Bernard Cadeau pousse les vendeurs aux concessions | Lyon Pôle Immo

Bernard Cadeau pousse les vendeurs aux concessions

Une nouvelle fois, le président d’Orpi a appelé les vendeurs immobiliers à faire preuve de raison face aux contraintes financières des acheteurs.

Le président d’Orpi, Bernard Cadeau presse une nouvelle fois les vendeurs de faire des concessions. Car selon lui, le point d’achoppement du marché reste bien « l’érosion du pouvoir d’achat immobilier des particuliers ».

Celui-ci a fondu de 20% au cours des 18 derniers mois, selon lui, « sous l’effet conjugué de la disparition du prêt à taux zéro (PTZ) dans l’ancien depuis début 2012 – qui représentait en moyenne 10 % du coût d’une acquisition – et du durcissement des conditions d’octroi de crédit – apport personnel minimum exigé, réduction des durées de prêts.»

Pour Bernard Cadeau, « la contraction du pouvoir d’achat conjugué à un climat général anxiogène explique l’attentisme des Français qui reportent leur projet immobilier quand ils n’y renoncent pas tout simplement ».

Le président d’Orpi pense ainsi que le prix exigé par les vendeurs est désormais « la seule variable d’ajustement ». Pour lui , les vendeurs « ont plus que jamais les clés du marché entre leurs mains ». « Reste à savoir s’ils sont prêts à tirer les conséquences qui s’imposent et à baisser leur prix. Rien n’est moins sûr ! » conclut-il






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Allez, messieurs, mesdames les vendeurs, faites nous un petit Cadeau ! 😀

Signaler un abus

Aller, faut baisser maintenant, sinon ce sera pire en pire pour les vendeurs.
Car les acheteur eux, sont pas presses, ceux qui ont de l’argent sont a priori assez intelligent pour savoir si il vaut mieux louer ou acheter….et les pauvres , ben avec la crise meme si ils sont pret a acheter n’importe quoi, c’est la banque qui les empechera de faire n’importe quoi…

A part ca on rentre en recession pour les 5 prochaines annes, le nombre de chomeur explose, les impots et charges augmentent de tout les cotes

Si il y a bien une chose a ne pas faire ces 5 prochaines annees, c’est d’acheter, car la chute va etre inevitable

Signaler un abus

Amusant comme les masques tombent: à une époque pas si lointaine on était limite de se faire lyncher quand on disait que les prix avaient finis par être poussés à la hausse en raison des dispositifs d’incitation à l’achat mis en place par le gouvernement précédent.
A présent qu’ils disparaissent pas de mystère : la réalité rattrape le marché.
Courage Madame Duflot.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Hausse des prix de 0,8% sur trois mois selon Seloger / Meilleurs Agents

Selon le baromètre Seloger / Meilleurs Agents, entre janvier et juin, les prix au niveau national sont en effet repartis à la hausse entre mars et juin.


Léger sursaut des transactions immobilières, repli des prix

nullC’est le constat dressé par Laforêt, qui a fait part lundi de son point marché semestriel.


La FNAIM table sur un plancher du marché immobilier à 800.000 transactions

nullSelon l’organisation, qui organisait mercredi son traditionnel point marché, ce plancher pourrait être atteint cette année.


Les transactions reculent et les prix baissent dans le Rhône

nullLa Chambre du Rhône de la FNAIM a organisé la semaine dernière un point sur le marché immobilier à Lyon. A notamment été évoquée la situation du marché immobilier ancien.


Les prix de l’immobilier ont baissé de 5,2% sur un an

nullLes indices Notaires-Insee des prix des logements anciens du premier trimestre 2024 ont été publiés ce mardi. Ceux-ci baissent pour le troisième trimestre consécutif. Auvergne-Rhône-Alpes ne fait pas exception.


835.000 transactions immobilières à fin février

nullC’est ce qu’a révélé la dernière note de conjoncture des notaires de France.


La FNAIM exclut une reprise du marché immobilier dans les prochains mois

La fédération de l’immobilier a fait part de sa note de conjoncture de mai.


L’achat d’un logement rapidement rentable à Saint-Etienne, bien moins à Annecy

Meilleurs Agents a dévoilé son classement des villes où il vaut mieux soit acheter, soit louer un 70 m², en fonction de la durée d’amortissement, au sein des 200 plus grandes villes de France.


Le prix médian des appartements a reculé de 5,1% à Lyon en 2023

nullLe prix du m² repasse sous les 5.000€, selon les notaires du Rhône qui organisaient jeudi leur traditionnelle conférence de presse de présentation des chiffres de l’immobilier.


La rue Gasparin, artère la plus chère de Lyon

C’est le constat dressé par Meilleurs Agents, qui a publié son classement des rues les plus chères au sein des 50 plus grandes métropoles de France. La rue la plus chère parmi ces grandes villes est la rue de Furstemberg (24.272€/m²), située dans le 6ème arrondissement de Paris.


Les prix de l’immobilier ont reculé de 9,3% à Lyon en 2023

nullLa baisse des prix a accéléré en France au 4e trimestre, selon les indices Notaires-INSEE. Sur la période, le recul des prix des logements anciens atteint 1,8%. Les prix chutent de 4% en rythme annuel en France.


Vers une poursuite de la baisse des prix de l’immobilier à Lyon et Saint-Étienne

nullSelon la dernière note de conjoncture des notaires, 2023 pourrait se conclure par un total de 860.000 transactions. Et le reflux des prix observé l’année dernière devrait se poursuivre, au vu des avant-contrats.


Baisse des ventes et des prix de l’immobilier dans le Rhône en 2023

C’est ce qu’a indiqué la FNAIM dans sa note de conjoncture à Lyon et le Rhône.


L’Alliance pour le logement tire la sonnette d’alarme

Le collectif regroupant les principales fédérations de la filière organisait ce mercredi une conférence de presse.


La FNAIM prévoit une accélération de la baisse des prix en 2024

La fédération nationale de l’immobilier a fait état ce mardi de son bilan de l’année immobilière. Elle anticipe une nouvelle année de recul des volumes, après 875.000 transactions actées en 2023.