Avec la crise, les ménages sont moins sensibles à l’environnement

Un récent sondage TNS pour l’ADEME montre que les français sont moins sensibles à l’environnement en cette période de crise. Ils font notamment moins appel aux crédits d'impôt et Eco-PTZ.

« La volonté de réduire la consommation d’énergie reste forte, mais elle est d’abord motivée par des raisons économiques ». C’est l’une des conclusions de l’étude réalisé par TNS pour le compte de l’Agence de développement et la maîtrise de l’énergie.

Autrefois en tête des préoccupations des français, l’environnement marque le pas dans le classement réalisé par TNS. «Le chômage, en croissance, atteint même son plus haut niveau depuis 2003 dans les préoccupations des ménages français (72%). A l’inverse, la pollution (38%), en baisse constante depuis 2007, passe pour la première fois derrière les inégalités sociales (43%) » indique l’étude.

L'environnement, de moins en moins déterminant

« Le respect de l’environnement, s’il reste une raison majeure de préférence d’une énergie pour le chauffage (36%), est de moins en moins déterminant» note-t-elle, alors même qu’en 2008, ce taux était de 44%. De la même façon, le solaire a perdu de sa superbe : elle n’est plus citée qu’à 13% comme étant l’énergie la meilleure pour le chauffage, contre 26% en 2006.

Pourtant, globalement, les français tentent de réduire leur consommation en énergie. Mais ce phénomène est plutôt lié à des contraintes économiques qu’à de véritables préoccupations écologiques. C’est l’augmentation du coût des énergies qui incite en premier lieu les ménages à faire baisser leur consommation, de façon croissante depuis 2009 (2011 : 63%, 2010 : 57%, 2009 : 44%), et ce loin devant les considérations écologiques.

Autre aspect de ce « désamour » des français vis-à-vis des questions environnementales, la part de réalisation de travaux de performance énergétique a retrouvé l’an dernier son niveau de 2008, à 12,8%, après deux années record sen 2009 (14,8%) et 2010 (14,4%).

Le crédit d’impôt et l’Eco-PTZ en baisse de régime

Le crédit d’impôt développement durable tend également à perdre de son attrait. 14% des ménages voudraient changer à court terme leur installation de chauffage ou d’eau chaude grâce à ce dispositif. C’est nettement moins bien qu’en 2008, lorsque cette part atteignait 21%.

En outre, un dispositif comme l’Eco-PTZ perd en notoriété : il n’est connu que de 40% de des ménages, contre 54% en 2010, ce que l’étude explique par un manque de valorisation par les établissements bancaires, dont la communication s’est plus portée cette année-là sur le PTZ+. De ce fait, le nombre de ménages qui comptent l’utiliser reste faible, à 6% contre 9% deux ans auparavant.

Le DPE plus répandu

L’augmentation nette de la part du logement DPE (16% contre 12% en 2010) n’a pas fait de ce diagnostic un élément déterminant pour décider des travaux (66%). Il est avant tout perçu comme un document informatif, qui permet de mettre en évidence la performance énergétique du logement (80%), les travaux à réaliser pour l’améliorer (77%), et inciter à envisager des travaux (74%).

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a créé la Banque de la Transition Énergétique

Cette nouvelle banque est intégralement dédiée à la collecte d’épargne verte et au financement d’initiatives en faveur de la transition énergétique dans la région.


L’Europe retient l’offre d’un consortium piloté la SPL Lyon Confluence

La Commission Européenne a retenu l’offre du consortium Scale, coordonné par la SPL. Il s’agit du plus gros réseau de villes européennes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique.


6,7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique au coeur du plan de relance


Écoles, collèges : performance énergétique et piétonisation, priorités de la Métropole

La piétonisation aux abords des établissements scolaires a été lancée dès cet été de manière prioritaire. La Métropole va également lancer un audit en matière de performance énergétique des collèges.


Rénovation, lutte contre l’artificialisation : des acquis pour la Convention citoyenne

Le gouvernement met en œuvre une première série des recommandations de la Convention citoyenne pour le climat.


Villeurbanne : lancement d’une plantation participative géante


Cette opération a été lancée officiellement ce mardi. Elle vise à occuper de matière temporaire un site qui sera ensuite bâti, dans le cadre de la ZAC Gratte-Ciel centre-ville.


Emmanuelle Wargon, nouvelle ministre en charge du Logement

Julien Denormandie quitte le ministère du Logement pour prendre le portefeuille de l’agriculture.


Rénovation énergétique : 9 Régions engagées aux côtés de l’Etat

Ces dernières vont mettre en place des guichets d’accompagnement des Français qui désirent rénover leur logement. Auvergne-Rhône-Alpes fait partie des territoires engagés dans le dispositif.


La SACVL va planter une forêt de 1.000 m² à la Duchère

Cette opération va intervenir dans le cadre du réaménagement de ce quartier du 9ème arrondissement de Lyon.


L’entrée en vigueur de la RE2020 attendue pour la mi-2021

null
Le Gouvernement a réaffirmé son ambition pour la future réglementation environnementale des bâtiments neufs. Il a ajusté le calendrier de la réforme pour tenir compte de la crise du Coronavirus.


La reprise des délais d’urbanisme maintenue au 24 mai

C’est ce qu’a indiqué ce jour le ministre en charge de la Ville et du Logement, Julien Denormandie. Il a par ailleurs officialisé le report de la fin de la trêve hivernale en juillet.


La pollution automobile en baisse dans les villes d’Auvergne-Rhône-Alpes


Suite au confinement, la fédération nationale Atmo France, qui réunit l’ensemble des observatoires régionaux de surveillance de la qualité de l’air, fait état de cette nette baisse partout sur le territoire national.


Vallée de la Chimie : plus de 30.000 m² de panneaux photovoltaïques installés

La Métropole de Lyon organise depuis plusieurs années un ambitieux projet de transition énergétique dans la Vallée de la Chimie.


Echalas : inauguration de l’écoquartier

Crédit Mutuel Aménagement Foncier, Maisons Axial et Alliade Habitat ont inauguré ce vendredi ce nouveau quartier de la commune comprenant 25 logements.


Rénovation d’immeubles de bureaux énergivores : Grenoble Alpes Métropole s’engage


Sur 1,6 million de m² de bureaux, la Métropole compte deux tiers dans «un état peu ou mal entretenu». Un appel à initiative privée » est lancé auprès des propriétaires pour les soutenir dans la rénovation.