Auvergne Rhône-Alpes : baisse des taux de crédit immobilier

Les taux sont plutôt stables, voire en baisse en Auvergne Rhône-Alpes, selon plusieurs courtiers en crédit immobilier.

Après une phase haussière durant l'été, les courtiers semblent observer une baisse des taux, et notamment en Auvergne Rhône-Alpes. «La majorité des hausses des taux ont été appliquées le mois dernier où 18 taux sur 42 avaient été augmentés. Aujourd’hui, comme nous l’avions annoncé précédemment, nous sommes clairement dans un mouvement inverse avec une majorité de baisses, relèvait Cécile Roquelaure, Directrice de la Communication et des Etudes d’Empruntis» dans sa note régionale il y a quelques jours. C’est notamment le cas en Auvergne Rhône-Alpes, où la majeure partie des taux est orientée à la baisse, selon le courtier.

Le constat est identique chez Cafpi, qui indiquait, dans son analyse publiée il y a une dizaine de jours, que si les taux ont certes connu un mouvement haussier à la rentrée, il s’agissait « d’un réajustement technique de la part des établissements prêteurs, et en aucun cas d’un changement de tendance macroéconomique ». Les taux sur vingt et vingt-cinq ans s’avèrent être en baisse, précise le courtier. En région Rhône-Alpes, les taux de crédit moyen sont, en moyenne, sur 10 ans, de 1,60%, sur 15 ans de 1,95%, sur 20 ans de 2,15%, et sur 25 ans de 2,65%, selon lui.

Des banques moins engorgées

Cafpi expliquait que les banques s’étaient trouvées engorgées au cours de l’été. Mais la situation s’est arrangée. « Désormais, elles ont fini de traiter cet afflux de dossiers. Elles veulent à nouveau manifester leur présence vis-à-vis de la demande. C’est pourquoi elles attaquent cette rentrée avec appétit. Elles sont d’autant plus accommodantes qu’elles sont rassurées par les perspectives économiques » indique l’intermédiaire.

A Lyon, les taux restent stables, selon le dernier baromètre des villes publié par Meilleurtaux.com. Les taux excellents sont ainsi de 1.80% sur 15 ans, de 2.10% sur 20 ans, et de 2.60% sur 25 ans. Avec un prix moyen en hausse (3644 € le m²), la capacité d’achat est, en revanche, en légère baisse, à 53 m² pour une mensualité de 1000 euros sur 20 ans.

Baisse des barèmes à prévoir

Et, désormais, quid de l’avenir: hausse, baisse ? Les établissements vont sans nul doute devoir tenir compte des évolutions monétaires et de la politique en la matière des banques centrales - BCE et FED. La perspective d’un possible élargissement du programme de soutien monétaire en Europe annoncé par Mario Draghi il y a quelques jours a été immédiatement intégrée par les acteurs des marchés de taux. Sur le front du crédit immobilier, le discours prononcé la semaine dernière par le président de la BCE aurait « plutôt comme conséquence de se traduire en un biais baissier sur les barèmes » affirmait récemment Emprunt Direct. « La volonté affirmée par le président de la Banque Centrale Européenne tend en tout cas à éclaircir l’horizon sur les marchés de taux : la BCE va maintenir une pression acheteuse, voire l’amplifier dans les prochains mois, ce qui aura nécessairement des conséquences du point de vue du biais directionnel » indiquait l’intermédiaire.

Selon lui, le taux d’inflation visé à moyen terme par la Banque Centrale Européenne-2%- étant bien loin, l’institution ne peut rester attentiste.  "Avec les rachats d’actifs et la baisse du taux de dépôt au jour le jour, la BCE entend bien être volontariste en matière monétaire, ce qui laisse anticiper une baisse des taux de crédit de la part des institutions bancaires dans les mois à venir" a analysé l’intermédiaire.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Les recommandations du HCSF deviendront une norme contraignantes en 2022

Le Haut Conseil de stabilité financière se réunissait ce mardi. Il a adopté une décision juridiquement contraignante, comme il l’avait annoncé en décembre dernier.


Crédit immobilier : taux stables et production record

nullEmprunt Direct a fait part de son baromètre des taux en Auvergne-Rhône-Alpes. Vousfinancer a pour sa part commenté les derniers chiffres de production de crédit en France.


Crédit immobilier : des taux au plus bas, une production au plus haut

La Banque de France a fait état ce mardi de son traditionnel point mensuel sur les crédits aux particuliers.


Les taux restent stables en juin en Auvergne-Rhône-Alpes

nullAucune évolution majeure n’a été constatée ce mois-ci sur le front des taux de crédit immobilier dans la grande région.


Des taux de crédit immobilier stables en Auvergne- Rhône-Alpes

C’est ce que révèlent plusieurs courtiers en crédit immobilier.


La production de crédit immobilier rebondit

nullLa Banque de France a fait état de son étude mensuelle sur les crédits aux particuliers portant sur le mois de mars. Crédit Logement a lui fait part de son observatoire portant sur le mois d’avril, qui confirme la tendance.


Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques

Face à cet allongement des délais, l’intermédiaire prône l’anticipation.


Auvergne-Rhône-Alpes : quasi stabilité des taux selon Empruntis

null
L’intermédiaire en crédit immobilier a fait état de son baromètre des taux régionaux.
» Vousfinancer alerte sur des délais de traitement plus longs dans les banques


Des taux stables, mais une production de crédit en net repli

La Banque de France a fait état ce matin de son étude mensuelle sur le crédit aux particuliers. Plusieurs courtiers, comme Vousfinancer et Emprunt Direct, ont en outre récemment communiqué sur les grandes tendances du marché.


« Le principe de réalité est en train de peser sur nous »

Henry Buzy-Cazaux est le président de l’Institut du management des services immobiliers (IMSI). Nous évoquons avec lui la remontée des taux et son impact sur le marché immobilier, ainsi que les autres éléments qui pourraient affecter ce dernier.


Crédit immobilier : pour Capfi, les taux devraient rester bas

Selon l’intermédiaire, les taux pratiqués en février chez Cafpi ont été stables.


«On est loin d’une remontée généralisée»

Sandrine Allonier est directrice de la communication et porte-parole de Vousfinancer. Nous évoquons avec elle la remontée des taux des emprunts d’État et son impact sur les taux de crédit immobilier.


Nouvelle baisse des taux de crédit immobilier en février

L’observatoire CSA/Crédit Logement a fait état d’une baisse du taux moyen en février. Celui-ci revient à proximité de ses niveaux les plus bas observés à fin 2019/début 2020. Mais des hausses sont déjà observées en mars, selon Emprunt Direct.


L’évolution des marchés de taux, un« nuage noir » à surveiller

nullEmprunt Direct a fait état de son baromètre mensuel sur Auvergne-Rhône-Alpes. S’il observe une stabilisation des taux de crédit immobilier, les contraintes prudentielles et l’évolution des marchés de taux sont, pour lui, deux éléments à scruter.


Crédit immobilier : les taux en nette baisse en Auvergne-Rhône-Alpes

Selon Emprunt Direct, les banques ont fait part de baisses de l’ordre de 5 à 25 points de base.