Avec la crise, les ménages sont moins sensibles à l’environnement

Un récent sondage TNS pour l’ADEME montre que les français sont moins sensibles à l’environnement en cette période de crise. Ils font notamment moins appel aux crédits d'impôt et Eco-PTZ.

« La volonté de réduire la consommation d’énergie reste forte, mais elle est d’abord motivée par des raisons économiques ». C’est l’une des conclusions de l’étude réalisé par TNS pour le compte de l’Agence de développement et la maîtrise de l’énergie.

Autrefois en tête des préoccupations des français, l’environnement marque le pas dans le classement réalisé par TNS. «Le chômage, en croissance, atteint même son plus haut niveau depuis 2003 dans les préoccupations des ménages français (72%). A l’inverse, la pollution (38%), en baisse constante depuis 2007, passe pour la première fois derrière les inégalités sociales (43%) » indique l’étude.

L'environnement, de moins en moins déterminant

« Le respect de l’environnement, s’il reste une raison majeure de préférence d’une énergie pour le chauffage (36%), est de moins en moins déterminant» note-t-elle, alors même qu’en 2008, ce taux était de 44%. De la même façon, le solaire a perdu de sa superbe : elle n’est plus citée qu’à 13% comme étant l’énergie la meilleure pour le chauffage, contre 26% en 2006.

Pourtant, globalement, les français tentent de réduire leur consommation en énergie. Mais ce phénomène est plutôt lié à des contraintes économiques qu’à de véritables préoccupations écologiques. C’est l’augmentation du coût des énergies qui incite en premier lieu les ménages à faire baisser leur consommation, de façon croissante depuis 2009 (2011 : 63%, 2010 : 57%, 2009 : 44%), et ce loin devant les considérations écologiques.

Autre aspect de ce « désamour » des français vis-à-vis des questions environnementales, la part de réalisation de travaux de performance énergétique a retrouvé l’an dernier son niveau de 2008, à 12,8%, après deux années record sen 2009 (14,8%) et 2010 (14,4%).

Le crédit d’impôt et l’Eco-PTZ en baisse de régime

Le crédit d’impôt développement durable tend également à perdre de son attrait. 14% des ménages voudraient changer à court terme leur installation de chauffage ou d’eau chaude grâce à ce dispositif. C’est nettement moins bien qu’en 2008, lorsque cette part atteignait 21%.

En outre, un dispositif comme l’Eco-PTZ perd en notoriété : il n’est connu que de 40% de des ménages, contre 54% en 2010, ce que l’étude explique par un manque de valorisation par les établissements bancaires, dont la communication s’est plus portée cette année-là sur le PTZ+. De ce fait, le nombre de ménages qui comptent l’utiliser reste faible, à 6% contre 9% deux ans auparavant.

Le DPE plus répandu

L’augmentation nette de la part du logement DPE (16% contre 12% en 2010) n’a pas fait de ce diagnostic un élément déterminant pour décider des travaux (66%). Il est avant tout perçu comme un document informatif, qui permet de mettre en évidence la performance énergétique du logement (80%), les travaux à réaliser pour l’améliorer (77%), et inciter à envisager des travaux (74%).

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Clermont Auvergne Métropole promeut le permis de végétaliser

La Métropole encourage ses habitants à devenir les jardiniers de leur propre quartier, via un permis de végétaliser baptisé « Ici on sème ». Il offre à chacun la possibilité s’approprier un petit bout d’espace public.


Nouveaux «Quartiers Fertiles» à Lyon, Saint-Fons, Rillieux-la-Pape et Saint-Étienne

Les ministères de l’Agriculture et de la Ville ont annoncé à la mi-avril 48 nouveaux lauréats pour cet appel à projets visant à développer l’agriculture urbaine dans les quartiers.


Caluire-et-Cuire : Lyon Métropole Habitat réhabilite 180 logements

nullCette opération porte sur les logements de la résidence La Rivette, située Montée des Forts.


MaPrimeRénov’ : plus de 185.000 dossiers déposés au 1e trimestre

L’Anah a fait part ce lundi d’un bilan de la prime au titre du premier trimestre.


Saint-Etienne : un espace vert de 2.000 m² sera créé sur la friche de l’Eden

Le désamiantage et la démolition de l’ancien cinéma va intervenir au cours des prochains mois. Au printemps 2022, sera initiée la réalisation d’un nouvel espace public dans cette rue située non loin de l’Hôtel de ville.


Inauguration de l’arboretum de Sathonay-Camp

nullCet arboretum est situé en lisière de la ZAC Castellane, développée depuis 10 ans par la Métropole de Lyon et la Ville. Après une déambulation au sein de la zone aménagée, il a été inauguré vendredi par le maire et le président de la Métropole de Lyon.


La Ville de Lyon a présenté sa PPI 2021-2026

nullLe projet de programmation pluriannuelle des investissements 2021-2026 a été présenté ce jeudi devant le conseil municipal. Il comprend notamment des élements en matière de logement.


La Métropole amplifie le dispositif «Ecoréno’v» pour la rénovation des logements

null
La collectivité amplifie ses efforts en termes de rénovation thermique des logements, avec l’adoption mardi d’un nouveau règlement pour le dispositif. Pour le présenter, une visite était organisée jeudi dans une copropriété du 8ème arrondissement de Lyon.


L’ex-collège Truffaut, futur lieu de vie du 1er arrondissement


Une visite du site qui accueillera à terme une résidence étudiante, un hostel, une crèche et des tiers lieux, était organisée mercredi en présence du maire de Lyon et du président de la Métropole.


La ZFE va être renforcée dès 2022

Le conseil métropolitain a acté un durcissement progressif de la zone à faibles émissions dans la Métropole de Lyon à partir de 2022. Le diesel sera, lui, banni dès 2026. D’autres sujets urbains étaient également à l’ordre du jour.


«Le BTP, dans le Rhône, a augmenté ses emplois salariés de 3 % en 2020»


Nous évoquons, à l’occasion de la présentation de l’exposition photos sur les métiers du BTP, les difficultés de recrutement du secteur avec Samuel Minot, président de la fédération BTP Rhône et Métropole.


21 collectivités sélectionnées pour l’AMI «Schéma directeur immobilier et énergétique»

Ces collectivités en Auvergne-Rhône-Alpes ont été sélectionnées en janvier dans le cadre de cet appel à manifestation d’intérêt.


Alliade Habitat explore le concept de ferme urbaine

null
La ferme urbaine implantée sur la ZAC des Girondins il y a quelques mois par Alliade Habitat commence à produire ses légumes. Avant d’être pérennisée sur le toit d’un immeuble, elle fait l’objet d’évaluations techniques, économiques. Prochainement, elle sera même l’objet d’une thèse d’architecture.


L’État investit pour des habitations plus adaptées aux risques naturels

Dans le cadre du projet de loi Climat et Résilience, le ministère de la Transition écologique augmente les financements pour aider les territoires à s’adapter aux conséquences du dérèglement climatique.


RE2020 : les fédérations veulent une confirmation des bonnes évolutions

null
L’USH, la FPI, le Pôle Habitat FFB, la FFB, la Fédération SCOP BTP, la CAPEB, l’UNSFA et l’UNTEC ont réagi suite aux annonces sur la RE2020. Ils souhaitent notamment une confirmation dans les textes et un suivi des impacts.