Bernard Cadeau pousse les vendeurs aux concessions

Une nouvelle fois, le président d’Orpi a appelé les vendeurs immobiliers à faire preuve de raison face aux contraintes financières des acheteurs.

Le président d’Orpi, Bernard Cadeau presse une nouvelle fois les vendeurs de faire des concessions. Car selon lui, le point d’achoppement du marché reste bien « l’érosion du pouvoir d’achat immobilier des particuliers ».

Celui-ci a fondu de 20% au cours des 18 derniers mois, selon lui, « sous l’effet conjugué de la disparition du prêt à taux zéro (PTZ) dans l’ancien depuis début 2012 – qui représentait en moyenne 10 % du coût d’une acquisition – et du durcissement des conditions d’octroi de crédit – apport personnel minimum exigé, réduction des durées de prêts.»

Pour Bernard Cadeau, « la contraction du pouvoir d’achat conjugué à un climat général anxiogène explique l’attentisme des Français qui reportent leur projet immobilier quand ils n’y renoncent pas tout simplement ».

Le président d’Orpi pense ainsi que le prix exigé par les vendeurs est désormais « la seule variable d’ajustement ». Pour lui , les vendeurs « ont plus que jamais les clés du marché entre leurs mains ». « Reste à savoir s’ils sont prêts à tirer les conséquences qui s’imposent et à baisser leur prix. Rien n’est moins sûr ! » conclut-il






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Allez, messieurs, mesdames les vendeurs, faites nous un petit Cadeau ! 😀

Signaler un abus

Aller, faut baisser maintenant, sinon ce sera pire en pire pour les vendeurs.
Car les acheteur eux, sont pas presses, ceux qui ont de l’argent sont a priori assez intelligent pour savoir si il vaut mieux louer ou acheter….et les pauvres , ben avec la crise meme si ils sont pret a acheter n’importe quoi, c’est la banque qui les empechera de faire n’importe quoi…

A part ca on rentre en recession pour les 5 prochaines annes, le nombre de chomeur explose, les impots et charges augmentent de tout les cotes

Si il y a bien une chose a ne pas faire ces 5 prochaines annees, c’est d’acheter, car la chute va etre inevitable

Signaler un abus

Amusant comme les masques tombent: à une époque pas si lointaine on était limite de se faire lyncher quand on disait que les prix avaient finis par être poussés à la hausse en raison des dispositifs d’incitation à l’achat mis en place par le gouvernement précédent.
A présent qu’ils disparaissent pas de mystère : la réalité rattrape le marché.
Courage Madame Duflot.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La hausse des prix de l’immobilier se tasse légèrement

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens au titre du troisième trimestre ont été publiés ce jeudi.


La hausse des prix de l’immobilier s’accélère

C’est le constat de LPI-SeLoger, qui fait état d’une raréfaction de l’offre de biens. Selon ce baromètre mensuel, la hausse des prix immobiliers en France est forte et générale.


Le marché immobilier français très dynamique, selon Century 21

Le réseau d’agences franchisées a, à l’occasion de son bilan trimestriel, tempéré ce constat en soulignant que Paris voyait son activité et ses prix marquer le pas


Lyon : les prix de l’immobilier continuent de flamber

Sur un an, les hausses de prix sont supérieures à 10% dans 8 arrondissements sur 9, selon le dernier baromètre LPI-Seloger.


La crise sanitaire a un impact mesuré sur les prix, selon la FNAIM

La fédération a fait état en fin de semaine dernière de sa dernière note de conjoncture.


Une hausse des prix de l’immobilier à deux chiffres à Lyon

Les indices Notaires-Insee des prix des logements anciens montrent une nouvelle hausse des prix malgré le confinement.


Dans le 6ème arrondissement de Lyon, les prix dépassent les 7.000€ le m2

C’est le constat tiré par LPI Seloger, qui publiait ce mercredi son baromètre mensuel.


Prix de l’immobilier: des hausses à deux chiffres à Lyon et Saint-Étienne


LPI-Seloger a fait état de son dernier baromètre mensuel, qui montre une activité toujours marquée par la fin du confinement.


Les prix de l’immobilier étaient toujours en forte hausse en France au 1er trimestre

Les indices Notaires-INSEE des prix des logements anciens ont été publiés ce lundi.


Laforêt décrit un marché immobilier en mode «rattrapage»


Le réseau d’agences franchisés faisait part ce mardi de son point marché semestriel. Malgré une activité soutenue depuis la fin du confinement, il appelle à un plan de relance pour le secteur.


La demande reste soutenue, constate Century 21

null
Le réseau d’agences franchisées faisait aujourd’hui son point trimestriel sur le marché immobilier en France et en Auvergne-Rhône-Alpes


La FNAIM anticipe une baisse des ventes et une stabilisation des prix


La fédération nationale de l’immobilier tenait mardi matin sa conférence de presse visant à tirer un bilan du premier semestre 2020.


Immobilier : les prix continuent de monter, selon LPI-Seloger

Le baromètre mensuel fait état d’une chute des ventes, mais également de prix orientés à la hausse. La raréfaction de l’offre est en cause.


Les prix de l’immobilier en hausse à Lyon après la fin du confinement

null
Meilleurs Agents fait état ce mardi de son baromètre national des prix de l’immobilier.


Les prix de l’immobilier accéléraient encore au 1er trimestre

Selon l’indice INSEE-notaires, les indices des prix des logements anciens accéléraient nettement avant la crise du Covid-19.