Prix de l’immobilier à la mise en vente en légère hausse à Lyon

En juillet, les prix de mise en vente ont rebondi de 0.3% sur la ville, suivant ainsi la tendance nationale.

Les prix de l’immobilier à la mise en vente restent quasi stables sur trois mois à Lyon. C’est ce qu’indique le baromètre mensuel Seloger.com au titre du mois de juillet. « Avec un indice qui ne progresse que de 0,27 point, la stabilité des prix affichés de mise en vente annoncée le mois dernier se poursuit. Cette tendance est toujours généralisée à l’ensemble des grandes villes de France. A Paris, les prix affichés n’ont progressé que de 1% au cours des trois derniers mois. A Lyon, Strasbourg et Toulouse, ils stagnent, avec respectivement + 0,3%, + 0,4%, +0,9% » indique Roland Tripard, président du directoire du groupe Seloger.com.

Le prix constaté à la mise en vente sur Lyon atteint ainsi 2 950 euros le mètre carré, en hausse de 0.3% sur trois mois. Sur un an, les prix à la mise en vente sont encore orientés à la hausse, de 2.6%. Cette hausse revêt toutefois des réalités bien différentes selon qu’il s’agisse du deuxième arrondissement de Lyon (+10%) ou du septième arrondissement (+0.9%).

Sur le reste de la région, on notera que les prix de mise en vente sont orientés à la baisse sur Grenoble, tant sur 3 mois que sur un an (-0.8% et -1.3%). De la même façon, à Saint-Etienne, les prix de mise en vente continuent de reculer, à 1 495 euros, contre 1 509 euros en juin. Sur un an, ils baissent de 2.8% sur Bourg en Bresse, et de 2.2% sur Annecy.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Si on regarde de plus près, il y a beaucoup de stock neuf qui ne part car trop cher à cause du prix du foncier élevé mal réglementé par les politiques.

Dans la plus part des points de ventes aujourd’hui c’est:
-Réduction de 5%, garage et frais de notaire offert pour écouler les stocks.

Signaler un abus

y aurait il quelqu ici pour se devouer a expliquer nos chers PRO de l’immo que quand la demande baisse, il faut aisser les prix et pas l’inverse??

ma foi si les agences coulent, ils n’auront que ce qu’ils meritent!

Signaler un abus

Les chiffres officiels du gouvernement, attention la courbe pique les yeux, ca va faire très mal, car contrairement à la crise de 1991 ou le roi de France pouvait pouvait faire tourner la planche à billet.
http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/prix-immobilier-1200-2012-r138.html

Les taux sont au plancher, les prix au maximum, il n’y a plus de PTZ, scellier, la crise n’est qu’à son début, et la pyramide des ages rentre dans la zone babyboom.
Le neuf et l’ancien risque d’atterrir plus violemment que prévue sur les 3 prochaines années.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Quel bilan pour les prix de l’immobilier sur un mandat ?

Sur les six dernières années, les prix ont évolué de manière assez différente suivant les différentes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Immobilier : les prix continuaient d’augmenter fin avril, selon LPI-SeLoger

null
D’après les chiffres compilés par le baromètre, seules les ventes immobilières étaient en net repli fin avril.


Le confinement ne se traduit pas par des baisses de prix

C’est ce qu’a indiqué LPI-SeLoger dans son baromètre mensuel.


Les prix en nette hausse dans les grandes villes d’Auvergne-Rhône-Alpes

null La progression des prix a été à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne en 2019, selon les Notaires de France. Mais l’incertitude est désormais de mise pour les prochains mois du fait de la crise sanitaire.


Villeurbanne, ville où les prix étaient le plus en hausse avant le confinement

C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances de prix avant confinement. Les prix restaient nettement orientés à la hausse avant le confinement. C’est l’enseignement du dernier baromètre LPI Seloger, qui a dévoilé les dernières tendances du marché immobilier avant le 17 mars. Et selon celui-ci, l’orientation des prix des […]


«On est en train de faire une région parisienne bis. Ce n’est pas notre modèle»


Renaud Payre, est le candidat de la Gauche Unie à la présidence de la Métropole de Lyon. Nous évoquons avec lui son programme, qui intègre des métros légers de surface, l’abandon de l’Anneau des sciences, de nouvelles relations avec les territoires environnants, mais aussi une coopérative pour la rénovation énergétique et l’encadrement des loyers.


Immobilier ancien : Guy Hoquet fait le bilan d’une année sous tension

Guy Hoquet l’Immobilier a fait un bilan de l’année 2019 en termes de prix et de ventes, au niveau national et dans les régions.


Immobilier : des tensions qui s’affirment sur les prix dans de nombreuses villes

LPI Seloger a publié cette semaine son baromètre des prix de l’immobilier.


Prix de l’immobilier en hausse dans plusieurs départements de la Région


Dans l’ex-région Rhône-Alpes, les volumes et les prix sont, selon les notaires, en forte hausse, notamment à Lyon et dans la circonscription départementale du Rhône.