Marché immobilier: les études notariales prudentes en ce début 2017

Immonot.com a fait part de son étude bimestrielle auprès des études notariales. Celles-ci ont fait état d’une bonne fin d’année 2016. Mais elles s’avèrent néanmoins prudentes pour l’année en cours.

Immonot.com a fait état, comme tous les deux mois, de son point sur le marché immobilier, issu d’une enquête nationale réalisée en décembre 2016 auprès d’études notariales réparties sur toute la France.

Le portail note que c’est la première fois depuis la crise de 2008 qu’il y a un tel consensus parmi le panel étudié par Immonot, « la moitié des négociateurs ayant constaté une nette amélioration de leur activité en cette fin d’année 2016 ». Pour le début 2017, leurs prévisions sont cependant un peu moins optimistes, ceux-ci ne croyant pas que l’engouement sur le marché immobilier puisse se maintenir durablement.

Sur le front des prix, la hausse de l’activité s’est aussi traduite par une meilleure orientation de ceux-ci, « mais sans véritable percée ». Les notaires n’étaient, en décembre, plus que 9 % à prévoir une baisse des prix, contre 20 % en octobre. Ils étaient 85 % à miser sur une stabilité, contre 70 % deux mois plus tôt. Seules quelques grandes villes, comme Bordeaux, Paris, Lyon et Nantes, voient des hausses très sensibles de taux. Le portail cite une négociatrice basée à Bordeaux, où l’environnement est très favorable avec une augmentation annuelle de 5 %. Celle-ci parle d’« un marché tendu avec peu d'offres de vente, plus d'acquéreurs que de vendeurs grâce à des taux bancaires particulièrement bas ». Au niveau des terrains, les appréciations des négociateurs sont proches de celles constatées sur les biens, avec des hausses ne dépassant pas 5 %.

Profiter des conditions actuelles

L’évolution favorable de plus long terme apparaît beaucoup plus incertaine. Les notaires conseillent de profiter rapidement des conditions de marché actuelles. 69% des notaires interrogés privilégient en effet la vente d’un bien existant avant le rachat d’un logement. Ils étaient 57 % il y a deux mois. Pour les terrains, les proportions passent de 44% à 53%. « Ce regain de prudence s’explique essentiellement par la perspective d’une augmentation des taux dans un avenir plus ou moins proche. Celle-ci aurait pour conséquence une faiblesse des prix à la vente et une augmentation des coûts d’achat ce qui ne favoriserait, en aucune façon, les transactions immobilières » explique le Professeur Bernard Thion pour Immonot.com.






Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Prix des logements anciens : +3.3% à Lyon au 3ème trimestre

L’indice INSEE-Notaires pour l’agglomération de Lyon a été diffusé il y a quelques jours, concomitamment à la mise à jour de l’estimation des prix au niveau national.


Immobilier : hausse des prix et des volumes aussi observée chez Guy Hoquet

La hausse des volumes observée par tous les réseaux d’agences est également observée par le réseau Guy Hoquet l’Immobilier.


Lyon: les prix de l’immobilier en hausse de 1.5%, selon Orpi

Le réseau coopératif a fait état de ses statistiques au niveau national, mais aussi à Lyon, où l’évolution des prix est en ligne avec la moyenne nationale.


Prix de l’immobilier : +5.1% dans l’agglomération de Lyon, selon Century 21

null
Le réseau d’agences franchisées tirait mardi matin un bilan immobilier au titre de l’année 2016, au niveau national et dans l’agglomération de Lyon.
» Les prix de l’immobilier en nette hausse à Lyon en 2016, selon Laforêt
» Orpi table sur 900.000 ventes immobilières en 2016
» Lyon: les prix de l’immobilier en hausse de 1.5%, selon Orpi
» Une hausse des prix et des volumes en France également observée chez Guy Hoquet


Les prix de l’immobilier en nette hausse à Lyon en 2016

null
Laforêt présentait ce lundi son point sur le marché immobilier sur l’année écoulée. Les prix ont progressé à Lyon de 3.4%.
» Orpi table sur 900.000 ventes immobilières en 2016


Orpi table sur 900.000 ventes immobilières en 2016

Le réseau a publié il y a quelques jours ses perspectives pour l’année 2017. Les prix sont orientés à la hausse.


La hausse des prix de l’immobilier se renforce à Lyon


La dernière livraison du baromètre mensuel LPI Seloger confirme la hausse des prix observée à Lyon et au niveau national.


Immobilier à Lyon : prix et volumes en hausse en 2016

Les notaires de France ont fait état des chiffres sur les 9 premiers mois de l’année. Les chiffres font état d’une hausse des volumes de vente et des prix par rapport à l’an dernier, notamment à Lyon.


Vers une hausse assez sensible des prix de l’immobilier fin 2016

Les notaires de France ont fait état ce jeudi de leur note de conjoncture au titre du deuxième trimestre.
» Des prix en nette hausse à Lyon, Clermont, et en baisse à Saint-Etienne


Immobilier : la dynamique se maintient au 3ème trimestre

null
Les réseaux Century 21 et Guy Hoquet ont fait état mardi de leurs chiffres à la fin des trois mois écoulés. Les prix et les volumes restent orientés à la hausse.


Le Crédit Foncier délivre ses perspectives pour 2016

L’établissement a fait part mercredi de son bilan 2015 des marchés immobiliers. Il a également livré sa vision des marchés pour 2016.


Solvimo prévoit 800.000 ventes en 2016

Le groupe d’agences franchisées a fait part de son bilan 2015 et de ses perspectives pour l’année en cours.


Immobilier : un retournement des prix au 4ème trimestre, selon la FNAIM

La FNAIM a présenté jeudi son bilan de l’année 2015 sur le front du marché de l’immobilier.


Des perspectives plus incertaines pour le marché immobilier en 2016

Selon Olivier Eluère, économiste au Crédit Agricole, après une bonne année 2015, le marché devrait rester bien orienté en 2016, avec toutefois un risque de correction et des prix en légère baisse.


Lyon : -1.4% sur un an pour les prix de l’immobilier, selon MeilleursAgents

Sur un mois, les prix de l’immobilier sont stables, selon le baromètre publié par le site d’aide à la transaction immobilière.