Taux de crédit immobilier : pas de changement selon Cafpi

Pour Cafpi, les taux n’ont pas bougé en décembre.

Pas de changement pour les taux de crédit immobiliers en décembre. A l’instar de ses concurrents, qui avaient déjà constaté une certaine stabilité des taux, le courtier n’a pas constaté de gros mouvements en décembre, et ce malgré le geste de la Banque Centrale Européenne, qui avait baissé le mois dernier ses taux directeurs.

« Comme nous nous y attendions, le geste de la BCE n’a pas eu d’effet à la baisse sur les prêts immobiliers. Mais la dégradation, par Standard &Poor’s, de la note de la France, rétrogradée de AA+ à AA, n’a pas eu non plus d’effet à la hausse pour le moment », note Philippe Taboret, le Directeur Général Adjoint du courtier.

Selon ce dernier, les taux fixes les plus intéressants négociés pour ses clients sont toujours situés à 2,60 % sur 15 ans et 2,87 % sur 20 ans, comme le mois dernier. « Seul a sensiblement progressé le taux le plus haut pour les prêts à 25 ans, qui est passé de 3,75 % en novembre à 3,84 % en décembre. Mais, globalement, les taux Cafpi s’améliorent encore : -0,24 % par rapport aux taux moyens constatés sur le marché, contre -0,21 % le mois dernier » note le courtier.

Ce dernier ne s’attend toutefois pas, comme les autres acteurs, à un assouplissement des critères de prêt d’ici à la fin de l’année. « A présent que les banques ont épuisé leur enveloppe annuelle de crédits immobiliers, il ne faut pas s’attendre à quelque assouplissement de leur part dans les conditions d’octroi des prêts. Le durcissement n’est toutefois pas non plus à l’ordre du jour, car la demande reste contenue même si elle reste soutenue.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Allons, allons….

Le débat n’est pas de savoir si les taux évoluent ou pas.
La dernière partie de l’article est très intéressante, car l’on voit bien que les conditions d’octroi de prêt ne sont pas réunies pour relancer les volumes de ventes.

Signaler un abus
Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Une forte hausse du taux d’usure… déjà insuffisante ?

null
Les taux d’usure dépassent désormais les 3%. Mais avec la flambée des rendements observée sur les marchés obligataires, les professionnels craignent que les taux de l’usure ne redeviennent rapidement à nouveau trop bas.


Le biais des taux de crédit immobilier toujours plus haussier


La Banque centrale européenne a fait état ce jeudi d’une nouvelle hausse de 75 points de base de ses taux directeurs. Un mouvement qui confirme le trend des taux de crédit à l’habitat observé depuis des mois.


Crédit immobilier : des signes d’affaiblissement du marché

nullSelon les chiffres de la Banque de France, les taux de crédit à l’habitat sont au plus haut. Ceux de Crédit Logement / CSA font état d’un nombre de prêts accordés qui s’est affaibli.


BCE : la remontée des taux est dans les tuyaux

La Banque centrale européenne a annoncé jeudi qu’elle comptait relever ses taux de 25 points de base le mois prochain.


La production de crédit en avril avoisinait ses plus hauts niveaux sur 5 ans

C’est ce qu’a révélé la Banque de France dans son son dernier point mensuel portant sur les crédits aux particuliers.


La hausse des taux s’accélère, le nombre de prêts accordés s’affaiblit

Les taux de crédit immobilier poursuivent leur remontée, notent les courtiers en crédit immobilier. L’observatoire CSA/Crédit Logement a, lui, dévoilé ses statistiques au titre du mois de mai, qui confirme ce mouvement de hausse.


« L’ère des taux très très faibles est certainement révolue»

C’est ce qu’a indiqué le directeur général de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, Daniel Karyotis, à l’occasion de la présentation des résultats 2021 de l’établissement.


Les taux de crédit immobilier en forte hausse

nullC’est ce qu’a indiqué ce mardi l’intermédiaire en crédit immobilier Emprunt Direct.


Production de crédit immobilier au plus haut, à 274 milliards d’euros en 2021

La Banque de France a fait part ce vendredi de son point mensuel sur les crédits aux particuliers. Si elle s’affiche encore, sur un an, en hausse par rapport à 2020, la production a faibli en fin d’année. Une possible hausse des taux de la part de la BCE pourrait impacter le marché du crédit en 2022.


Le nombre de prêts accordés en baisse, selon CSA/Crédit Logement

En janvier 2022, le taux moyen des crédits du secteur concurrentiel s’est établi à 1.07%.


Net rebond des taux de crédit immobilier

Les courtiers en crédit immobilier font état, en ce début de mois, d’une hausse de 10 à 15 points de base des taux, une conséquence logique des récents mouvements sur les marchés de taux.


Crédit immobilier: Crédit Logement prévoit une légère hausse des taux en 2022

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait part jeudi de son bilan du quatrième trimestre 2021 et de l’ensemble de l’année en matière de prêts à l’habitat.


Crédit immobilier : des taux stables, mais des craintes sur le financement

nullLa Banque de France a fait part de ses chiffres mensuels sur le crédit à l’habitat, toujours dynamiques à fin novembre. Les courtiers craignent, eux, un impact des nouvelles normes HCSF sur le financement.


Hausse des taux et ralentissement de la production de crédit

La Banque de France a fait part de sa note mensuelle sur les crédits aux particuliers. Selon les courtiers, les banques ont entamé le relèvement de leurs grilles au titre du mois de novembre.


Les recommandations du HCSF deviendront une norme contraignantes en 2022

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce mardi. Il a adopté une décision juridiquement contraignante, comme il l’avait annoncé en décembre dernier.