CIF: les banques vont développer leur offre spécifique

La disparition du Crédit immobilier de France ne devrait pas, selon la fédération bancaire française, se traduire par une disparition de l’offre aux profils les plus modestes.

La Fédération bancaire française a indiqué que la disparition du CIF ne compromettait pas l’existence d’une offre de crédits destinée aux plus modestes. Une réunion s’est en effet tenue à Bercy entre les patrons des grandes banques, - Jean-Paul Chifflet, de Jean-Laurent Bonnafé, Michel Lucas, Frédéric Oudéa, François Pérol et Philippe Wahl, tous membres du comité exécutif de la FBF - et le ministre de l'économie et des finances, Pierre Moscovici, durant laquelle il a été question des conséquences de la situation du Crédit Immobilier de France (CIF).

Celles-ci ont affirmé qu’une offre de crédits aux profils d’emprunteurs les plus modestes, qui bénéficient des différents mécanismes d'aide continuerait à exister. Aussi la fédération assure que cette offre, qui s'appuie sur des compétences techniques particulières, existe déjà dans les banques et sera développée dans le cadre de la diversité des stratégies de chaque établissement. Mais les banques ont toutefois attiré l’attention que cette offre était également conditionnée par l’existence de dispositifs d'aide à la solvabilisation des plus modestes.

Sur les pertes d’emplois liées au CIF, les banques ont indiqué qu’elles regarderont avec une attention particulière les dossiers des salariés de l’établissement qui seraient sans emploi « lorsqu' il y aura adéquation avec les besoins de recrutement externe ».






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


BCE : la remontée des taux est dans les tuyaux

La Banque centrale européenne a annoncé jeudi qu’elle comptait relever ses taux de 25 points de base le mois prochain.


La production de crédit en avril avoisinait ses plus hauts niveaux sur 5 ans

C’est ce qu’a révélé la Banque de France dans son son dernier point mensuel portant sur les crédits aux particuliers.


La hausse des taux s’accélère, le nombre de prêts accordés s’affaiblit

Les taux de crédit immobilier poursuivent leur remontée, notent les courtiers en crédit immobilier. L’observatoire CSA/Crédit Logement a, lui, dévoilé ses statistiques au titre du mois de mai, qui confirme ce mouvement de hausse.


Immobilier : des retournements de prix plus probables, selon la BCE

nullC’est ce qu’a estimé la Banque centrale dans une étude publiée au sein de sa dernière revue sur la stabilité financière.


La Banque des Territoires a, en 2021, aidé la construction et soutenu l’industrie

A l’occasion de la présentation de ses résultats, l’institution a indiqué qu’elle avait oeuvré pour financer la construction et la réhabilitation de milliers de logements sociaux en Auvergne-Rhône-Alpes.


La Banque de France alerte sur la dette

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, intervenait ce mardi en clôture de la conférence du Haut Conseil des Finances Publiques.


Banque Populaire AURA a accordé 8 milliards d’euros de crédits en 2021

nullL’établissement basé en Auvergne-Rhône-Alpes a fait part d’un résultat net de 150,7 millions d’euros. Le produit net bancaire atteint un niveau de 736,6 millions d’euros, en hausse de 8,2%.


« L’ère des taux très très faibles est certainement révolue»

C’est ce qu’a indiqué le directeur général de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, Daniel Karyotis, à l’occasion de la présentation des résultats 2021 de l’établissement.


Les taux de crédit immobilier en forte hausse

nullC’est ce qu’a indiqué ce mardi l’intermédiaire en crédit immobilier Emprunt Direct.


La transition énergétique et le télétravail, des risques pointés par la BCE

Les expositions des banques aux secteurs de l’immobilier commercial et résidentiel ont été pointées par l’institution comme une vulnérabilité clé dans son évaluation des risques pour 2022/2024. Dans le segment de l’habitat, la surévaluation des prix est également identifiée comme un risque.


Production de crédit immobilier au plus haut, à 274 milliards d’euros en 2021

La Banque de France a fait part ce vendredi de son point mensuel sur les crédits aux particuliers. Si elle s’affiche encore, sur un an, en hausse par rapport à 2020, la production a faibli en fin d’année. Une possible hausse des taux de la part de la BCE pourrait impacter le marché du crédit en 2022.


Le nombre de prêts accordés en baisse, selon CSA/Crédit Logement

En janvier 2022, le taux moyen des crédits du secteur concurrentiel s’est établi à 1.07%.


Net rebond des taux de crédit immobilier

Les courtiers en crédit immobilier font état, en ce début de mois, d’une hausse de 10 à 15 points de base des taux, une conséquence logique des récents mouvements sur les marchés de taux.


Crédit immobilier: Crédit Logement prévoit une légère hausse des taux en 2022

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait part jeudi de son bilan du quatrième trimestre 2021 et de l’ensemble de l’année en matière de prêts à l’habitat.


Crédit immobilier : des taux stables, mais des craintes sur le financement

nullLa Banque de France a fait part de ses chiffres mensuels sur le crédit à l’habitat, toujours dynamiques à fin novembre. Les courtiers craignent, eux, un impact des nouvelles normes HCSF sur le financement.