Inflation stable, à +0.5% sur un an | Lyon Pôle Immo

Inflation stable, à +0.5% sur un an

Les prix n’ont pas augmenté en octobre, selon les dernières statistiques dévoilées jeudi matin par l’INSEE.

L'INSEE publiait ce matin son indice des prix à la consommation. Celui-ci est ressorti en parfaite stabilité entre septembre et octobre 2014, après une baisse de 0,4 % enregistré entre août et septembre.

D’importantes divergences sont toutefois enregistrées entre les différentes postes de consommation. Car si les prix de l'alimentation progressent de nouveau, du fait des produits frais, tout comme ceux des services, les prix des produits manufacturés se sont eux repliés, tout comme ceux de l'énergie, et en particulier ceux des produits pétroliers.

Le poste « produits alimentaires» était en progression de 0,4% en octobre, comme en septembre. Sur ce poste, les prix se sont redressés tant et si bien qu’ils ne sont plus en baisse que de 0.1% sur un an. En septembre, la baisse des prix du poste sur un an était encore de 0.5%. La hausse des prix des loyers, eau et enlèvement des ordures ménagères se monte quant à elle , sur un an, à +1.4%.

La dynamique de l’inflation française n’est donc, en général, pas plus importante que celle de l’inflation allemande, laquelle est ressortie à 0,8% sur un an dans le pays, comme les trois mois précédents. Mais les prix à la consommation ont reculé outre-Rhin, de 0,3% entre octobre. La BCE a récemment rappelé qu'elle était prête à prendre toutes les mesures non conventionnelles nécessaires pour ramener l'inflation en zone euro à son objectif moyen terme des 2%.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


La réforme du PTZ est actée

Le décret relatif aux prêts à taux zéro pour financer la primo-accession à la propriété est paru au Journal Officiel du 2 avril 2024.


L’APIC soutient une révision des dispositions applicables au HCSF

Caroline Arnould, présidente de association professionnelle des intermédiaires en crédits a été auditionnée dans le cadre de l’examen d’une proposition de loi portée par le député Lionel Causse.


Les taux d’usure continuent d’augmenter au 2e trimestre 2024

Les taux d’usure ont été, comme chaque trimestre, relevés. Au-delà d’une maturité de 10 ans, ceux-ci sont désormais clairement au-delà de la barre des 6%.


Logement : vers un nouveau zonage pour 800 communes

Le gouvernement propose le reclassement de communes en zone tendue, afin de répondre a la crise du logement.


«La situation s’améliore» sur le front des taux, selon Meilleurtaux

Le courtier a fait part mardi de son 39e observatoire du crédit immobilier.


Immobilier : Banque Populaire AURA ne voit pas de reprise en 2024

nullLa Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes a fait part mardi de ses résultats annuels. Sur les marchés de proximité, la production de crédits immobiliers a reculé de plus de moitié en 2023.


Les crédits aux particuliers sous les 10 milliards d’euros en janvier

La Banque de France a fait état de sa note mensuelle sur le crédit aux particuliers.


Nouvelle baisse des taux en février

L’observatoire Crédit Logement/CSA a fait part de son point mensuel sur le crédit immobilier.


Nouvelles baisses des taux de crédit immobilier en mars

C’est le constat dressé en ce début de mois par les baromètres de différents courtiers en crédit immobilier.


Crédit Logement lance une nouvelle offre de cautionnement

Cette offre est dédiée aux syndicats de copropriétaires.


Résultat net part du groupe en repli au T4 pour Crédit Agricole et Société Générale

Les groupes Crédit Agricole et Société Générale ont fait part jeudi de leurs résultats annuels. Pour les deux entités, le résultat net part du groupe s’affiche en repli.


Une production de crédits l’habitat de 153 milliards d’euros en 2023

nullHors renégociations, la production a atteint 129,5 milliards d’euros, en nette baisse par rapport à 2022. Selon les intermédiaires en crédit, les taux poursuivent leur repli en février.


Un dispositif de revue des crédits immobiliers non accordés

C’est ce qu’a annoncé la Fédération bancaire française pour permettre aux candidats à l’emprunt de comprendre la raison d’un éventuel refus, voire de bénéficier d’un éventuel réexamen de leur dossier de crédit.


Des baisses de taux de crédit immobilier dans toutes les régions

nullC’est ce que confirme Empruntis, qui évoque une « nouvelle dynamique » après une période d’accalmie.


La production de crédit à l’habitat poursuit son repli

La production de crédits à l’habitat hors renégociations a atteint un nouveau plus bas depuis 2014 en novembre. Les taux, eux, sont en baisse en ce début d’année selon les courtiers, ce qui pourrait augurer d’un retour des banques sur ce segment de marché.