Syndics : la CLCV dresse un bilan « en demi-teinte »

L’association de consommateurs a indiqué avoir noté quelques améliorations quant aux clauses abusives des syndics. Toutefois, des irrégularités demeurent, selon l’association.

Peut mieux faire. L’association de consommateurs CLCV a dressé un rapport mitigé à l’occasion de la publication de son étude portant sur 133 syndics. Si elle relève certaines améliorations, l’association relève encore, à cette occasion, plusieurs points négatifs .

Tout d’abord, elle relève un défaut de lisibilité des clauses relatives au montant des honoraires de gestion courante, présent dans 52% des contrats, notamment sous la forme de forfaits administratifs prévoyant un supplément de rémunération s’ajoutant aux honoraires de base.

L’association pointe en outre le coût de certaines prestations dont le montant est « totalement disproportionné par rapport à la charge de travail qu’elles représentent ». « L’amplitude des prix pour un même acte peut être très importante : entre 80 € et 580 € pour l’état daté par exemple, soit un facteur de 1 à 7 ! Un tel écart ne peut être toléré lorsque l’on sait qu’il s’agit ici d’une prestation sur laquelle le syndic est en position d’exclusivité, le copropriétaire étant obligé de faire appel à lui » note la CLCV.

Cette dernière indique par ailleurs avoir encore constaté des facturations illicites, comme la création du carnet d’entretien, la mise à jour du fichier des copropriétaires ou encore la transmission des archives au syndic successeur.

L’association note des améliorations

Toutefois, l’association note des améliorations, comme une moindre fréquence des clauses abusives dans les contrats. En outre, le recouvrement des impayés « consiste moins à ‘facturer du papier’ » note la CLCV. « Nous avons remarqué une augmentation du nombre de contrats incluant la lettre de relance dans la gestion courante. De même, il est fait moins souvent usage de la mise en demeure systématique » indique-t-elle.

Pour encore améliorer la situation, elle demande donc à ce que les professionnels améliorent la présentation de leurs contrats pour que le montant des honoraires de base apparaisse clairement. Elle souhaite également que le coût des prestations accomplies par le syndic en situation d’exclusivité soit plafonné, pour éviter les abus, et que la lettre de relance, la mise en demeure et la communication du dossier à un avocat ou un huissier soient comprises dans la gestion courante. Elle demande également à ce qu’une réflexion soit organisée sur certaines facturations, notamment le compte bancaire séparé, et que soient créées différentes instances disciplinaires chargées de fixer les règles de déontologie applicables à l’ensemble de la profession.

 






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les AG de copropriété pourront se faire de manière dématérialisée

Le ministère en charge de la Ville et du Logement a indiqué mercredi qu’à partir du 1er juin, les assemblées générales de copropriété pourraient avoir lieu de manière complètement dématérialisée.


« On s’est adapté à la situation du jour au lendemain »


Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Nous évoquons avec lui la manière dont se sont adaptés les syndics et régies à la crise du Covid-19.


Covid-19: l’inquiétude des professionnels de l’immobilier et de la construction

Depuis ce lundi, les agences immobilières sont, comme tous les ERP, fermées, du fait du coronavirus. Les professionnels de la construction se préparent quant à eux au confinement, et à l’arrêt des chantiers.


«L’enjeu, c’est de végétaliser la ville»

null
A l’occasion d’une visite d’une copropriété ayant fait l’objet d’une rénovation Ecoreno’v à Villeurbanne, nous avons interrogé sur le candidat EELV à la présidence de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, sur ses intentions en matière de rénovation énergétique et de transports.
»
Déjà plus de 11.000 logements financés dans le cadre d’Ecoréno’v
» Villeurbanne : Béatrice Vessiller veut combattre la carence végétale


Réforme du droit de la copropriété : le projet d’ordonnance présenté en Conseil des ministres

La ministre de la Justice et le ministre chargé de la Ville et du Logement ont présenté mercredi une ordonnance portant réforme du droit de la copropriété des immeubles bâtis.


Nette hausse des charges de copropriété en France et à Lyon

MeilleureCopro a publié les résultats de son observatoire des charges en cours de semaine dernière. Celui-ci a fait état de charges de copropriété 68% plus élevées à Paris qu’en province, dans un contexte de hausse annuelle nationale de 3,1%.


Forte participation à la journée des conseils syndicaux

Près de 2.600 personnes auront participé mardi à cet évènement organisé par l’UNIS Lyon-Rhône. Gérard Collomb et David Kimelfeld étaient présents.


Journée des conseils syndicaux ce mardi à Lyon


L’UNIS organise ce mardi sa journée annuelle des conseils syndicaux. David Kimelfeld et Gérard Collomb seront présents séparément, en début et fin de matinée.


Les nouvelles mesures sur les syndics mécontentent la FNAIM et l’UNIS

null
Le Premier Ministre, Edouard Philippe, a annoncé mardi des mesures devant l’Autorité de la concurrence sur les syndics. Celles-ci n’ont pas manqué de faire réagir les fédérations nationales, mais aussi leurs représentants au niveau local, comme Patrick Lozano.


Une montée en puissance du dispositif Ecoreno’v

null
Le congrès du bâtiment durable a été l’occasion d’une visite d’une copropriété éco-rénovée via ce dispositif. Le nombre de dossiers d’éco-rénovation tend à nettement augmenter.
» Le 7ème congrès national du bâtiment durable s’est tenu à Lyon


La FFB se félicite d’une «continuité bienvenue» dans le gouvernement

La fédération s’est dans un communiqué félicité « du double message que porte la nomination du nouveau gouvernement Philippe pour le secteur du bâtiment ».


« Stop au racket fiscal sous couvert d’écologie ! »

Patrick Lozano est le président de l’UNIS Lyon Rhône. Il évoque le marché locatif, mais aussi la forte hausse de la taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel, qui risque d’annihiler les efforts des copropriétaires en faveur de la performance énergétique des bâtiments.


La FNAIM réagit à l’adoption de la loi ELAN par le Sénat

Suite à l’adoption par le Sénat du projet de loi ELAN, la FNAIM a réagi aux dispositions contenues dans le projet de loi.


Une loi ELAN remaniée adoptée par le Sénat

La Chambre haute du Parlement a adopté jeudi la loi ELAN, après quelques modifications du texte voté par l’Assemblée nationale.


Agents immobiliers, notaires et syndics renouvellent leur charte qualité

null
Les notaires du Rhône et les fédérations de l’immobilier ont renouvelé lundi 4 juin un engagement qu’ils avaient pris pour rationaliser leurs procédures et satisfaire le client.