bâtiment a mis à jour ses prévisions au regard de l’impact du contexte macroéconomique et géopolitique.


A Saint-Étienne, un marché de l’immobilier neuf désormais sous-offreur

C’est ce que révèle le dernier observatoire de l’habitat dévoilé par Epures. Le marché de l’immobilier neuf dans le Sud Loire a frôlé, l’an dernier, les 500 ventes.


L’artisanat du bâtiment inquiet pour 2023 malgré une conjoncture encore favorable

Le secteur est inquiet suite à la hausse des prix des matériaux et de l’énergie enregistrée au 2e trimestre, et aux conséquences des difficultés d’approvisionnement.