Avec la crise, les ménages sont moins sensibles à l’environnement | Lyon Pôle Immo

Avec la crise, les ménages sont moins sensibles à l’environnement

Un récent sondage TNS pour l’ADEME montre que les français sont moins sensibles à l’environnement en cette période de crise. Ils font notamment moins appel aux crédits d'impôt et Eco-PTZ.

« La volonté de réduire la consommation d’énergie reste forte, mais elle est d’abord motivée par des raisons économiques ». C’est l’une des conclusions de l’étude réalisé par TNS pour le compte de l’Agence de développement et la maîtrise de l’énergie.

Autrefois en tête des préoccupations des français, l’environnement marque le pas dans le classement réalisé par TNS. «Le chômage, en croissance, atteint même son plus haut niveau depuis 2003 dans les préoccupations des ménages français (72%). A l’inverse, la pollution (38%), en baisse constante depuis 2007, passe pour la première fois derrière les inégalités sociales (43%) » indique l’étude.

L'environnement, de moins en moins déterminant

« Le respect de l’environnement, s’il reste une raison majeure de préférence d’une énergie pour le chauffage (36%), est de moins en moins déterminant» note-t-elle, alors même qu’en 2008, ce taux était de 44%. De la même façon, le solaire a perdu de sa superbe : elle n’est plus citée qu’à 13% comme étant l’énergie la meilleure pour le chauffage, contre 26% en 2006.

Pourtant, globalement, les français tentent de réduire leur consommation en énergie. Mais ce phénomène est plutôt lié à des contraintes économiques qu’à de véritables préoccupations écologiques. C’est l’augmentation du coût des énergies qui incite en premier lieu les ménages à faire baisser leur consommation, de façon croissante depuis 2009 (2011 : 63%, 2010 : 57%, 2009 : 44%), et ce loin devant les considérations écologiques.

Autre aspect de ce « désamour » des français vis-à-vis des questions environnementales, la part de réalisation de travaux de performance énergétique a retrouvé l’an dernier son niveau de 2008, à 12,8%, après deux années record sen 2009 (14,8%) et 2010 (14,4%).

Le crédit d’impôt et l’Eco-PTZ en baisse de régime

Le crédit d’impôt développement durable tend également à perdre de son attrait. 14% des ménages voudraient changer à court terme leur installation de chauffage ou d’eau chaude grâce à ce dispositif. C’est nettement moins bien qu’en 2008, lorsque cette part atteignait 21%.

En outre, un dispositif comme l’Eco-PTZ perd en notoriété : il n’est connu que de 40% de des ménages, contre 54% en 2010, ce que l’étude explique par un manque de valorisation par les établissements bancaires, dont la communication s’est plus portée cette année-là sur le PTZ+. De ce fait, le nombre de ménages qui comptent l’utiliser reste faible, à 6% contre 9% deux ans auparavant.

Le DPE plus répandu

L’augmentation nette de la part du logement DPE (16% contre 12% en 2010) n’a pas fait de ce diagnostic un élément déterminant pour décider des travaux (66%). Il est avant tout perçu comme un document informatif, qui permet de mettre en évidence la performance énergétique du logement (80%), les travaux à réaliser pour l’améliorer (77%), et inciter à envisager des travaux (74%).

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Importante réhabilitation pour la résidence « Petit Bois »

nullAlliade Habitat organisait jeudi une visite de cette résidence de plusieurs immeubles située à Saint-Priest.


Création de la Chaire européenne de la Transition du Territoire

null6e Sens Immobilier, le SYDER, Grenoble École Management et l’Université Claude Bernard Lyon 1 s’engagent pour la transition écologique et énergétique des territoires.


GrandLyon Habitat mène un porte-à-porte sur la précarité énergétique

L’office public de l’habitat fait du porte-à-porte auprès des locataires impactés par une forte hausse des charges.


Corenc : travaux de réhabilitation du site de la Banque Populaire AURA

nullBouygues Bâtiment Sud-Est a lancé des travaux de réhabilitation énergétique et de modernisation du site de la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes dans cette ville de l’Isère.


Bourgoin-Jallieu / photovoltaïque: un chantier «bas carbone» d’Enedis et MTPe

Enedis dans les Alpes et MTPe ont mené un chantier « bas carbone » pour raccorder une toiture photovoltaïque.


365 millions d’euros engagés pour la transition écologique en AURA

C’est le montant engagé par l’ADEME pour accompagner la transition écologique en Auvergne-Rhône-Alpes.


La CAPEB et la FFB plutôt satisfaites de leur entrevue avec les ministres

Selon la CAPEB, Christophe Béchu et Guillaume Kasbarian ont fait le choix «de s’appuyer sur les TPE du bâtiment pour accélérer la rénovation énergétique».


Une 3e demande de paiement à la Commission européenne pour financer France Relance

Une troisième demande de paiement a été adressée par Bruno Le Maire à la Commission européenne, afin de recevoir 7,5 milliards d’euros de subventions du plan de relance européen, notamment pour permettre la rénovation énergétique des bâtiments publics.


Chassieu : 1,5 kilomètres de haies plantés sur la promenade du Biezin

Ces plantations ont été inaugurées vendredi. Ont été inaugurées à Chassieu vendredi 1er décembre les plantations de haies réalisées dans le cadre du Marathon de la biodiversité, sur la promenade du Biezin. Etaient présents Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Pierre Athanaze, vice-président délégué à l’environnement, la protection animale et la prévention […]


La CAPEB invite à plus de pragmatisme dans la mise en oeuvre de la REP PMCB

null
La confédération vise à faciliter le quotidien des entreprises artisanales du bâtiment.


Le nombre de passoires énergétiques en assez forte baisse

C’est ce qui ressort du dernier point du dernier observatoire national de la rénovation énergétique. Près de 400.000 logements sont sortis de la classe des passoires énergétiques.


GRDF et la Ville de Lyon s’engagent pour la neutralité climatique

nullLes équipes de GRDF ont fait une halte à Lyon dans le cadre d’une tournée engagée en région Auvergne-Rhône-Alpes pour sensibiliser les habitants sur la production de gaz vert.


Un grand projet d’autoconsommation collective à La Soie

SerenySun et INEA ont annoncé lancer le plus grand projet d’autoconsommation collective de la région lyonnaise, afin de permettre aux acteurs de consommer une énergie verte et locale.


50e anniversaire pour le réseau de chauffage urbain de Vaulx-en-Velin

Le réseau de chauffage urbain de la Ville célèbre ses 50 ans, et se veut être ainsi « un héritage de décarbonation et d’engagement en faveur du développement durable ».


A Lyon, des travaux pour améliorer les installations thermiques des bâtiments

La Ville profite de l’été pour réaliser de nombreux travaux sur le patrimoine municipal.