La TVA dans le bâtiment va passer à 10%

Le gouvernement a annoncé aujourd’hui le relèvement de la TVA sur les travaux du Bâtiment à 10% dès 2014. Les professionnels ont vivement réagi.

C’était un peu le scénario redouté par les entreprises du bâtiment: une augmentation générale du taux de TVA intermédiaire, jusqu’ici à 7%, pour la restauration et les travaux de rénovation. C’est finalement ce qu’a annoncé à midi le premier ministre Jean Marc Ayrault, qui a suivi en cela le rapport Gallois sur la compétitivité rendu hier.

Pour financer un nouveau crédit d’impôt sur la compétitivité et l’emploi, le premier ministre a finalement choisi l’arme de la TVA, impôt à large assiette assis sur la consommation. Mais cette augmentation, qui interviendra à compter du 1er janvier 2014, ne concernera que deux des taux : le taux intermédiaire, à 7% qui va passer à 10%, et le taux normal à 19.6%, qui va passer à 20%. Le taux réduit, lui, va au contraire baisser, passant de 5.5% à 5%, permettant de sauvegarder ainsi le pouvoir d’achat des plus modestes. Au final, ce seront 7 milliards qui seront dégagés par cette réforme de la TVA.

La CAPEB et la FFB s’insurgent

L’équation n’a toutefois pas convaincu les professionnels du bâtiment qui, eux, font les comptes. « En deux années, la TVA dans le bâtiment aura finalement doublé passant de 5,5 à 10% » note ainsi la CAPEB, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment. Son président, Patrick Liébus, renchérit : « Les allégements de charges vont- ils réellement compenser la baisse d’activité provoquée par une TVA à 10% dans l’artisanat du bâtiment ? Et à quoi vont-ils servir si nous n’avons plus d’activité ! ». La FFB dénonce, elle une mesure arbitraire, qui aura « des effets catastrophiques sur l’activité et sur l’emploi », provoquant inévitablement un retour massif du travail au noir.

La fédération s’élève ainsi contre une mesure « qui n’a fait l’objet d’aucune concertation » et qui entraînera, selon elle, devrait se traduire par la perte d’au moins 20 000 emplois. La FFB demande, elle que le nouveau taux réduit de 5 % s’applique aux travaux sur le logement.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Cette hausse provoquera inévitablement un retour massif du travail au noir !

Signaler un abus

pfffff

il nous promettait la liberation du foncier.. resultats: RIEN DU TOUT, une mesurettte ….

et boomm on taxe le batiment avec la TVA!

il va falloir qu’ils mexpliquent comment ils font pour faire baisser les prix et construire les fameux 500 000 logements par an, et non pas par quinquenant!

Signaler un abus

mais il est fou !! c’est l’effet inverse qui va se produire, quels bande de nuls et l’autre là hollande qu’on voit jamais pfff vivement 2017

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


«Le projet Foch Sully est vertueux»

Philippe Madelrieux est le vice-président de la FNAIM de la Loire. Nous évoquons avec lui le programme Action Coeur de Ville développé sur Roanne, le projet Foch Sully, ainsi que le dispositif Denormandie.


La Métropole de Lyon va exonérer de CFE les entreprises fragilisées

null
La collectivité a annoncé procéder à une exonération de la cotisation foncière des entreprises (CFE) pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire.


Taxe d’habitation : le calendrier de la suppression maintenu

C’est ce qu’a indiqué vendredi le Premier ministre, Jean Castex, sur France 2. Cette mesure a été confirmée ce matin par le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, sur RMC et BFM.


La FNAIM dévoile ses pistes pour un « plan de relance du logement »

La fédération de l’immobilier a listé ce mercredi ses 8 propositions visant à soutenir le secteur du logement.


La crise immobilière impactera les finances de la Métropole de Lyon

Le président de la collectivité, David Kimelfeld, a précisé hier l’impact à attendre de la crise du Coronavirus sur les finances de la collectivité, qui seront affectées par l’absence de ventes immobilières durant deux mois. La question de l’impact d’une PPI d’urgence a également été abordée.


A Lyon, seuls deux candidats ont répondu à la charte sur la fiscalité locale

L’UNPI, union nationale des propriétaires immobiliers, avait souhaité que les candidats s’engagent sur la fiscalité locale, afin que celle-ci ne flambe pas pour les six prochaines années.


Le « Denormandie dans l’ancien » élargi, simplifié


Ce dispositif d’investissement locatif vise à encourager la rénovation des logements dans certaines zones. Il est prolongé afin d’encore accélérer la rénovation dans l’ancien et la revitalisation des villes moyennes.


Dernier débat d’orientation budgétaire du mandat pour Gérard Collomb


Le maire de Lyon a présenté avec Richard Brumm, avant le conseil municipal de ce jeudi, les grandes lignes du débat d’orientation budgétaire 2020.


Forte hausse des taxes foncières sur 5 ans en France

L’UNPI a publié ce lundi son observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, pour la 13ème fois consécutive.


Réforme de la taxe d’habitation : les trop-perçus remboursés

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a annoncé le remboursement du trop-perçu sur le compte bancaire de certains contribuables mensualisés.


Gérard Collomb s’engage à ne pas relever la fiscalité après les élections

Le maire de Lyon a annoncé lundi matin lors de la présentation du compte administratif de l’année 2018 que la Ville ne relèverait pas ses taux d’imposition lors du prochain mandat en 2020.


Dispositif Denormandie : les contours de l’incitation fiscale dévoilés

Le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a présenté aujourd’hui la nouvelle incitation fiscale destinée à rénover les logements dégradés.


Baisse des taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères

null
Cet abaissement a été voté lundi lors de la séance du Conseil de la Métropole de Lyon.


Taxe d’enlèvement des ordures ménagères : vers une baisse de la fiscalité

Le président de la Métropole du Grand Lyon, David Kimelfeld, va faire cette proposition fin janvier au prochain Conseil de l’institution.


La suppression totale de la taxe d’habitation reste en ligne de mire

Le ministre de l’Economie a réaffirmé vouloir aller au bout de la suppression de la taxe d’habitation, tout en indiquant que la question de son maintien pour les plus riches pourrait faire partie du futur grand débat.